Comment les certifications peuvent-elles améliorer votre CV de manager ?

N'hésitez pas à partager cet article :

Langues, informatique, design, orthographe… Avec un marché du travail en constante mutation, décrocher des certifications peut permettre aux managers d’être toujours à la pointe et, surtout, de rendre leur profil plus attrayant. Une bonne façon de mettre en avant ses compétences et de booster son CV de manager !

 

On le sait, aujourd’hui, dans le monde du travail, tout va vite. Avec l’arrivée des nouvelles technologies, les nouveaux métiers sont légion. Et de nouvelles compétences les accompagnent ! Ainsi, pour se démarquer des autres candidats et mettre toutes les chances de son côté pour décrocher le job de manager de ses rêves, il est important de donner du poids à ses compétences. Comment ? En obtenant des certifications ! Langage informatique, langues, orthographe… Les certifications sont très nombreuses et existent dans tous les domaines.

 

Qu’est-ce qu’une certification ?

Sur les fiches de postes postées par les recruteurs, on remarque que ces derniers ne cherchent plus seulement des candidats ayant un haut niveau de diplôme ou une grande expérience professionnelle, mais également des candidats ayant des compétences spécifiques. Ces compétences peuvent alors être évaluées via l’obtention d’une certification, c’est-à-dire une sorte de « diplôme » qui va reconnaître un savoir-faire ou une aptitude bien particulière. D’où l’importance d’apparaitre sur son CV de manager.

Cependant la certification ne doit pas être confondue avec les titres et diplômes, qui s’obtiennent au cours d’une formation dans l’enseignement supérieur. La certification est elle délivrée par un organisme habilité, qui certifie vos compétences après vous avoir soumis à une évaluation – lui conférant ainsi une valeur juridique et administrative. Test de langue, QCM, test d’écriture… même si ce processus d’évaluation peut revêtir différentes formes, il permet ensuite d’obtenir la certification au sens strict. Selon les cas, il peut s’agir d’un nombre de points ou d’un score que l’on retrouve sur son compte en ligne ; d’autres proposent une attestation à télécharger en ligne ; enfin d’autres encore permettent de détenir et publier un badge sur son compte LinkedIn.

Dans la plupart des cas, les certifications sont limitées dans le temps et doivent être renouvelées au bout d’une certaine période : il faut alors se soumettre de nouveau à une évaluation pour pouvoir la renouveler et continuer à en faire usage. C’est le cas par exemple du Brevet européen des premiers secours (BEPS), qui est valable 5 ans. Dans un autre domaine, le test de langue anglaise TOIEC est lui valable deux ans à compter de la date de passage du test.

Chaque certification appartient à un domaine d’activité bien spécifique (langues, médical, informatique…) et est classée par niveau. Il n’existe pas de « grades », comme c’est le cas dans l’enseignement supérieur avec la licence et le master, par exemple.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Vouloir tout contrôler : apprenez à lâcher prise lorsqu’il le faut

La valeur d’une certification dépend souvent de la notoriété de l’organisme qui la délivre, ou de la notoriété de la certification en elle-même. Car, les certifications qui existent sont très nombreuses ! Même si les savoirs et compétences acquises peuvent être similaires dans plusieurs d’entre elles, nous vous recommandons tout de même d’opter pour une certification délivrée par un organisme reconnu et qui jouit d’une bonne réputation. Par exemple, les certifications inscrites au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) sont reconnues par l’État et sur l’ensemble du territoire national. Pour un manager, cela représente un gage de sérieux, car votre certification aura plus de poids. Et elle aura ainsi plus de valeur aux yeux des recruteurs !

 

Les avantages d’une certification pour son CV de manager

Obtenir une certification permet d’attester et de valider officiellement l’une de vos compétences, puisque vous vous serez soumis à l’évaluation d’un organisme pour l’obtenir. En mentionnant une ou plusieurs certifications sur votre CV de manager, cela permet d’assurer aux recruteurs que vous détenez bien cette ou ces compétences, et quel est votre niveau. Cela représente donc un sérieux atout, surtout face à des candidats qui auraient le même profil que le vôtre, mais ne détiendraient pas la certification ! De plus, certains recruteurs demandent maintenant systématiquement de détenir une certification dans certains domaines, et notamment pour les postes de managers. Veillez donc à avoir les certifications requises lorsque vous répondez à une annonce, afin de mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher le poste !

Dans le domaine de l’informatique, les certifications pour les managers sont fortement recommandées. En effet, ce secteur évoluant très vite avec l’arrivée sans cesse de nouvelles technologies, il est important de montrer son expertise dans un certain champ, la maîtrise d’un langage informatique, par exemple, pour pouvoir assurer l’employeur de ses compétences. Il en va de même pour les langues, où il est souvent dur pour un recruteur de connaître exactement le niveau d’un candidat, à moins de le soumettre à un test. Si vous possédez le TOIEC avec un niveau de points très élevé, plus de 935 points, il n’y a pas de doute possible : vous êtes bien un expert en anglais ! Et pour un poste de manager, cela vous sera sûrement demandé, surtout si vous voulez travailler dans une entreprise à dimension internationale ou à l’étranger. Un certain nombre de certifications proposent également de mettre en avant vos qualités managériales : « Contribuer à l’amélioration de la performance », « Animer une équipe projet », « Management de la diversité »… Voici autant de blocs de compétences que l’on peut retrouver au menu de certaines certifications et qui peuvent apparaitre sur son CV de manager.

 

Comment obtenir une certification valable sur son CV de manager ?

Chaque certification ayant son propre mode de fonctionnement, il faudra bien vous renseigner au préalable. En effet, certaines sont gratuites, tandis que d’autres sont payantes. Certaines peuvent également être financées ou co-financées dans le cadre de votre Compte Personnel de Formation (CPF). Instauré en 2014, le CPF, qui remplace le droit individuel à la formation (DIF), permet à tout salarié de cumuler des crédits (en euros) pour ensuite suivre une formation qualifiante. Ainsi, depuis janvier 2019, les heures de travail sont transformées en euros à raison de 15 € par heure. Le compte personnel de formation (CPF) fait partie du compte personnel d’activité (CPA).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le manager aligné : pour s'adapter et décider en toute cohérence

 

« Chaque certification ayant son propre mode de fonctionnement, il faudra bien vous renseigner au préalable. »

 

Car si certaines certifications s’obtiennent uniquement par le passage d’un test ou d’une évaluation, d’autres nécessitent d’abord le suivi d’une formation. Pour le certificat Voltaire, par exemple, qui évalue votre niveau en orthographe, vous pouvez vous inscrire directement à l’examen, sans suivre de formation. Idem pour la certification « Développement de sites web avec le langage de balises HTML et des feuilles de style CSS » de l’Eni. En revanche pour la certification « Contribuer à l’amélioration de la performance » dispensée par le CESI, il est nécessaire de suivre 3 jours de formation par mois pendant 6 mois. A vous de trouver la formule qui vous correspond le mieux selon votre emploi du temps !

 

Les certifications qui boostent le CV de manager

Le domaine des certifications étant très vaste, il est parfois difficile de s’y retrouver. Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons sélectionné 5 certifications qui peuvent particulièrement booster votre CV de manager.

 

1 – Le TOEIC

C’est un grand classique parmi les tests de langue : le TOEIC (Test of English for International Communication) est toujours une référence en matière de certification ! Reconnue à l’internationale, elle est vivement recommandée pour les managers, notamment ceux qui visent un poste dans une entreprise à dimension internationale.

Comment l’obtenir ? Le test est divisé en deux parties. La première, « Listening and Reading », dure 2h tandis que la seconde, « Speaking and Writing », dure 1h30. Le test est administré sur papier ou en ligne, et est basé sur des questions à choix multiples (QCM) avec 100 questions pour chaque section. La durée de validité du TOIEC est de deux ans à partir de la date de passage du test.

 

2 – Project Management Professional (PMP)

Créée par le Project Management Institut (PMI), aux Etats-Unis, cette certification est aujourd’hui la référence dans le domaine de la gestion de projets. Grâce à elle, les recruteurs auront l’assurance que vous possédez à la fois l’expérience et les connaissances indispensables à l’élaboration, la planification, l’exécution et le suivi de projets. De plus, elle est reconnue par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP). Un sérieux atout face à d’autres candidats qui ont le même profil, mais ne détiennent pas cette certification !

Comment l’obtenir ? Tout d’abord, plusieurs pré-requis sont demandés accéder à la certification PMP : avoir suivi 35 heures de formation formalisée en gestion de projet, être titulaire d’un diplôme d’enseignement supérieur, disposer d’une expérience en management de projet de 4500 heures (si vous détenez un master) ou 7500 heures (si vous détenez seulement le baccalauréat). L’évaluation se déroule ensuite en deux étapes : un contrôle de l’expérience professionnelle du candidat, qui doit constituer un dossier sur le site pmi.org ; et une épreuve de 200 questions auxquelles il faut répondre en 4h. La certification est ensuite valable 3 ans. Pour la maintenir, vous devez gagner 60 PDUs (Professional Development Unit) à chaque échéance.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Hervé Sérieyx : les nouveaux enjeux des leaders

 

3 – La certification de business manager du CESI

Le campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle (CESI) dispense des certifications très ciblées par blocs de compétences. Parmi elles, la certification de business manager, qui permet de certifier des savoir-faire indispensables à tout manager : la cohésion d’équipe (« team building »), la méthodologie de projet d’entreprise, la méthodologie des écrits professionnels et l’argumentation en vue de convaincre.

Comment l’obtenir ? Pour se soumettre à cette certification, il est nécessaire d’être titulaire au minimum d’un bac +2 avec une expérience professionnelle de 3 ans ou être capable de démontrer une expérience professionnelle significative d’au moins 3 ans dans une fonction d’encadrement hiérarchique ou transversal. Une formation préalable de 3 jours par mois environ, pendant 6 mois, est nécessaire pour passer l’évaluation.

 

4 – La certification Prince2

Venue tout droit d’Angleterre, cette certification de plus en plus populaire en France se focalise sur trois points : l’organisation, la gestion et le contrôle du projet. Il s’agit donc, pour les managers, d’une méthode structurée pour élaborer, gérer et mener à bien n’importe quel type de projet. Et ce quelle que soit sa taille ! Cette certification est éligible au CPF pour tous les salariés et demandeurs d’emploi. Elle se divise en deux niveaux de certifications : Prince2 Fondamental et Prince2 Praticien. La première est une introduction théorique à la méthode tandis que la seconde porte sur la pratique.

Comment l’obtenir ? La certification Prince2 Fondamental (ou Foundation) ne nécessite pas de prérequis. Une formation de trois jours est nécessaire, à l’issue de laquelle on passe un QCM. La certification Prince2 Praticien (ou Practitioner) nécessite d’abord l’obtention de Prince2 Fondamental, puis une formation de 5 jours suivie d’un QCM.

 

5 – Le certificat Voltaire

Un bon manager se doit d’avoir une orthographe irréprochable. Ainsi, il peut être bien de faire certifier votre niveau en orthographe grâce au certificat Voltaire ! Une préparation à l’examen est même proposée en ligne pour parvenir à atteindre le plus haut niveau possible.

Comment l’obtenir ? L’épreuve dure 3 heures. Elle commence par une petite dictée de 2 lignes sans aucune difficulté, suivie d’un QCM (questionnaire à choix multiple) de 195 phrases.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :