Manager de proximité : comment développer sa maturité émotionnelle ?

N'hésitez pas à partager cet article :

Tout manager de proximité est aujourd’hui confronté à une complexification des interactions humaines et subit un nombre croissant d’injonctions paradoxales : tout et tout de suite, vite et bien, plus de chiffres et moins de stocks, être exigeant et bienveillant, etc. 

Mais définissons tout d’abord ce qu’est un manager de proximité. Bien souvent, il est le premier des managers, celui le plus proche des problématiques opérationnelles. Il encadre une équipe d’opérationnels terrain, doit les diriger, les faire grandir, les motiver, les fédérer vers un objectif commun. Il peut très souvent se trouver entre deux feux, celui de son équipe et celui de sa propre hiérarchie. 

Le manager de proximité, comme son nom l’indique, est à mon sens le rouage essentiel de toute organisation. Même s’il est vrai que les structures pyramidales ont tendance à s’aplanir au profit d’organisations plus agiles visant à fonctionner de façon collaborative, cela ne fait que rendre plus complexe son rôle entre diriger et faire collaborer, entre contrôler et faire confiance. 

Être manager de proximité dans un monde devenu complexe, volatile et incertain est un exercice d’équilibriste. Bien souvent, il n’a pas appris à être cet équilibriste. Aujourd’hui pourtant, une des compétences phares qui peut lui permettre de mieux vivre son rôle de manager de proximité consiste à développer son intelligence émotionnelle voire à faire preuve d’une réelle maturité émotionnelle au service de son management et de ses équipes.

Pour cela la voie consiste d’abord à ressentir, puis à comprendre et enfin à savoir communiquer son émotion.

Manager de proximité

 

Ressentir, comprendre, communiquer

Reconnaître l’émotion, la repérer et la nommer constituent la base de l’intelligence émotionnelle. Rappelons que l’intelligence émotionnelle est la capacité à ressentir son émotion, à comprendre ce qui la déclenche, à l’exprimer de façon juste et à faire preuve d’empathie et de compréhension par rapport aux émotions de son interlocuteur. 

Cela repose donc sur le triptyque Ressentir / Comprendre / Communiquer. C’est ce qu’on appelle la pleine conscience émotionnelle et c’est la porte d’entrée pour une pleine maturité émotionnelle à la portée de tout manager de proximité.

Il existe 9 stades d’expression des émotions qui, une fois maîtrisés, amènent cette maturité émotionnelle et une facilité croissante dans les interactions humaines, cœur du métier de tout manager de proximité.

 

Les 9 stades d’expression des émotions

La maturité émotionnelle se compose de 9 stades d’expression des émotions (parfois 7, les 3 dernières n’en constituant qu’une). Voici ce qu’il en est…

Stade 1 : L’émotion refoulée

L’émotion est refoulée, elle est purement et simplement niée. Le manager de proximité n’arrive même pas à la conscientiser. 

Stade 2 : L’émotion connue, mais réprimée

L’émotion est reconnue dans son fondement, mais est réprimée dans son expression. On sait d’où elle vient, mais il nous est impossible de l’exprimer. Le manager de proximité reconnaît l’émotion, mais n’arrive pas à en parler.

Stade 3 : L’émotion masquée

L’émotion s’exprime, mais est masquée sous la forme d’une autre émotion. C’est ce qu’on appelle le « racket émotionnel » et cela permet de remplacer une émotion insupportable par une émotion supportable pour soi. Dans ce cas, le manager de proximité exprime une émotion qui n’est pas celle qu’il ressent.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Intelligence émotionnelle au travail : comment l’utiliser ?

Exemple : pour un homme, exprimer une colère pour cacher une tristesse ou une peur, car un homme « ne pleure pas quand il a mal » et « doit être courageux ».

Stade 4 : L’émotion exprimée, mais disproportionnée

L’émotion s’exprime, mais de façon disproportionnée et inadéquate eu égard au contexte ou à l’environnement. N’arrivant pas à canaliser cette émotion, c’est souvent une colère disproportionnée qui va s’afficher. Ici, le manager de proximité va exprimer une émotion de façon démesurée ou excessive.

Ces 4 premiers stades sont assez représentatifs de ce que l’on peut voir et vivre dans nos sociétés compte tenu de notre système éducatif et de notre culture. Ces 4 stades mettent en avant un système de fonctionnement basé sur la fuite ou le combat (on réprime notre émotion et on n’en parle pas ou on attaque démesurément façon « moi quand j’ai quelque chose à dire… »). 

La maturité émotionnelle commence à s’exprimer réellement à partir du 5ème stade. C’est ici qu’intervient ce qu’on appelle l’assertivité, la capacité à se positionner de façon juste pour soi et en respectant l’autre. Comme le dit l’adage, c’est être « ni paillasson ni hérisson ». Tout manager de proximité dans ses interactions avec ses équipes peut développer cette assertivité. Voyons comment…

Stade 5 : L’émotion exprimée avec justesse

L’émotion s’exprime de façon juste en relation avec ce qui la déclenche. Le manager de proximité sait parler de façon juste de ce qu’il ressent.

Exemple : « Je me sens embêté que tu quittes le bureau chaque jour sans prendre le temps de venir me voir pour discuter de la journée. Je crois que j’en suis triste ».

Notons ici que la clé réside dans la prise de conscience de notre émotion, c’est à dire de la réaction de notre corps suite à un événement dans notre environnement. 

Stade 6 : L’émotion exprimée avec justesse et avec un besoin

L’émotion s’exprime de façon juste et est assortie de l’expression d’un besoin. Le manager de proximité arrive à comprendre que derrière son émotion il y a un besoin non satisfait.

Exemple : « Je me sens embêté que tu quittes le bureau chaque jour sans prendre le temps de venir me voir pour discuter de la journée. Je crois que j’en suis triste. J’ai besoin qu’on se prenne le temps ensemble pour se faire notre débrief de la journée ».

Stade 7 : L’émotion exprimée avec justesse, avec un besoin et une demande

L’émotion s’exprime de façon juste, est assortie de l’expression d’un besoin et formulée avec une demande. Ici, le manager de proximité arrive à se positionner pour exprimer sa demande afin de faire évoluer la situation.

Exemple : « Je me sens embêté que tu quittes le bureau chaque jour sans prendre le temps de venir me voir pour discuter de la journée. Je crois que j’en suis triste. J’ai besoin qu’on se prenne le temps ensemble pour se faire notre débrief de la journée. Serait-il possible pour toi d’être attentif à cela et de prendre ce temps ? »

Stade 8 : L’émotion exprimée avec justesse, avec un besoin, une demande et une proposition

L’émotion s’exprime de façon juste, est assortie de l’expression d’un besoin et formulée avec une demande et une proposition. Le manager de proximité est capable de proposer des moyens pour faire évoluer la situation.

Exemple : « Je me sens embêté que tu quittes le bureau chaque jour sans prendre le temps de venir me voir pour discuter de la journée. Je crois que j’en suis triste. J’ai besoin qu’on se prenne le temps ensemble pour se faire notre débrief de la journée. Serait-il possible pour toi d’être attentif à cela et de prendre ce temps ? Je te propose de te garder 10 minutes chaque jour dans ton timing pour pouvoir le réaliser. »

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment contrôler sa colère ou celle d’un salarié ?

Stade 9 : L’émotion exprimée avec justesse, avec un besoin, une demande, une proposition et un engagement personnel

L’émotion s’exprime de façon juste, est assortie de l’expression d’un besoin et formulée avec une demande, une proposition et un engagement personnel. Enfin, à ce stade, le manager de proximité prend sa part de responsabilité dans la relation pour maintenir un lien avec son collaborateur.

Exemple : « Je me sens embêté que tu quittes le bureau chaque jour sans prendre le temps de venir me voir pour discuter de la journée. Je crois que j’en suis triste. J’ai besoin qu’on se prenne le temps ensemble pour se faire notre débrief de la journée. Serait-il possible pour toi d’être attentif à cela et de prendre ce temps ? Je te propose de te garder 10 minutes chaque jour dans ton timing pour pouvoir le réaliser. De mon côté, je m’engage à ne pas être en rendez-vous client à ce moment pour être pleinement disponible. »

 

Un chemin possible pour chaque manager de proximité

Ce dernier stade est atteignable. Il faut simplement une dose de savoir-faire et de courage pour ressentir l’émotion, la nommer et exprimer une demande. Si la demande est exprimée, la proposition et l’engagement seront plus faciles à atteindre. À partir de quand faut-il exprimer cette demande ? Et bien à chaque fois que vous ne vous sentirez pas respecté dans votre relation à l’autre.

Dans le cas d’une relation avec un subordonné, la compétence du manager de proximité sera exemplaire et alignée. Il y a toutes les chances que le collaborateur se sente entendu et respecté. Dans celui d’une relation avec son N+1, là aussi, ce sera la preuve qu’il saura se positionner de façon totalement congruente et en respectant sa propre hiérarchie. 

Chaque manager de proximité a les clés à sa disposition et est responsable de ses émotions et de ce qu’il en fait. Néanmoins, il est vrai qu’avoir la capacité à ressentir en justesse et en cohérence l’émotion et ce qu’elle génère dans le corps n’est pas évident. L’éducation de manière générale n’a pas été facilitante en la matière. Pour autant, le chemin vers l’intelligence émotionnelle se trouve dans cette direction.

Ce chemin nécessite un travail sur soi, sur ses ressentis, sur son corps et sur l’acquisition du vocabulaire adéquat. L’accompagnement est souvent nécessaire, car cela s’apprend dans la triple dimension :

  • de la tête (vocabulaire)
  • du cœur (empathie)
  • du corps (ressentis). 

Cette pleine maturité est donc d’abord un alignement envers nous-mêmes ! Il s’agit d’être en pleine conscience de soi. Des exercices corporels comme la méditation de pleine conscience peuvent être une clé intéressante pour un manager de proximité.

 

Accompagner l’expression des émotions pour un manager de proximité

Capable d’être connecté à ses propres émotions, et de les exprimer pleinement, le manager de proximité sera alors également en capacité d’accompagner l’expression des émotions de son collaborateur. Voici ce que cela pourrait donner…

Vous êtes face à une émotion niée et refoulée

Questionnez simplement la personne sur sa situation et les émotions ressenties.

Exemple : « J’ai le sentiment qu’il y a quelque chose qui ne va pas ce matin. Je te sens avoir quelque chose sur le cœur. As-tu besoin de m’en parler ? »

Vous êtes face à une émotion réprimée

Invitez simplement la personne à nommer ce qu’elle ressent au fond d’elle-même.

Exemple : « Je vois bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas et que tu ressens un certain agacement. Que ressens-tu exactement ? »

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Intelligence interpersonnelle au travail : utiliser les émotions

Vous êtes face à une émotion détournée

Invitez la personne à faire le lien entre ce qu’elle ressent et ce qui déclenche cette émotion (elle sera ainsi en contact avec une émotion plus juste pour elle).

Exemple : « Je comprends que c’est de la colère que tu ressens… J’ai le sentiment que cela pourrait être lié au fait que la présentation de ton travail n’a pas donné satisfaction au directeur. Qu’en penses-tu ? »

Vous êtes face à une émotion disproportionnée

Gardez tout d’abord votre calme… faites jouer votre contrôle inhibiteur, votre capacité à ressentir ce que cela génère chez vous et à revenir en pleine conscience à vous. Connectez-vous à votre respiration et invitez la personne à exprimer le besoin qu’elle n’a pas encore identifié. Souvenez-vous aussi : face à une colère exprimée, il y a peut-être une peur sous-jacente.

Exemple : « Je ne me sens pas respecté quand tu exprimes une colère de la sorte. Je comprends ton agacement et pour autant il existe des manières et des lieux pour l’exprimer. Or ici, ce n’est le lieu ni le moment. Je te propose de venir en parler au bureau afin de voir ce dont tu pourrais avoir besoin ».

Vous êtes face à une demande exprimée

Accueillez, essayez d’y répondre au mieux en respectant vos propres besoins.

Exemple : « J’entends et je comprends parfaitement ta frustration. Face au travail que tu as déployé, c’est légitime d’être en colère. Comment pourrais-tu faire pour améliorer ce travail et de quoi aurais-tu besoin de ma part ? »

 

Un exemple de maturité émotionnelle du manager de proximité

Bien sûr, cette approche peut être étonnante et peu intuitive pour certains managers de proximité. 

Un jour, lors d’un échange avec un jeune manager de proximité, je lui parlais de cette façon de développer sa maturité émotionnelle… Voici ce qu’il me répondit : « Mmm… On n’est pas dans le monde des bisounours ici, faut que ça avance et tu comprends, moi mes équipes, elles ne sont pas faciles, je ne me vois pas leur parler comme ça ! ». 

Ce à quoi je répondis « oui je comprends et cela ne doit pas être évident pour toi… de quoi aurais-tu besoin pour essayer et expérimenter cette façon d’être avec ton équipe ? ». Ma réponse l’étonna et éveilla suffisamment sa curiosité pour essayer… se tromper… puis essayer à nouveau… pour en faire une vraie compétence au bout de quelques mois.

Notre éducation et notre culture cartésienne ne nous ont pas permis d’expérimenter tous les stades de la maturité émotionnelle. C’est à nous d’y aller, de nous faire former et d’être accompagnés. Avec nos forces, nos vulnérabilités, en pleine conscience et en étant indulgent et bienveillant avec nous-mêmes, car tout ne viendra pas tout de suite. 

C’est à mon sens la voie unique vers une plus grande harmonie dans la communication au sein des entreprises et dans nos vies quotidiennes avec nos proches. La maturité émotionnelle est un don. Un cadeau d’amour pour soi et les autres. Pour tout manager de proximité et pour tout être humain.

 

Reynald HECKENBENNER

Coach certifié ICF – Formateur et facilitateur en management

Retrouvez d’autres articles sur le site www.rhcoaching.fr

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :