Réussir Son Management

Des outils pour impulser la réussite collective et être plus efficace

Comment lire vite : les 4 étapes de la lecture rapide

N'hésitez pas à partager cet article :

Dans le monde professionnel, rester à jour avec les dernières tendances de notre secteur, ainsi que suivre l’actualité et explorer de nouveaux domaines sont essentiels. Cette quête d’information nécessite une quantité considérable de lecture, une ressource précieuse souvent en déficit. C’est là que la lecture rapide entre en jeu, offrant une solution efficace pour maîtriser l’art de savoir comment lire vite.

La lecture rapide repose sur le principe fondamental de lire davantage tout en maintenant un niveau de compréhension élevé. Alors que la vitesse moyenne de lecture oscille entre 200 et 300 mots par minute, le taux de compréhension stagne généralement autour de 50 %.

En adoptant l’art de savoir comment lire vite, il est possible d’absorber jusqu’à 600 mots par minute tout en maintenant un niveau de compréhension comparable. Ce qui signifie qu’en un laps de temps donné, il est envisageable de lire deux fois plus, sans sacrifier la qualité de compréhension.

Pour savoir comment lire vite, il existe quatre leviers à actionner que nous allons explorer. Notez tout de même que la lecture rapide est d’autant plus efficace dans un environnement calme et bien éclairé.

 Comment lire vite : les 4 étapes de la lecture rapide

 

1 – Focaliser son regard pour savoir comment lire vite

Dans notre quête pour maîtriser l’art de la lecture rapide, une idée fausse persiste : celle selon laquelle notre regard demeure fixé sur chaque mot que nous lisons. En réalité, notre vision parcourt l’ensemble de la page, absorbant plusieurs éléments simultanément, ce qui entraîne une fragmentation de notre concentration et, par conséquent, une diminution de notre vitesse de lecture. De surcroît, cette dispersion nous conduit à retenir des détails superflus, entravant ainsi notre efficacité.

De plus, dès notre scolarité, on nous a enseigné à abandonner l’usage de notre doigt comme guide de lecture. Pourtant, cette pratique s’avère être un outil précieux pour focaliser notre attention sur les mots en cours de lecture. Qu’il s’agisse d’un marque-page, d’une baguette, d’un simple doigt ou de tout autre objet à portée de main, l’objectif demeure le même : orienter notre regard de manière à optimiser notre concentration. Avec la pratique, cette méthode permet d’accélérer notre progression à travers les mots, renforçant ainsi notre fluidité de lecture.

 

2 – Toujours avancer avec la lecture rapide

Pour maîtriser l’art de la lecture rapide, il est crucial de reconnaître une habitude erronée. Nous avons tendance à ralentir dans notre lecture afin de garantir une compréhension totale de chaque mot et de chaque phrase. Pourtant, il est important de comprendre que plusieurs phrases dans un texte expriment la même idée, ce qui signifie que la suite du contenu clarifiera souvent le sens initial. Par conséquent, il est superflu de rétrograder.

En outre, le temps passé à réviser ce qui a déjà été lu s’avère inefficace. Il est préférable de poursuivre la progression pour explorer de nouvelles notions et les assimiler. Parfois, une phrase peut sembler confuse, mais la phrase suivante apportera souvent une clarification instantanée.

Il est donc impératif de s’entraîner à avancer constamment dans la lecture, sans jamais revenir en arrière.

 

3 – Ne pas lire tous les mots pour savoir comment lire vite

Une autre croyance préjudiciable à notre efficacité de lecture est celle qui nous pousse à vouloir lire chaque mot. Pourtant, cette démarche n’est pas indispensable pour une compréhension adéquate et pour acquérir les compétences de lecture rapide. Une analogie pertinente peut être faite avec une conversation téléphonique : bien que nous n’entendions pas chaque mot, nous parvenons à saisir le sens général de ce qui est exprimé.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La méthode GTD (Getting Things Done) : 5 étapes pour s'organiser

En outre, pendant la lecture, notre cerveau agit comme un photographe, prenant des instantanés à chaque arrêt sur un mot. Même si notre conscience ne se focalise que sur un mot à la fois, notre cerveau capture subtilement le contexte, facilitant ainsi la compréhension globale.

Initialement, cette troisième technique consiste à lire uniquement un mot sur quatre. Les débuts peuvent être perturbants, mais avec la pratique, cette méthode devient plus fluide. Ensuite, nous nous concentrons uniquement sur le quatrième mot à partir du début de la phrase et le quatrième mot à partir de la fin. En réduisant ainsi le nombre de « photos » prises par ligne à deux, nous pouvons accélérer notre rythme de lecture.

 

4 – Se fixer un objectif avec la lecture rapide

Il est fréquent de débuter la lecture d’un article sans en avoir clairement défini l’objectif. Attirés par le titre, nous sommes motivés par la curiosité. Toutefois, lorsque nous avons une raison précise de lire un article, nous sommes naturellement incités à aller à l’essentiel.

Savoir se fixer un objectif permet de donner une clarté d’intention. De cette manière, nous pouvons parcourir rapidement l’introduction et cibler les parties essentielles du texte. Ainsi, nous optimisons notre temps de lecture en nous concentrant uniquement sur les informations pertinentes. Cette approche de savoir se fixer un objectif s’applique également à la lecture de livres : il est essentiel de se questionner sur notre motivation à lire un ouvrage et sur les informations spécifiques que nous recherchons.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​​Téléchargez gratuitement mon eBook  : 

40 conseils pour développer la motivation et la responsabilisation de votre équipe