Réussir Son Management

Des outils pour impulser la réussite collective et être plus efficace

Productivité au travail : 12 erreurs à éviter pour mieux performer

N'hésitez pas à partager cet article :

Savoir comment motiver ses salariés s’avère bien évidemment essentiel pour atteindre collectivement nos objectifs. Cependant, avant de chercher à motiver, un bon manager se doit de connaître les facteurs principaux de démotivation qui pourraient nuire à la productivité au travail. 

Ce serait comme vouloir remplir une piscine qui fuit. Nous mettrions de l’eau, mais elle s’écoulerait tout de suite. Nous nous retrouverions dans l’impossibilité de la remplir.

Il en est de même avec le réservoir de motivation de nos collaborateurs. Si notre attitude les démotive, peu importe ce que nous pourrions faire de bien, leur motivation ne se remplirait jamais. Nous devons donc être vigilants à ce qui pourrait provoquer la démotivation des salariés avant de chercher les facteurs de motivation.

Souvent, je fais référence au sondage de l’institut Gallup. Leur enquête conclut qu’environ 90% des collaborateurs sont désengagés. En tant que managers, nous devons donc prendre conscience que la plupart de nos collaborateurs sont potentiellement désengagés et donc moins productifs.

Voici 12 erreurs à éviter pour une bonne productivité au travail et des équipes pleinement engagées.

 

1. Vouloir tout contrôler nuit à la productivité au travail

Le rôle du manager et du dirigeant est complexe et évolutif. Dans un monde interconnecté où les flux d’informations sont incessants, les notions de tout savoir et de tout contrôler deviennent obsolètes. En effet, s’accrocher à cette approche peut compromettre la crédibilité et augmenter la charge de travail.

C’est pourquoi l’opportunité réside dans la responsabilisation des employés et leur implication dans l’amélioration de la productivité au travail. Une erreur courante est de micromanager, comme illustré par l’exemple d’un manager novateur étiqueté négativement pour son approche autoritaire.

Pour maintenir la motivation, il est crucial pour les leaders de déléguer efficacement et de fournir les ressources nécessaires à la réussite de leurs équipes.

 

2. Faire de l’individuel en collectif n’est pas productif

L’une des premières leçons que j’ai apprises en tant que manager est de ne jamais mélanger l’individuel et le collectif dans le processus de motivation de l’équipe pour maximiser la productivité.

Offrir des retours d’information, même constructifs, à un membre de l’équipe devant d’autres, qu’il s’agisse de collègues ou de clients, peut diminuer l’estime de soi et entraîner une baisse de motivation, nuisant ainsi à la productivité globale.

Préférer des discussions privées pour le feedback, au lieu de critiques publiques, maintient un environnement motivant. Ce cercle vertueux favorise l’épanouissement des employés et améliore les performances de l’équipe.

 

3. Ne pas donner assez de moyens pour réussir 

Une erreur majeure en matière de productivité au travail est de négliger de fournir les ressources adéquates pour réussir. Sans un soutien adéquat, les employés peuvent se retrouver incapables d’atteindre leurs objectifs.

Cela comprend le manque de formation appropriée, d’outils nécessaires ou d’objectifs clairs. Sans ces éléments, les membres de l’équipe peuvent se sentir démunis et désengagés. Ceci entraîne une baisse de leur efficacité et de leur motivation.

Investir dans les ressources nécessaires à la réussite de chaque employé est essentiel pour maintenir une productivité au travail optimale et favoriser la croissance de l’entreprise.

 

4. Sanctionner de façon abusive nuit à la productivité au travail

Sanctionner de manière abusive constitue une erreur préjudiciable à la productivité au travail. Lorsque les sanctions sont utilisées de manière excessive ou injuste, cela crée un climat de peur et de méfiance parmi les employés, entraînant une baisse de leur engagement et de leur motivation.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Management Visuel : principe, mise en œuvre et avantages

Au lieu de stimuler la performance, cela peut générer du ressentiment et de la réticence à contribuer de manière proactive. Une approche plus constructive implique d’adopter des mesures disciplinaires équitables et proportionnées, favorisant ainsi un environnement de travail respectueux et encourageant, propice à une productivité durable.

 

5. Uniformiser les individus nuit à la productivité au travail

Dans nos entreprises, les vestiges du Taylorisme persistent, dictant des actions précises à chaque employé. Cependant, pour optimiser la productivité au travail, il est crucial de reconnaître la diversité individuelle au sein de nos équipes.

Par exemple, un gaucher et un droitier peuvent aborder une même tâche avec des méthodes différentes, mais tout aussi efficaces. Capitaliser sur ces différences favorise l’innovation. Au lieu d’uniformiser les interactions avec les clients, valoriser l’authenticité de chaque employé renforce la satisfaction clientèle.

Dans un monde en constante mutation, l’adaptabilité et l’innovation émergent lorsque nous célébrons la diversité de nos collaborateurs, stimulant ainsi une productivité optimale.

 

6. Ignorer les besoins individuels

Pour garantir une productivité au travail optimale, les gestionnaires doivent accorder une attention spécifique aux besoins individuels de chaque collaborateur. En identifiant et en répondant de manière proactive à ces besoins, ils renforcent l’engagement et la motivation, deux facteurs cruciaux pour des performances exceptionnelles.

Par exemple, les besoins individuels peuvent concerner la reconnaissance, d’autonomie, la formation, le feedback ou encore la collaboration. Les managers peuvent répondre à ces besoins en offrant des opportunités de développement, en fournissant des rencontres régulières, en favorisant le travail en équipe ou encore en reconnaissant les réalisations individuelles.

 

7. Manquer de communication

Une communication transparente et régulière revêt une importance capitale pour garantir une productivité optimale au sein de l’environnement professionnel. En mettant en œuvre les rythmes managériaux, le manager et ses collaborateurs minimisent les risques de malentendus et renforcent leur collaboration.

Une communication claire et ouverte permet de partager les objectifs, de résoudre les problèmes efficacement ou encore d’aligner les efforts de chacun sur les priorités de l’équipe. Elle favorise également un climat de confiance et d’engagement, essentiel pour maintenir la motivation et stimuler la productivité au travail.

 

8. Ne pas reconnaître le travail bien fait réduit la productivité au travail

Reconnaître et valoriser les contributions des employés constitue un levier essentiel pour renforcer leur engagement et leur motivation au travail. En célébrant les succès et en exprimant de la gratitude, les managers favorisent un environnement professionnel positif et propice à la productivité.

En effet, cette reconnaissance renforce le sentiment d’appartenance des employés à l’équipe et les encourage à fournir des efforts supplémentaires. Elle contribue également à instaurer un climat de confiance et de collaboration, essentiel pour atteindre les objectifs organisationnels et favoriser une culture d’excellence au sein de l’entreprise.

 

9. Manquer de clarté avec les objectifs

Des objectifs précis offrent une orientation cruciale aux employés, les aidant à maintenir leur concentration sur les tâches prioritaires. Une communication concise des objectifs et des attentes permet aux gestionnaires de diriger efficacement leurs équipes vers le succès.

Clarifier les intentions favorise une compréhension commune des objectifs, encourageant ainsi la cohésion et l’engagement. Cela aide également à éliminer les ambiguïtés et les malentendus, permettant à chacun de se concentrer sur les actions nécessaires pour atteindre les résultats souhaités.

En définissant des objectifs clairs, les managers créent un environnement propice à la productivité et à l’accomplissement des objectifs.

 

10. Surcharger de travail

Une surcharge de tâches peut générer stress et épuisement, nuisant à l’efficacité professionnelle. Pour maintenir une productivité optimale, les managers doivent répartir équitablement les charges de travail et encourager une gestion efficace du temps.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Team building en entreprise : définition, enjeux, mise en place et idées d’activités

En facilitant une répartition équilibrée des responsabilités et en promouvant des stratégies de gestion du temps, les équipes peuvent mieux gérer leur charge de travail, réduire le stress et la fatigue, et ainsi maintenir des performances optimales.

 

11. Ne pas encourager le développement professionnel

Favoriser le développement professionnel offre aux collaborateurs l’occasion d’améliorer leurs compétences et connaissances, stimulant ainsi leur engagement et motivation dans leurs tâches. De plus, cette démarche renforce la cohésion d’équipe et accroît la productivité au travail.

En effet, encourager la formation continue et offrir des possibilités d’avancement professionnel démontre l’engagement de l’entreprise envers le développement de son personnel. En investissant dans le perfectionnement des compétences, les managers peuvent cultiver un environnement propice à la croissance individuelle et collective, favorisant ainsi des performances optimales au sein de l’organisation.

 

12. Tolérer les comportements non productifs nuit à la productivité au travail

En tolérant les comportements non productifs, les managers sous-entendent que la performance n’est pas une priorité. En établissant des attentes explicites et en intervenant de manière opportune, les responsables favorisent un cadre de travail orienté vers la productivité et la réussite.

Par conséquent, cela crée une culture d’excellence. Chaque membre de l’équipe comprend l’importance de ses contributions pour atteindre les objectifs organisationnels. En fixant des normes claires et en appliquant des mesures correctives lorsque nécessaire, les dirigeants encouragent la responsabilisation et renforcent l’engagement envers l’efficacité au sein de l’entreprise.


N'hésitez pas à partager cet article :

One thought on “Productivité au travail : 12 erreurs à éviter pour mieux performer

  • bonjour merci pour cet article trés intéressant !
    je suis tout à fait d’accord avec ce qui est dit, j’ajouterai qu’un des problèmes des personnes en général et peut être encore plus des managers et le besoin de flatter nos ego en désirant avoir toujours raison, pour ‘pisser plus loin que l’autre’ en oubliant que nous sommes tous des êtres alliant le + et le -, sans dualité pas de + ou de – ! dans un monde qui se numérise à vitesse de la lumière, seul les entreprises qui comprendrons qu’elles sont globales dans leurs employés résisteront à l’intelligence artificielle.
    et n’oublions pas que nos cerveaux sont intereliés entre eux et que ce que nous croyons nous en faisons l’expérience, ce que nous croyons dans nos pensées racines ….
    à +
    Franck

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​​Téléchargez gratuitement mon eBook 

« Comment avoir des équipes plus motivées et plus efficaces ? »

+ de 40 conseils pour développer l'engagement et la responsabilisation de votre équipe