Réussir Son Management

Des outils pour impulser la réussite collective et être plus efficace

Comment contrôler sa colère : 6 méthodes opérationnelles

N'hésitez pas à partager cet article :

Nous avons tous été confrontés à notre colère. Par exemple, une dispute avec un collègue peut déclencher un sentiment de colère. Savoir comment réagir dans de telles situations peut s’avérer complexe. Cependant, il existe des méthodes efficaces pour savoir comment contrôler sa colère.

La colère, parmi les différentes émotions humaines telles que la joie, la tristesse ou encore la peur, est un sentiment intense qui émerge lorsque nous ne nous sentons pas respectés ou que nos valeurs sont transgressées. C’est une réaction émotionnelle naturelle qui génère une énergie propice au changement. Toutefois, cette énergie peut parfois nous pousser à des réactions disproportionnées ou inappropriées.

Comprendre comment fonctionne la colère est crucial pour gérer efficacement nos émotions. Identifier les déclencheurs, les réactions physiologiques et les pensées sous-jacentes permet de la rationaliser et de la traiter de manière constructive. C’est une émotion normale que l’on peut gérer avec une compréhension approfondie.

Nous allons explorer 6 méthodes opérationnelles pour savoir comment contrôler sa colère, favoriser un climat de travail sain et améliorer les relations interpersonnelles.

Comment contrôler sa colère : 6 méthodes opérationnelles

 

1 – La méthode des 3R pour savoir comment contrôler sa colère

Reconnaître

La première étape consiste à reconnaître et à accepter que vous êtes en train de ressentir de la colère. Prenez conscience de vos émotions et identifiez les pensées et les sensations physiques qui accompagnent cette émotion.

Respirer

Une fois que vous avez reconnu votre colère, prenez quelques instants pour respirer profondément. La respiration profonde peut aider à calmer le système nerveux et à réduire l’intensité de la réaction émotionnelle. Prenez de longues inspirations par le nez et expirez lentement par la bouche.

Réagir

Après avoir pris quelques respirations profondes, choisissez une réaction constructive à votre colère. Cela peut impliquer de communiquer calmement et assertivement vos sentiments, de prendre du recul pour évaluer la situation de manière objective, ou de trouver des solutions pacifiques pour résoudre le conflit.

En pratiquant régulièrement cette méthode des 3 R, vous pouvez apprendre à gérer votre colère de manière efficace et constructive.

 

2 – La méthode STOP pour gérer sa colère

Stopper

Lorsque vous commencez à ressentir de la colère, arrêtez-vous immédiatement dans vos actions ou votre pensée. Prenez conscience de ce qui se passe en vous et autour de vous.

Temps d’arrêt

Prenez quelques respirations profondes pour vous calmer. Prenez une pause et concentrez-vous sur votre respiration pour apaiser votre esprit et votre corps.

Observer

Prenez du recul et observez la situation de manière objective. Identifiez les pensées, les émotions et les sensations physiques que vous ressentez sans jugement.

Penser

Réfléchissez aux différentes façons dont vous pouvez réagir à la situation de manière constructive. Pensez aux conséquences de vos actions et aux solutions possibles.

En utilisant la méthode du STOP, vous pouvez interrompre le cycle de la colère et choisir une réponse plus calme et réfléchie à la situation. Cela vous permettra de gérer vos émotions de manière plus efficace et de maintenir des relations harmonieuses avec les autres.

 

3 – La méthode de la résolution de problèmes pour maitriser sa colère

Identification du problème

Identifiez clairement ce qui vous met en colère. Est-ce une situation spécifique, une personne ou un schéma récurrent de pensées ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Théorie de l’attachement : pour de bonnes relations avec vos équipes

Analyse des déclencheurs

Identifiez les déclencheurs spécifiques de votre colère. Quels sont les événements ou les circonstances qui la déclenchent ? Y a-t-il des schémas ou des situations récurrentes ?

Développement de solutions

Une fois que vous avez identifié le problème et les déclencheurs, commencez à élaborer des solutions. Explorez différentes façons de résoudre le problème ou de faire face aux déclencheurs de manière constructive.

Évaluation des options

Évaluez les différentes solutions que vous avez développées. Pesez les avantages et les inconvénients de chaque option et choisissez celle qui vous semble la plus adaptée à la situation.

Mise en œuvre des solutions

Mettez en œuvre la solution que vous avez choisie. Engagez-vous à appliquer cette solution lorsque vous vous retrouvez confronté à des déclencheurs de colère similaires à l’avenir.

En utilisant cette méthode, vous pouvez aborder la colère de manière proactive en identifiant les causes sous-jacentes et en développant des stratégies pour y faire face de manière constructive.

 

4 – La méthode de la visualisation positive pour savoir comment contrôler sa colère

Identification de la colère

Prenez conscience lorsque vous commencez à ressentir de la colère. Identifiez les pensées, les émotions et les sensations physiques associées à cette colère.

Pause et retrait

Prenez une pause dans la situation qui provoque votre colère, si possible. Retirez-vous temporairement de la situation pour éviter de réagir impulsivement.

Visualisation positive

Fermez les yeux et visualisez un endroit calme et paisible. Imaginez-vous dans cet endroit, en train de respirer profondément et de ressentir un sentiment de détente et de tranquillité.

Affirmations positives

Répétez des affirmations positives pour vous calmer et vous recentrer. Par exemple, dites-vous des phrases telles que « Je suis calme et en contrôle de mes émotions » ou « Je choisis de répondre avec sérénité et compassion ».

Réflexion et réaction

Après avoir pratiqué la visualisation positive, réfléchissez à la situation qui a déclenché votre colère de manière plus objective. Ensuite, choisissez une réaction constructive et adaptée à la situation.

En pratiquant régulièrement la visualisation positive, vous pouvez apprendre à gérer votre colère de manière plus paisible et constructive, en cultivant un état d’esprit calme et positif.

 

5 – La méthode corporelle pour apaiser sa colère

Prise de conscience corporelle

Commencez par vous asseoir confortablement dans un endroit calme et fermez les yeux. Prenez quelques instants pour vous concentrer sur votre respiration et sur les sensations de votre corps.

Tension musculaire

Contractez volontairement les muscles de différentes parties de votre corps, en commençant par les pieds et en remontant progressivement jusqu’à la tête. Maintenez la tension pendant quelques secondes, puis relâchez-la brusquement.

Relâchement musculaire

Après avoir contracté chaque groupe musculaire, relâchez complètement la tension et ressentez la détente qui en découle. Concentrez-vous sur les sensations de relâchement et de soulagement dans chaque partie de votre corps.

Respiration profonde

Pendant que vous pratiquez la relaxation musculaire progressive, associez-la à des respirations profondes et lentes. Inspirez profondément par le nez, en gonflant votre abdomen, puis expirez lentement par la bouche.

Répétition

Répétez cette séquence de contraction et de relâchement musculaire pour chaque groupe musculaire de votre corps. Continuez jusqu’à ce que vous vous sentiez complètement détendu et calme.

En pratiquant régulièrement la relaxation musculaire progressive, vous pouvez réduire efficacement les tensions physiques associées à la colère et favoriser un état de calme et de détente mentale.

 

6 – La méthode de la réorientation cognitive pour savoir comment contrôler sa colère

Reconnaissance de la pensée irrationnelle

Identifiez les pensées irrationnelles ou les distorsions cognitives qui contribuent à votre colère, telle qu’une pensée négative ou stressante.

Remise en question des pensées

Remettez en question ces pensées irrationnelles en vous demandant si elles sont basées sur des faits réels et objectifs. Analysez les preuves qui soutiennent ou contredisent ces pensées.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Développer son intelligence émotionnelle : pourquoi et comment

Remplacement par des pensées réalistes

Remplacez les pensées irrationnelles par des pensées plus réalistes et équilibrées. Cherchez des interprétations alternatives de la situation qui prennent en compte différents points de vue et perspectives.

Utilisation de l’empathie

Essayez de vous mettre à la place des autres personnes impliquées dans la situation. Essayez de comprendre leurs perspectives et leurs motivations, ce qui peut vous aider à atténuer votre colère et à favoriser la compassion.

Choix de réactions positives

En utilisant des pensées réalistes et empathiques, choisissez des réactions positives et constructives à la situation. Exprimez vos sentiments de manière assertive et calme, en cherchant des solutions pacifiques et respectueuses.

En pratiquant la réorientation cognitive, vous pouvez apprendre à modifier vos pensées et perceptions pour mieux gérer votre colère et maintenir des relations harmonieuses avec les autres.


N'hésitez pas à partager cet article :

One thought on “Comment contrôler sa colère : 6 méthodes opérationnelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​​Téléchargez gratuitement mon eBook 

« Comment avoir des équipes plus motivées et plus efficaces ? »

+ de 40 conseils pour développer l'engagement et la responsabilisation de votre équipe