4 erreurs à ne pas commettre lorsqu’on lance son auto-entreprise

N'hésitez pas à partager cet article :

Vous avez enfin décidé de faire cavalier seul et de monter votre auto-entreprise. Attention toutefois, car le chemin vers la réussite est parfois semé d’embûches. Voici 4 erreurs à ne pas commettre quand on devient auto entrepreneur.

4 erreurs à ne pas commettre lorsqu’on lance son auto-entreprise

 

1. Ne pas avoir construit son projet en amont

Se lancer à l’aveuglette est très certainement le piège principal à éviter. Il est fortement déconseillé de vous lancer dans l’auto entrepreneuriat si vous n’avez pas de plan en tête, des clients potentiels et une vision à court terme et long-terme de l’avenir. 

Pour devenir auto entrepreneur, il vaut mieux avoir pris le temps de mûrir son projet, en se posant les bonnes questions : quel corps de métier allez-vous exercer ? Connaissez-vous des entreprises ou des personnes qui sont intéressées par votre travail ? Avez-vous l’expérience et les compétences nécessaires ? 

Une fois que vous aurez répondu à toutes les questions, il vous faudra également faire une étude de marché approfondie de votre secteur, afin d’évaluer la concurrence, connaître mieux votre cible… Vous serez armé pour vous lancer en toute connaissance de cause.

 

2. Ne pas tenir compte des difficultés

Être auto-entrepreneur, ce n’est pas toujours la belle vie ! Certes, il y a bien des avantages à se lancer : être indépendant, choisir ses clients, adopter le rythme de son choix… Mais ce mode de travail implique aussi quelques contraintes. Vous êtes le seul responsable de vos choix et de votre travail, vous devez vous occuper de toute la gestion de votre auto-entreprise, vous risquez de jongler entre des clients très différents… Il faut donc être certain d’être fait pour ce mode de fonctionnement.

Par ailleurs, certaines personnes peuvent avoir plus de difficultés d’accès à l’entrepreneuriat. C’est le cas pour les femmes, qui subissent encore les stéréotypes de genre et hésitent davantage à se lancer dans l’entrepreneuriat féminin. Heureusement, la tendance s’inverse et de plus en plus de personnes osent créer leur auto-entreprise. 

 

3. Monter son projet seul

Si vous êtes le gérant de votre entreprise, vous n’êtes pas pour autant totalement seul ! Au contraire, vous devez bien vous entourer afin de faire de votre activité un succès. Grâce à un bon réseau, vous pourrez obtenir des conseils de professionnels ou d’autres auto-entrepreneurs, qui pourront vous aiguiller et vous aider à faire les bons choix. N’hésitez pas à solliciter des personnes qui travaillent dans le même secteur que vous, afin de leur poser des questions, les rencontrer, échanger au sujet de l’auto-entrepreneuriat… 

 

4. Faire l’impasse sur votre visibilité

Comme pour toutes les entreprises, vous devez faire parler de vous ! Et pour cela, tous les moyens sont bons : réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Instagram, Twitter…), site web, blog, rencontres physiques… Le principal, c’est d’aller là où se trouvent vos clients et de vous faire connaître en étendant votre réseau. Un conseil : publiez du contenu pertinent et régulier à destination de votre cible. Utilisez également les bons hashtags et les bons mots-clés pour être mieux référencé.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant et Formateur en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :