Développer son intelligence émotionnelle : pourquoi et comment

N'hésitez pas à partager cet article :

En 1990, les psychologues Peter Salovey et John Mayer définissent l’intelligence émotionnelle (IE) puis en précisent les contours en 1997. Il s’agit de la capacité à prendre conscience et à comprendre ses émotions pour savoir les utiliser dans son raisonnement et les gérer chez soi, mais aussi chez les autres. Il est possible de développer son intelligence émotionnelle.

L’intelligence émotionnelle consiste donc en la capacité à accéder à ses propres émotions. Ces ressentis sont traduits « verbalement » pour être mieux compris. Enfin, cette transformation est traduite par des actions ainsi que des interactions adaptées.

Le psychologue Daniel Goleman définit quant à lui l’IE comme « la manifestation concrète de certaines compétences (conscience de soi, gestion de soi, conscience sociale et compétences sociales) en temps voulu, de manière adéquate et proportionnée afin d’être efficace dans une situation donnée » (Boyatsis, Goleman et Rhee, 2000).

L’Intelligence Émotionnelle comprend cinq facteurs principaux selon le psychologue Daniel Goleman. 

D’abord, savoir comment fonctionnent les émotions et leur impact sur autrui. Sur ce point, il ne s’agit pas d’une nouveauté par rapport aux recherches de ses homologues. 

Aussi, le psychologue introduit la notion de maîtrise des émotions c’est-à-dire de capacité à canaliser ses émotions, notamment lors de la prise de décision.

L’automotivation, à savoir la capacité à se motiver et à passer à l’action, fait partie aussi des compétences qui nous donnent l’intelligence émotionnelle.

L’empathie est un autre pilier de l’intelligence émotionnelle et nous permet de percevoir les émotions présentes chez les autres pour mieux les comprendre. Ainsi, est-il plus facile d’entrer en contact avec l’autre.

Enfin, la maîtrise des relations humaines est indispensable pour entretenir de bonnes relations avec les autres. Il s’agit du dernier facteur de l’intelligence émotionnelle.

Il est possible d’apprendre à gérer ses émotions, développer ses compétences émotionnelles et cultiver son intelligence émotionnelle.

Développer son intelligence émotionnelle : pourquoi et comment

 

L’intelligence émotionnelle dans le management

Une intelligence émotionnelle supérieure chez les individus leur permet de reconnaître leurs émotions, et de déterminer de quelle manière celles-ci vont impacter autrui. 

Savoir développer son intelligence émotionnelle est une caractéristique indispensable aux leaders d’aujourd’hui. 

La plupart des individus communiquent avec des émotions, et savoir les reconnaître, les identifier et les appréhender au mieux permet d’avoir de bonnes interactions sociales et des relations interpersonnelles de qualité. 

Aussi, un bon manager saura repérer les émotions et agir en conséquence : faire preuve de bienveillance lorsque cela est nécessaire ou rassurer pour affronter les peurs de chacun des collaborateurs.

 

Les caractéristiques de l’intelligence émotionnelle 

Être dotée d’une intelligence supérieure, cela signifie que votre personnalité présente plusieurs caractéristiques marquantes. 

Vous êtes sans doute hypersensible, et capable de « détecter » l’individualité et la personnalité d’autrui rapidement.

Doté d’une forte empathie, d’une bonne connaissance de soi, vous êtes curieux de connaître les autres ainsi que leur environnement.  

Ouvert au changement, vous êtes capable de prendre du recul, savez dire non quand cela est nécessaire.

Enfin, fort d’une bonne hygiène de vie, vous faites preuve d’une gestion du stress à toute épreuve.

Alors, vous reconnaissez-vous ?

 

Développer son intelligence émotionnelle

Comprendre l’intelligence émotionnelle et ses enjeux permet tout d’abord de développer son intelligence émotionnelle, de comprendre son mal-être, d’anticiper celui des autres, et de prendre des mesures correctives. Il est donc nécessaire de développer son quotient émotionnel afin de compléter son QI. L’intelligence émotionnelle est l’une des soft skills prisées par les recruteurs.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Manager de proximité : comment développer sa maturité émotionnelle ?

 

1. Reconnaître les émotions et bien les définir

Il est nécessaire de connaître les émotions de base comme la peur, la colère, la tristesse ou encore la joie.

 – La peur : présente lorsque nous ressentons un danger. Il s’agira d’agir sur le danger pour se rassurer ou rassurer l’autre.

La colère : elle se manifeste lorsque nous ne nous sentons pas respectés ou que nos valeurs sont bafouées. Il sera essentiel de demander du respect ou de respecter l’autre pour calmer la colère. Changer de sujet, puis revenir sur ce qui fâche peut aider à calmer les colères importantes.

La tristesse : c’est une e2motion de repli qui surgit en cas de manque. IL faudra soit combler le manque soit demander du soutien ou soutenir la personne concernée.

La joie : cette émotion nous amène à nous tourner vers les autres. Elle est présente lorsqu’un de nos besoins est satisfait. Nous avons donc envie de le partager.

 

2. Les qualités empathiques

Être empathique dans son rapport aux autres est essentiel. Il s’agit de comprendre l’autre, de l’écouter, de se mettre à sa place, et de gagner en expérience de vie, de gagner en interactions sociales, de prodiguer des conseils et d’en recevoir en échange.

Chaque rencontre doit être teintée de rapports empathiques afin de grandir en intelligence émotionnelle.

 

3. Repérer les pensées négatives pour développer son intelligence émotionnelle

Environ 80% de nos pensées seraient négatives, de quoi inciter au changement ! 

Il est important de rappeler que la pensée influe sur l’émotion (et non l’inverse). En contrôlant les pensées, vous pouvez donc contrôler vos émotions.

Au départ, cela est difficile… mais avec le temps et un peu de pratique, vous pouvez parvenir à répéter des pensées positives afin de générer des émotions positives et donc… immiscer de la positivité dans votre vie !

 

4. La gratitude

Il existe une foule d’êtres humains bons, intelligents, bienveillants, et dont les qualités et les dons sont sans limites ! Chaque jour, ce sont vers ces derniers que votre attention doit être tournée (nous avons tendance à repérer le négatif, quel dommage !)

Vous pouvez commencer par leur montrer de la reconnaissance, pour leur aide, pour leur bonté, pour leur soutien, pour toutes les qualités dont elles disposent. Il peut s’agir de vos collaborateurs, de vos amis, de votre famille et de bien d’autres personnes de votre entourage proche ou lointain.

5. Le pardon

Pardonner ne signifie pas oublier, mais ne plus être affecté par la faute des autres. Qu’il s’agisse de votre couple, de votre relation professionnelle, ou de vos fractures familiales, apprenez à pardonner à votre entourage pour le tort qu’ils ont pu vous causer.

L’objectif n’est aucunement de leur faire plaisir, mais de vous faire du bien à vous même et de pouvoir gagner en sérénité.

 

Pourquoi développer son intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle ne consiste aucunement à refouler ses émotions négatives. Il s’agit au contraire de les accepter, de les intégrer et de comprendre leur origine.

 

Gérer ses émotions

Une haute intelligence émotionnelle permet d’agir en conséquence sur ses émotions, et d’avoir de bonnes relations.

Si la complexité des émotions vous fait peur, vous pouvez vous raccrocher à vos émotions de base telles que la colère, la tristesse, la joie… nous les avons déjà évoquées. Ainsi, pouvez-vous avoir prise sur vos émotions. Et parce que vous les comprenez désormais mieux, vous êtes en mesure d’adapter votre comportement ou de mieux comprendre celui des autres.

Aussi, et comme nous le précisons précédemment, les émotions négatives peuvent être atténuées en faisant un travail sur soi et en encourageant les pensées positives.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Intelligence interpersonnelle au travail : utiliser les émotions

 

Entretenir de bonnes relations au travail et dans notre quotidien

L’intelligence émotionnelle permet d’améliorer la qualité de ses relations professionnelles et personnelles. Vous pouvez mieux appréhender les besoins des autres, identifier vos émotions, et agir en conséquence.

C’est d’une importance capitale si vous souhaitez vous sentir à l’aise dans l’entreprise au sein de laquelle vous travaillez (et mettre à l’aise vos collaborateurs) ou avec d’autres personnes (associations, etc.)

 

Gagnez en leadership

L’empathie fait partie intégrante des aptitudes qui caractérisent l’intelligence émotionnelle. 

Une telle qualité (l’empathie) et une telle intelligence (l’intelligence émotionnelle) sont indispensables au leadership.

Les caractéristiques empathiques permettent de mettre en place des rapports humains de qualité, d’apprendre des autres, et donc d’améliorer sa capacité à être leader (et un bon leader !).

L’intelligence émotionnelle et le leadership inspirent confiance aux collaborateurs, permettent de mener à bien différents projets et de faciliter les échanges entre collaborateurs.

 

En conclusion pour développer son intelligence émotionnelle

Contrôler ses réactions, éviter le conflit émotionnel interne, prendre soin de sa santé émotionnelle, exprimer son émotion avec tact, mettre de côté l’affectif lorsqu’il est trop présent, prendre de la distance émotionnelle… autant de qualités indispensables pour mener une existence sereine et mener à bien les projets qui nous sont chers. 

Vous pouvez avoir des ressources émotionnelles importantes et vous vous devez de vous en prévaloir. Il s’agit simplement de les maîtriser comme il se doit, d’identifier ses émotions, et de réguler ses émotions afin de procéder au contrôle émotionnel dans son quotidien.

La raison ? Les émotions au travail, l’émotivité dans les relations humaines ou encore la mauvaise régulation émotionnelle n’ont leur place que dans un monde émotionnel, et non dans les fonctions managériales par exemple, où l’exercice de l’intelligence émotionnelle est indispensable.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :