Diagramme pieuvre : comment construire cet outil d’analyse fonctionnelle ?

N'hésitez pas à partager cet article :

Le diagramme pieuvre est une représentation graphique des interactions qui existent entre un produit ou service et son environnement. Il s’agit particulièrement d’un outil d’analyse fonctionnelle propre à la méthode APTE. En pratique, son nom peut varier d’une entreprise à une autre. Les termes diagramme des interactions ou graphe des interactions peuvent aussi s’employer.

Le diagramme pieuvre constitue un excellent moyen pour exprimer les fonctions de service d’une offre quelconque. Plusieurs concepteurs l’adoptent, car il est simple et facile à utiliser. En effet, cette technique de schématisation propose un détail visuel des fonctions principales et des fonctions contraintes. Cela est essentiel pour bien déterminer les caractéristiques d’un produit.

Construire un diagramme pieuvre est une démarche indispensable pour réussir une analyse fonctionnelle. Cela permet de bien connaître les éléments du milieu extérieur afin de concevoir un produit final parfait. De plus, la création du diagramme ne nécessite pas de compétences spécifiques. Il suffit de placer le produit au centre, de mettre les fonctions sur les côtés et de relier le tout par des lignes de liaison.

Diagramme pieuvre : comment construire cet outil d’analyse fonctionnelle ?

 

Quelle est la relation entre le diagramme pieuvre et la méthode APTE ?

Le terme APTE vient de l’acronyme de « APplication aux Techniques d’Entreprise ». Il s’agit d’une méthode populaire utilisée dans le cadre de l’analyse de la valeur et de l’analyse fonctionnelle. Les entreprises de production adoptent cette technique pour la gestion de projet d’innovation et d’optimisation. Il s’agit d’outil de réflexion efficace pour optimiser l’équilibre qualitécoûtdélais ou triangle QCD d’un produit.

La méthode APTE nécessite plusieurs outils pour aboutir à une analyse fonctionnelle pertinente. Parmi les techniques les plus utilisées par les concepteurs, le diagramme bête à corne ou diagramme des présentations se trouve en tête de liste. Celle-ci désigne spécialement un outil important pour la recherche du besoin. L’objectif est de vérifier que le projet solutionne un besoin insatisfait chez les clients.

Une fois la schématisation de la bête à cornes terminée, l’équipe procède à l’élaboration du cahier des charges. Ce document est indispensable pour évaluer la nécessité du produit pour les utilisateurs. En principe, il recommande la création d’une liste qui détaille les fonctions principales, les fonctions complémentaires et les fonctions contraintes. Pour ce faire, l’idéal est de construire un diagramme pieuvre.  

Le graphe des interactions représente alors un outil incontournable de la méthode APTE. Il permet de visionner le produit sous forme d’unité fonctionnelle détaillée en plusieurs fonctions. Cependant, le diagramme pieuvre ne peut pas substituer au cahier des charges fonctionnel. Il sert tout simplement à représenter de manière claire et précise certains éléments qui le composent.

 

Diagramme pieuvre : comment construire cet outil d’analyse fonctionnelle ?

 

Quels sont les éléments du diagramme pieuvre ?

La représentation graphique du diagramme pieuvre est constituée par des ellipses et des liaisons. En premier, l’ellipse située au centre du schéma contient le nom du produit ou du service étudié. Le terme utilisé est généralement le même que celui déjà écrit dans le diagramme bête à corne. Cela permet de faciliter la tâche et de s’accorder sur le thème de la réflexion.

Ensuite, les ellipses placées autour de l’ellipse centrale comportent les éléments du milieu extérieur. Ceux-ci sont de différentes origines et leur nombre varie en fonction de l’offre proposée. Néanmoins, il est important de noter deux éléments pertinents pour la réalisation du projet. Pour le reste, les informations sont considérées selon le produit et ses conditions d’utilisation.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Méthode AIDA : pour mettre en œuvre une stratégie marketing efficace

Bien déterminer les ellipses peut faciliter la compréhension et l’analyse d’un diagramme pieuvre. La clé est de suivre et de respecter certaines règles de base précises. En effet, il faut éviter de choisir des termes liés à des critères de fonctions. Sans oublier de mettre des verbes à l’infinitif et de laisser de côté les verbes aux formes négatives.

Le diagramme pieuvre traite généralement deux types de fonctions de service. D’un côté, les fonctions principales qui sont également connues sous le nom fonctions d’usage. Celles-ci ont pour but de satisfaire le besoin identifié dans le diagramme bête à corne. En pratique, elles sont représentées par des liaisons qui relient deux éléments du milieu extérieur au produit et sont codées par les lettres FP suivies d’un numéro de classification.

D’un autre côté, il y a les fonctions contraintes ou fonctions complémentaires. Il s’agit précisément d’un ensemble de fonctions imposé par l’environnement du produit ou recommandé par les normes du marché. En effet, les fonctions contraintes se concentrent davantage sur le contexte d’utilisation de l’objet que sur la satisfaction des besoins de la clientèle. Elles sont codées par les lettres FC et suivies d’un numéro de classification.

 

Comment construire un diagramme pieuvre ?

En toute logique, il est nécessaire de définir le produit ou le service avant de se lancer dans la conception d’un diagramme pieuvre. Ensuite, l’objectif est de schématiser le produit, les fonctions de service et les éléments du milieu extérieur à l’intérieur du diagramme. Diverses spécificités sont à considérer pour définir les éléments de l’environnement : les tendances du marché, les normes de sécurité, les législations, etc.

 

Étape 1 – Regrouper les idées

La première étape consiste à identifier les fonctions principales ou FP, les fonctions contraintes ou FC et les éléments du milieu extérieur ou EME. Pour bien recueillir les idées, l’idéal est d’organiser une séance de brainstorming. La participation de tous les membres de l’équipe à la réflexion s’avère recommandée pour aboutir à des résultats pertinents. De plus, le diagramme pieuvre doit contenir le moins d’ellipses et de fonctions possibles pour garantir une présentation visuelle appropriée.

 

Étape 2 – Organiser les fonctions

La prochaine étape consiste à classer les fonctions selon leur ordre d’importance. Il est important de définir en même temps leurs interactions avec le milieu extérieur du produit. Une fois terminée, l’équipe procède à l’inscription des fonctions en respectant les règles de notation recommandées. Sans oublier de mettre la légende avec la priorisation des fonctions : FP1 : fonction principale 1, FP2 : fonction principale 2, FC1 : fonction contrainte 1, FC2 : fonction contrainte 2, etc.

 

Étape 3 – Construire le diagramme 

La première chose à faire pour créer un diagramme pieuvre est de mettre le produit ou service dans une ellipse puis de la placer au milieu du graphe. Ensuite, on construit le milieu extérieur en installant des ellipses autour de l’ellipse centrale. En dernier, on schématise les relations entre les ellipses par l’intermédiaire des liaisons libellées. Les fonctions principales et les fonctions contraintes doivent être libellées conformément aux notations affichées sur la légende.

Il faudra vérifier la cohérence et l’homogénéité du diagramme construit. Il est dans l’intérêt de l’équipe de s’assurer que toutes les fonctions de service sont bien intégrées et que le graphique propose une visualisation claire et intelligible. Pour s’assurer de la réussite de la représentation graphique, il suffit de demander l’avis d’une autre personne en dehors du groupe et de vérifier si elle donne un retour positif ou négatif.

 

Étape 4 – Informer et diffuser

À ce stade, l’heure est venue d’impliquer tous les intervenants clés du projet sur ce diagramme pieuvre. Nombreux sont les avantages qu’on peut tirer de son utilisation dans le cadre de la gestion de projet. Il peut être utile pour solutionner des contraintes afin de maintenir la valeur et la qualité du produit ou tout simplement pour servir de support lors de l’analyse des caractéristiques d’un nouveau produit.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Articles publicitaires : les utiliser pour promouvoir votre entreprise

 

Quels sont les objectifs d’un diagramme pieuvre ?

L’utilisation d’un diagramme pieuvre a pour objectif principal de faciliter l’optimisation d’un produit ou service quelconque. Le détail visuel qu’il propose permet d’identifier avec précision toutes les caractéristiques. De ce fait, il est plus facile pour les concepteurs de connaître les points forts et les points faibles de l’objet. Cela est essentiel pour améliorer la qualité afin de proposer un produit final en pleine adéquation avec les attentes des clients.

L’analyse des interactions entre une offre et les éléments du milieu extérieur est un atout efficace pour optimiser le produit. En effet, cette liaison permet de connaître les véritables utilités de l’objet afin de réussir à satisfaire un grand nombre de clients. Le diagramme pieuvre aide précisément à évaluer le besoin solutionné par le produit ou le service. Par conséquent, il est plus facile pour l’entreprise de faire accroître ses ventes grâce à l’élaboration d’un produit à l’image de la clientèle.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant et Formateur en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :