Comment se connaître soi-même : 6 actions à mener !

N'hésitez pas à partager cet article :

Pour certains, le fait de se connaître soi-même consiste d’abord à prendre conscience de soi, de ce que nous sommes, de nos valeurs, de nos qualités, de nos défauts, de nos envies et de nos émotions.

L’expérience de vie, les difficultés, les mauvaises rencontres, sont autant de facteurs permettant de parcourir le long chemin de la connaissance de soi. La connaissance de soi n’est aucunement matérielle ni physique, mais morale, spirituelle, et intrinsèque. 

Une telle prise de conscience permet de vivre en harmonie avec soi, et donc avec autrui. Cela conduit également à savoir ce qui est bon pour nous, dans notre intérêt, et ce qui ne l’est pas. Aussi, la connaissance de soi permet l’affirmation de soi et l’amélioration de l’estime de soi.

Comment se connaître soi-même : 6 actions à mener !

 

La connaissance de soi – pourquoi est-ce important ? 

Enfin, l’objectif est, grâce à la détermination et la conscience de nos faiblesses, de nos points faibles et de nos angoisses potentielles, de vivre pleinement et d’être heureux.

 

L’accomplissement de soi, par la connaissance de soi 

La connaissance de soi renferme différents avantages parmi lesquels la rencontre avec son propre chemin, celui qui permet d’accomplir une mission qui nous est propre et chère. 

Les spiritualistes vous le diront, et nul besoin d’avoir foi pour comprendre le message : nous avons tous un rôle à jouer et vous avez la possibilité de choisir quel est le vôtre sur cette Terre.

Il s’agit de procéder à l’accomplissement de vos envies, de vos désirs, de vos intérêts personnels, de vos objectifs personnels. 

Se connaître soi permet de ne pas réaliser les rêves des autres, mais bien de suivre son propre chemin. 

L’accomplissement de telles volontés permet d’accéder à la plénitude, au bonheur, et à l’accomplissement… de soi. 

Se réaliser, comprendre ses aptitudes, déterminer ses besoins et souhaiter atteindre ses buts, c’est cela que permet précisément la connaissance de soi. 

Il s’agit d’un cercle vertueux. Vous souhaitez vous connaître, vous déterminez des objectifs en fonction de votre personnalité, vous parcourez le chemin pour les atteindre, le chemin est et est sinueux et cela vous permet de vous connaître d’autant plus.

Ainsi, pour se connaître, rien n’est plus formateur que l’action !

 

L’importance de l’authenticité

Vous connaître, et parcourir le chemin de l’accomplissement de soi requiert une qualité importante que vous devez absolument apprivoiser : il s’agit de l’authenticité.

Pour le philosophe et écrivain Jean-Paul Sartre, « l’authenticité, c’est d’être le même à travers toutes les situations, un projet unique ».

L’authenticité, cela suppose d’être honnête envers soi-même, ses appétences, ses émotions, ses envies, mais également envers les autres.

L’authenticité, cela permet d’être en accord avec vos paroles, et avec vos actions. Il s’agit d’être à l’aise dans vos choix, de déterminer vos options et de choisir celles qui vous correspondent le mieux.

Le fait d’être authentique est ainsi la condition sine qua non pour intégrer le chemin de la connaissance de soi. Car on peut penser bien se connaître, mais continuer d’agir en fonction des autres et ainsi manquer d’authenticité envers soi. 

La vérité et notre authenticité se situent en nous.

 

Les actions à prendre pour savoir comment se connaître soi-même

Pour se connaître soi-même, il existe différentes actions à mener.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pourquoi être heureux au travail a du sens ?

 

1. La connaissance de soi et l’estime de soi

Le plus souvent, nous sommes durs envers nous-mêmes, ce qui amenuise considérablement l’estime de soi.

Dans un premier temps, il est nécessaire de se consacrer sur les succès qui sont les nôtres, aussi infimes soient-ils, et de comparer le passé avec notre présent et notre futur potentiel, non avec les réussites du voisin de gauche ou du collègue de bureau.

Notre cerveau est programmé pour retenir les échecs, les humiliations, les peurs concrétisées. Selon Germain Duclos, les enfants ne parviennent d’ailleurs pas à se rappeler leurs succès lorsque leur estime de soi est dégradée. 

Ainsi, il existe une astuce pour améliorer l’estime de soi. Il s’agit d’appréhender une situation de manière globale et non à l’aide d’une loupe sur l’événement infructueux ou la période au cours de laquelle nous avons vécu des échecs. 

Cela permet de garder une bonne estime de soi.

 

2. La prise de recul pour mieux savoir comment se connaître soi-même

Prenez du recul, analysez vos actions, vos comportements, la raison de votre procrastination, les douleurs, les peurs irrationnelles… Soyez critique sans être vindicatif. Apprenez à vous observer. Pourquoi êtes-vous susceptible ? Pourquoi avez-vous peur ? Pour quelles raisons travaillez-vous sans relâche ? Pourquoi êtes-vous sans cesse en colère ? 

Cela permettra de déterminer des caractéristiques profondes et de déterminer l’origine de certains de vos agissements.

La conséquence ? Prendre des mesures correctives, mener des actions concrètes, et commencer à respirer.

Une série de bonnes questions peut vous permettre d’y voir plus clair sur vous-même. Il s’agit de déterminer les peurs, les limites, les aspirations, les angoisses qui sont les vôtres (et non celles d’une autre personne) afin de déterminer qui vous êtes.

Bien se connaître, cela requiert par exemple d’évaluer votre propension à l’impulsivité.

Vous pouvez ensuite de vous poser la question de vos goûts et de vos appétences : salé ou sucré, littérature ou cinéma, guitare ou peinture ?

 

3. La détermination de vos aptitudes

Les aptitudes (aptitudes techniques par exemple) sont nécessaires pour mener à bien des actions concrètes.

Vous pouvez avoir de multiples passions, mais ne pas disposer des aptitudes ou au contraire disposer d’aptitudes que vous pouvez faire résonner avec vos passions. 

Par exemple, vous pouvez adorer l’astronomie et être un piètre mathématicien. 

L’intelligence émotionnelle se « travaille » ou en tout cas s’apprivoise. Vos émotions sont-elles débordantes ou mériteraient-elles de s’exprimer de temps en temps ? 

Savez-vous maîtriser vos émotions ? 

Vos actions ensuite : sont-elles l’expression des désirs des autres ? Suivez-vous vos propres objectifs ? Êtes-vous déterminé par la volonté d’autrui (famille, ami, collègue, compagnon…) ?

 

4. L’acceptation de soi pour mieux savoir comment se connaître soi-même

Pour se connaître, il faut parvenir à être objectif envers soi, et donc à déterminer nos qualités ainsi que nos défauts. Une assurance trop importante pourrait nous conduire à nous fourvoyer, au même titre qu’un déficit de confiance en soi pourrait nous inciter à nous déprécier.

Prudence donc, lorsqu’on essaie de se connaître. Se connaître, cela requiert de faire preuve d’authenticité (nous l’avons déjà dit) et apprendre à s’accepter.

 

5. La force de l’intuition et de l’instinct

« Parmi toutes les variétés de l’intelligence découvertes jusqu’à présent, l’instinct est, de toutes, la plus intelligente » (Nietzsche).

L’instinct et l’intuition sont des puissances distinctes qui concourent à « objectif commun ». 

L’intuition est absolument indispensable pour se connaître puisque vous devez faire confiance à des « ressentis » et à des « sensations » par nature impalpables et issues d’une sphère dépassant la rationalité.

 

6. Exercice simple & facile

La connaissance de soi et l’estime de soi sont nécessaires au quotidien, et il existe notamment un test de personnalité que vous pouvez réaliser sur internet. Il s’agit du MBTI (Myers Briggs Type Indicator) qui permet de mieux comprendre comment se connaître soi-même.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La règle des 3P : protection, permission et puissance pour réussir !

Aussi, vous vous devez de vous poser la question de vous (connaissance de soi) afin de prendre les bonnes décisions dans votre vie.

Il s’agit donc de se poser une série de questions pertinentes, de prendre le temps de réfléchir sur chacune d’entre elles, et de déterminer noir sur blanc quelles sont les réponses appropriées.

Voici une liste non exhaustive de thèmes à aborder que vous pouvez compléter au fur et à mesure de votre réflexion, de vos réponses et du temps (les réponses sont des exemples) : 

  • Les caractéristiques de mon caractère  : casanier, extraverti, colérique, bienveillant 
  • Mes valeurs, mes croyances (limitantes ou non) : la justice, l’équité, le respect
  • Ce que j’aime : mes goûts et tout ce qui m’intéresse en fonction ou non de mes valeurs
  • Quels sont mes forces et axes de progrès 
  • Quelles sont les personnes qui m’inspirent
  • Degré d’estime de soi
  • Ce que j’aimerai obtenir, atteindre, développer ou encore mes besoins

 

En conclusion pour mieux comprendre comment se connaître soi-même

Il existe différents types de personnalité, de tempéraments. Le développement personnel consiste aussi à découvrir la personnalité qui nous est propre. Cela conduit à mieux communiquer dans sa vie professionnelle notamment, d’améliorer la confiance en soi, et de lâcher prise. 

Déterminer son profil requiert de sortir de sa zone de confort, et par exemple de suivre une psychothérapie, de faire appel à des coachs ou encore à lire les nombreux ebooks existants à ce sujet.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :