Méthode ABC : pour prendre de meilleures décisions stratégiques

N'hésitez pas à partager cet article :

Comptabilité analytique, répartition des charges, charges incorporables ou charges non incorporables, charges variables ou charges fixes, charges indirectes et charges directes, charges de production, charges de personnel, ensemble des charges et affectation des charges, rentabilité, calcul des coûts, inducteurs du contrôle de gestion, coût unitaire, seuil de rentabilité, volume d’activité, tableau de répartition… la méthode ABC permet de mettre en évidence par l’intermédiaire de compétences analytiques des clés de répartition de chaque activité afin d’aider à la prise de décision stratégique. 

Définition, étapes, exemple, avantages et inconvénients… Les inducteurs de coûts déterminés par les axes analytiques de la méthode ABC auront moins de secrets pour vous après la lecture de cet article.

Méthode ABC : pour prendre de meilleures décisions stratégiques

 

Qu’est-ce que la méthode ABC ? 

La méthode ABC ou « activity based costing » signifie « coût basé sur les activités ». Il s’agit d’une méthodologie spécifique au calcul des coûts supportés par une entreprise. Ceci, afin d’appréhender au mieux sa performance.

 

Ce que la méthode ABC n’est pas

Elle se distingue du principe de Pareto que nous avons déjà évoqué dans de nombreux articles. Aussi appelée analyse 20/80.

De plus, à la différence des coûts complets, la méthode ABC permet de calculer les coûts de revient.

 

L’objectif de la méthode ABC

Une telle méthode s’appuie sur les différentes activités menées par l’entreprise afin de trouver l’origine des coûts et de les anticiper au mieux. 

Dans la mesure où « 20% des références représentent 80% des ventes », la méthode ABC permet de déterminer quelles sont les références sur lesquelles il est nécessaire de porter son attention. 

En outre, l’objectif de cette méthode est d’identifier le groupe d’activité de référence sur lequel l’entreprise doit se concentrer pour aller chercher des performances.

 

Mettre en place la méthode ABC : quelles étapes suivre ?

Afin de mettre en place une telle méthodologie, il est nécessaire de suivre différentes étapes explicitées ci-après :

 

La phase de découverte : les activités de l’entreprise

Cette phase de découverte est un préalable essentiel à la mise en place de la méthode ABC. Il s’agit de définir les produits et/ou services proposés par une entreprise. 

Comment procéder ? Une activité se définit comme un ensemble de tâches à effectuer avec l’aide de moyens humains, matériels ou encore financiers.

La détermination des activités n’est donc possible que par l’intermédiaire d’une bonne connaissance du modèle de l’entreprise, de son organisation et des différents services qui la composent. 

Exemple : la réception de marchandises, l’envoi d’une commande, etc.

 

Quels sont les inducteurs de coût ou « coût drivers » ?

Il s’agit de faire le lien entre les charges (indirectes notamment) et les activités. 

Ainsi la méthode ABC délimite des « inducteurs ». Chacune des activités disposera d’inducteurs correspondants. 

Par exemple, la réception de marchandises sera quantifiée en nombre de pièces réceptionnées tandis que l’envoi d’une commande sera quantifié en nombre d’unités envoyées.

De plus, les activités que nous venons de déterminer consomment quant à elles des ressources.

 

Les ressources affectées par les activités

Quelles sont les ressources matérielles allouées ? Les ressources humaines ? Quelles sont les ressources financières ? Les activités définies plus haut consomment nécessairement des ressources indispensables à l’activité initialement délimitée. 

Il convient de définir dans quelles proportions les activités consomment les ressources.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Nouvelles méthodes de management : 3 clés pour engager vos équipes

 

Quid du coût unitaire/inducteur ?

L’ensemble des inducteurs correspondant aux activités déterminées peut être regroupé afin de procéder au calcul du coût unitaire/inducteur. 

Ainsi, il faut désormais diviser la ressource par le nombre d’inducteurs pour avoir le coût unitaire.

 

Le coût de revient

Enfin, il convient d’additionner ce coût unitaire indirect avec les coûts directs pour trouver le coût de revient. 

   

Avantages et inconvénients de la méthode ABC 

La méthode ABC présente des avantages et des inconvénients.

 

Les avantages de la méthode ABC 

Contrairement aux méthodes traditionnelles d’analyse des coûts, la méthode ABC permet une analyse approfondie, et ce, grâce à une meilleure compréhension de l’ensemble des coûts. 

L’affectation des coûts est nécessairement plus précise aux différents produits. Aussi, le fait d’avoir une bonne connaissance des différents processus (produits, activités, ressources affectées) permet de déterminer les forces ainsi que les faiblesses d’une organisation. 

L’objectif ? Procéder au pilotage de la performance de l’entreprise, « avoir les idées plus claires » et donc, faciliter les décisions stratégiques des membres de la direction. 

Par ailleurs, sa mise en application est confrontée à des limites telles que l’incapacité à quantifier l’effort nécessaire aux activités et à leur organisation.

 

Les inconvénients de la méthode ABC

La méthode ABC est cependant relativement complexe, et requiert une intervention extérieure, émanant de spécialistes en la matière. 

La détermination des unités de mesure étant parfois fastidieuse, sa mise en application est également chronophage pour les collaborateurs concernés. 

Enfin, elle peut nécessiter l’imprégnation d’outils informatiques nécessairement coûteux.

 

En conclusion sur la méthode ABC

Une telle méthode revient sur les principaux coûts liés aux activités des entreprises et permet de prendre des décisions stratégiques. 

En tant que véritable outil de comptabilité générale, elle est le plus souvent nécessaire aux entreprises importantes, et la méthode des coûts complets requiert une expertise notable.

Détermination des unités d’analyse, analyse de la répartition, analyse des écarts, analyse des charges, calculs et analyses par l’intermédiaire de centres d’analyse… la méthode ABC est indiscutablement l’apanage des professionnels.

 À défaut de savoir mettre en place la méthode, vous pourrez néanmoins la comprendre dès lors qu’elle sera déterminée par votre comptable.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :