People Base CBM : de la nécessité de constituer une task force pour faire face à la crise

N'hésitez pas à partager cet article :

La pandémie du Covid-19 a rappelé aux entreprises qu’elles doivent constamment se réinventer pour pouvoir survivre aux changements brusques dans nos sociétés. Cette mutation permanente passera nécessairement par la constitution d’une « task force » capable de faire face à toute nouvelle crise. C’est l’avis de Cyril Brégou, associé-gérant de People Base CBM (Compensations and Benefits Management), un cabinet français de conseil en stratégie, ressources humaines et rémunérations.

Dès son apparition, la pandémie du nouveau coronavirus a durement impacté les activités économiques. Cependant, après quelques mois de difficultés, la plupart des entreprises sont parvenues à se redresser. Cela, grâce à l’adaptabilité étonnante et au travail formidable de certains collaborateurs, qui constituent ainsi le noyau dur des entreprises. Les dirigeants se demandent alors s’il ne faut pas repenser l’organisation en mettant en place une « task force » pour mieux gérer les phases critiques, dans des délais très courts. Cyril Brégou, associé-gérant de People Base CBM, un cabinet français de conseil en stratégie, ressources humaines et rémunérations, pense qu’il faut avant tout se poser les bonnes questions. « Comment déceler dans mon entreprise les forts potentiels, ceux qui constitueront la « task force » permanente ? Comment orienter les autres ? Comment recruter et évaluer de nouveaux forts potentiels ? Comment rémunérer et motiver les forts potentiels ? Comment les former et les manager ? », avance-t-il.

People Base CBM : de la nécessité de constituer une task force pour faire face à la crise

 

Nécessité de faire évoluer les méthodes de cotation des postes

Aussi, le responsable estime que les entreprises doivent se poser différentes questions quant à la hiérarchie des emplois. Elles gagneraient à se demander sérieusement s’il reste pertinent de n’utiliser que des méthodes universelles de cotation des postes alors que leurs raisons d’être diffèrent. Cette question est d’autant plus opportune que l’essentiel des critères utilisés actuellement dans les méthodes de pesée et de classification des emplois a été établi il y a plus de 70 ans.

Aujourd’hui, ces critères dits « standards » ne permettent plus d’identifier ni de valoriser les fonctions et les profils indispensables au maintien des activités en période critique, comme en ce moment. « Alors que les principaux actionnaires, que sont les sociétés de gestion, mettent en avant des critères ISR/ESG, il convient sans doute de réviser sérieusement l’ensemble des pratiques liées à la gestion des rémunérations, afin de mieux répondre aux attentes des consommateurs qui sont également salariés, mais aussi actionnaires des entreprises », suggère Cyril Brégou. Pour lui, un ajustement des échelles salariales devra faire partie des priorités nouvelles des entreprises.

 

People Base CBM pour une meilleure gestion des équipes

Pour accompagner les organisations sur ce chantier, People Base CBM effectue des missions de conseil sur mesure ou développe des solutions logicielles, notamment pour l’optimisation et la mise en place de politique salariale, la classification, la pesée des postes, la communication sociale ou encore l’actionnariat salarié. Le cabinet permet ainsi aux entreprises d’atteindre plus facilement leurs objectifs stratégiques : la conquête de nouveaux marchés, le développement de nouveaux produits, la gestion des talents, etc. Les services de People Base CBM s’adressent en priorité au pôle comme la direction des ressources humaines, la direction financière et la direction générale des entreprises.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :