Développer son leadership à travers les 4+1 accords toltèques

N'hésitez pas à partager cet article :

Le livre mondialement connu : « Les quatre accords toltèques » de Don Miguel Ruiz ainsi que son autre livre : « Le cinquième accord toltèque » vont nous aider dans notre management. En effet, à travers 5 manières d’être et de concevoir le monde qui nous entoure, nous allons pouvoir développer notre attitude et donc développer notre leadership.

Dans son livre « La voix de la connaissance », Don Miguel Ruiz nous explique qu’« Il y a des milliers d’années, les Toltèques étaient appelés dans le sud du Mexique, “Hommes et femmes de connaissances” ». Ce savoir s’est transmis et peut nous aider dans tous les domaines de notre vie et donc dans le management.

Ce que je trouve particulièrement intéressant avec les accords toltèques, c’est qu’ils nous permettent de mieux communiquer et d’être plus sereins avec les autres. Nous avons souvent des pensées qui vont nous limiter ou nous amener à être en conflit avec certaines personnes, mais ces idées, finalement, ne se fondent sur rien. C’est ce que l’on appelle des croyances limitantes.

Par exemple, « le monde est dangereux » est une croyance limitante. Car le monde peut certaines fois se révéler dangereux, mais 99% du temps, nous pouvons aller travailler, faire nos courses et nous promener sans danger. Les 5 accords toltèques, eux, visent à créer des croyances aidantes. En effet, à travers 5 actions, nous allons voir les choses différemment. Nous allons donc agir et être différents.

Ainsi, notre attitude va se transformer et nous allons gagner en leadership. Nous nous allons entretenir de meilleures relations, parce que nous allons les concevoir et agir différemment. Voyons donc dès à présent les 5 accords toltèques, parfaitement adaptés pour développer son leadership.

Développer son leadership à travers les 4+1 accords toltèques

 

1 – Que votre parole soit impeccable

Bien évidemment, développer son leadership passe par notre propre communication et donc ce que nous allons dire. Le premier point sera de ne dire que ce que l’on pense. Ainsi, nous serons alignés par rapport à nous-mêmes et ne chercherons pas à manipuler les autres.

Ensuite, avoir une parole impeccable c’est aussi se respecter soi-même. Notre vocabulaire est important, mais c’est surtout notre manière de parler de nous qui est importante. N’avons-nous jamais entendu quelqu’un se dénigrer ? Cela ne devrait pas arriver. Nous devons nous respecter dans ce que nous disons sur nous-mêmes. Ainsi, ferons-nous preuve de respect vis-à-vis de notre personne et gagnerons-nous en leadership.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les essentiels à savoir concernant le métier de manager de transition

Enfin, nous éviterons de critiquer les autres. Respecter les autres nous permettra de gagner leur confiance et d’entretenir des relations saines. De cette manier, nous pourrons développer notre leadership.

 

2 – Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Un employé est arrivé en retard pour la dixième fois alors que vous l’avez déjà rencontré et que vous lui avez rappelé la règle. D’après cet accord, il s’agit de ne pas en faire une affaire personnelle. Cette attitude n’est pas dirigée contre vous.

Cependant, nous pouvons nous sentir agressés. En réalité, cette personne n’a fait qu’en fonction de sa réalité et des contraintes qu’elle a ou qu’elle se met.

Même lorsqu’une personne nous critique, elle ne fait que projeter sa propre réalité et ses propres frustrations. Le concept de projection est très connu en psychologie. Beaucoup peuvent « projeter » leur réalité et leurs problèmes chez les autres. Finalement, lorsque nous recevons une critique, elle ne nous concerne pas. Bien au contraire, son auteur devrait prendre conscience que ce qu’il dit le concerne directement. 

Ainsi, parce que nous ne nous vexons pas inutilement et surtout parce que nous comprenons mieux les critiques et n’en faisons pas une affaire personnellement, alors notre attitude est plus sereine. Nous pérennisons nos bonnes relations, car nous n’envenimons pas les situations. Alors, notre attitude est meilleure pour développer son leadership.

 

3 – Développer son leadership : Ne faites pas de suppositions 

Dans la lignée du deuxième point, il est important de bien prendre conscience que nous pouvons fréquemment supposer. Une personne est en retard, et parce que nous avons vu des embouteillages ce matin, alors nous pensons qu’elle a vécu la même chose. Malheureusement pour nous, son enfant était malade et elle a dû passer en urgence voir le médecin.

Nous n’avons aucune idée de ce qui arrive aux autres si nous ne leur demandons pas. Nous devons être très prudents lorsqu’il s’agit d’évaluer les situations et nos collaborateurs. Ne pas faire de supposition implique de poser les bonnes questions et d’écouter les réponses.

Si nous n’y sommes pas vigilants, nous aurons une perception faussée de la réalité et ne pourrons donc pas avoir, en réponse, une attitude appropriée. Il devient donc plus difficile de développer son leadership.

 

4 – Faites toujours de votre mieux

Nous entendons souvent les notions d’exemplarité chez le manager. C’est une notion importante pour développer son charisme. Cependant, il est difficile de vraiment être exemplaire. Nous arriverons forcément un jour en retard. Nous pourrons oublier un rendez-vous ou passer à côté d’un dossier important.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment prendre une décision ? Méthode en 6 étapes

Il peut être très difficile pour un manager d’être véritablement exemplaire. Pour cette raison, j’aurai tendance à remplacer la notion d’exemplarité par celle de « faire de son mieux ». En effet, lorsque nous faisons de notre mieux, cela se voit. Les autres finissent par en prendre conscience et nous reconnaissent pour cette raison. Développer une telle attitude, c’est développer son leadership.

De plus, nous savons que si nous faisons de notre mieux, nous obtiendrons les meilleurs résultats possible. Nous n’avons donc pas de regrets et gardons une bonne opinion de nous-mêmes. D’ailleurs, très souvent, les sportifs disent après un échec : « J’ai fait de mon mieux ». Ainsi, savent-ils qu’ils ont tout donné et qu’ils peuvent être fiers d’eux.

 

5 – Écoutez, mais restez sceptiques

Enfin, un 5ème accord toltèque a été révélé. Il s’agit de savoir écouter tout en restant sceptique. Cela signifie que nous devrions écouter les autres sans pour autant boire toutes leurs paroles. Développer son leadership, c’est savoir avoir un regard critique sur ce qui peut nous être dit.

En effet, il est nécessaire de bien comprendre les motivations qui se cachent derrière les paroles de chacun. De cette manière, nous ne tomberons pas dans la manipulation. Nous pourrons alors faire véritablement ce qui semble juste, bon ou encore efficace, productif et créateur de valeur.

Cependant, nous devrons aussi être vigilants sur nos pensées et nos propres convictions. En effet, nous n’échappons pas à la règle. Ce qui est valable pour les autres est aussi valable pour nous. Il s’agira de savoir rester le plus objectif possible tout en sachant écouter précisément.

 

En conclusion pour développer son leadership

Nous venons donc de voir les 5 accords toltèques très utiles pour développer son leadership :

  1. Que votre parole soit impeccable
  2. Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle
  3. Ne faites pas de suppositions
  4. Faites toujours de ton mieux
  5. Écoutez, mais restez sceptiques

En complément, n’hésitez pas à consulter mes autres articles sur ce sujet :


N'hésitez pas à partager cet article :

5 pensées sur “Développer son leadership à travers les 4+1 accords toltèques

  • à
    Permalink

    Bonjour Julien et merci pour cet article.
    je ne connaissais pas bien les accords Toltèques. Voilà qui est plus clair.
    Il est évident que tout manager a intérêt à mettre cela en pratique pour développer son leadership.
    A bientôt !

    Répondre
    • à
      Permalink

      Bonjour Bernard,
      Les accords toltèques sont utiles partout, et même en management et en leadership !
      Je viens de regarder votre blog et votre chaine YouTube. Votre travail est vraiment précieux !
      À bientôt,
      Julien

      Répondre
  • à
    Permalink

    merci julien. la question principal pour moi est-il possible que chaque personne peut développer cette compétence de leaderships. personnellement je me trouve une personne de pensée et de réflexion plus de management. mais la situation actuel m impose ce type personnalité que je suis entrain de le développer.
    que faire?
    merci beaucoup julien. votre articles intéressantes

    Répondre
    • à
      Permalink

      Bonjour Adil,

      oui il est tout à fait possible de développer cette compétence. Si cela nous est difficile seul, nous pouvons nous orienter vers des formations ou des coachings pour nous aider à mieux nous comprendre pour ensuite développer les compétences et attitudes qui nous sont nécessaires.
      À bientôt,
      Julien

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :