Avoir de l’assurance : 7 étapes pour gagner en confiance en soi

N'hésitez pas à partager cet article :

Avoir de l’assurance, c’est parfois difficile, mais nous allons voir que le manque d’assurance n’est pas irrémédiable. Des solutions existent pour gagner en assurance. Cependant, de quoi parle-t-on lorsqu’on évoque l’expression : « Avoir de l’assurance » ? Qu’est-ce que l’assurance ?

Le terme « assurance » provient du latin « assecurare » dont la signification littérale est « rendre sûr ». Différents termes entourent la notion d’assurance parmi lesquels la sécurité, la certitude, la confiance en soi, ou encore la hardiesse.

Alors que pour certains, le manque d’assurance est synonyme de manque de caractère, avoir suffisamment confiance en soi serait difficile pour la plupart d’entre nous, mais permettrait d’être performant sur la durée. 

Qu’il s’agisse des chefs d’entreprise, des salariés ou des indépendants, nous sommes tous confrontés à des croyances limitantes (« je suis mauvais », etc.) ou drivers (« sois parfait », etc.), qui amenuisent parfois (ou trop souvent) notre confiance en soi. Il est d’ailleurs tout à fait normal d’éprouver des moments de doute.

Votre confiance en vous n’est pas linéaire. Elle dépend de vos échecs, de vos succès, des événements de la vie… le manque de confiance en soi et le manque d’assurance posent cependant un problème lorsqu’ils perdurent dans le temps. 

Avoir de l’assurance, ou la confiance en soi est indispensable pour avancer dans la vie et réaliser les projets de vos envies. Cela est d’autant plus vrai si vous êtes autoentrepreneur.

Avoir foi en soi, affronter les croyances limitantes et s’emplir de pensées positives permet sincèrement de dégager une confiance en soi plus importante. 

Comprendre quels sont ses points forts, cesser de céder à la dévalorisation, vouloir devenir leader, le développement d’une estime de soi positive est tout à fait possible. Voici 7 étapes pour développer son assurance.

Avoir de l’assurance : 7 étapes pour gagner en confiance en soi

 

1. Les 4 manques de confiance

La psychologue Isabelle Filliozat définit plusieurs degrés de confiance en soi.

  • La confiance initiale concerne la « sécurité intérieure » c’est-à-dire que nous nous sentons à notre place dans notre vie.
  • Puis vient la confiance en nous, en ce que nous ressentons et en notre capacité à exprimer nos besoins
  • Ensuite, il s’agit de la confiance en nos capacités et en notre savoir, notre analyse, etc.
  • Enfin, c’est la confiance relationnelle à savoir notre capacité à entretenir de bonnes relations et des relations durables avec les autres. 

Le manque d’assurance doit pouvoir être repéré en fonction de ces « étages » afin d’être appréhendé au mieux.

 

2. Vos situations de confiance pour avoir de l’assurance

La psychologie Isabelle Filliozat encourage à identifier les « zones » pour lesquelles nous avons confiance au lieu de nous focaliser sur le manque d’assurance général.

Il s’agit de se concentrer sur les « parties positives ».

C’est une affirmation, je suis douée en dessin, je sais chanter, coudre, réparer… on s’affranchit alors de ce que la spécialiste appelle l’étiquette « je n’ai pas confiance en moi ».

 

3. Passez à l’action

Premièrement, il faut prendre des risques et affronter des événements en dehors de la zone de confort, oser faire des choses dont nous ne nous serions pas sentis capables permet de renforcer la fierté que nous avons de nous et donc d’améliorer notre assurance.

L’idée est d’oser au quotidien (prendre un chemin différent pour aller travailler, changer de supérette pour faire ses courses) et surtout commencer à oser être soi.

Ensuite, pour passer à l’action, la stratégie des petits pas est idéale. Il vaut mieux faire un peu chaque jour et s’assurer d’avancer que trop d’un coup et abandonner. Vous pouvez manquer d’assurance dans votre prise de parole en public. Pour pourtant capable de faire une bonne présentation devant un parterre de collaborateurs. D’ailleurs, vous pouvez recevoir les félicitations de vos collègues : dans un tel cas, soyez fier de vous ! Vous vous devez de féliciter ces victoires. Cela permettra à votre inconscient d’en tirer profit et d’améliorer votre assurance en général et au fur et à mesure que vous vous répétez vos victoires et vous en félicitez.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Manager des managers : 5 compétences clés pour être efficace

Enfin, l’une des solutions afin de sortir de l’image « je manque de confiance » est de faire une liste de l’ensemble de vos qualités. Ainsi, il vous sera plus facile de passer à l’action en vous appuyant sur vos forces. Vous hésiterez peut-être, mais en tout cas, cela vous permettra de repérer ces endroits où vous réfugier pour avoir confiance en vous.

 

4. Affrontez les difficultés pour avoir de l’assurance

L’estime de soi passe par la compréhension de ses points forts et permet de développer la confiance en soi afin d’avoir de l’assurance. La dévalorisation est indéniablement un frein aux réussites. Selon la psychologue Isabelle Filliozat, il est nécessaire d’identifier quels sont les comportements d’évitement que vous adoptez en raison du manque de confiance en vous. Cela vous permettra de vous rendre compte de ce que vous avez à gagner à prendre confiance en vous. Qu’est-ce qui changera dans ma vie si je commence à avoir confiance en moi ?

De plus, sortir de sa zone de confort suppose de « se prendre des murs ». C’est d’ailleurs par la force des choses que vous apprendrez, et en échouant jour après jour que vous vous connaîtrez. Votre manque d’assurance et votre état d’esprit seront modifiés au fur et à mesure des obstacles que vous parvenez à franchir !

Enfin, l’affirmation de soi vient avec l’expérience et surtout, après avoir affronté vents et marées dans votre vie, qu’il s’agisse d’événements de famille ou de voyages qui se sont mal passés, d’affaires qui marchent mal ou de problèmes d’argent, n’hésitez pas à vous confronter à la vie, elle vous le rendra bien. C’est lorsque vous affrontez les problèmes que vous faites de nombreuses erreurs, que vous comprenez et itérez, permettez de la critique constructive et développez votre charisme et votre leadership.

 

5. N’oubliez pas les bénéfices

Le manque de confiance engendre de nombreux obstacles à nos projets, nos envies, nos désirs… et en prendre conscience est indispensable pour commencer à avoir de l’assurance.

Par exemple, vous pouvez vous poser la question suivante : qu’est-ce que la confiance en moi me permettrait de faire ?

Vous verrez ainsi quels sont les inconvénients posés par le manque de confiance en soi.

La psychologue Isabelle Filliozat conseille également d’identifier les croyances.

 

6. Le manque d’assurance et ses croyances 

Vous pouvez être habité par différentes croyances plus ou moins ancrées qui nourrissent votre manque de confiance en vous : « je manque de courage » ; « je suis laid » ; « je suis casanier », etc. 

Il est donc nécessaire de déconstruire les croyances pour un gain de confiance suffisamment important nous permettant de réaliser nos projets. 

Isabelle Filliozat précise que vous pouvez vous poser la question de savoir ce que vous feriez si vous aviez la croyance d’être très intelligent. 

Arrêtez de vous dévaloriser est donc essentiel si vous souhaitez gagner en assurance et inaugurer un changement au sein de votre vie.

 

7. Savoir prendre sa place et avoir de l’assurance

Commencez par respirer. Le yoga, la méditation, la concentration sur sa respiration sont autant d’exercices qui peuvent vous permettre de prendre conscience de votre corps. Vous pourrez vous ancrer dans le présent.

Ensuite, l’acceptation de soi ne doit pas justifier des comportements inacceptables tels que la violence, la colère excessive, la toxicité, la manipulation, etc.

La psychologue Isabelle Filliozat note l’importance de noter ce qui doit être changé (l’inacceptable) avec ce qui doit être accepté (les défauts caractéristiques de notre personnalité). 

Pour ce faire, un thérapeute peut s’avérer indispensable. Il permettra de faire la différence entre ce que vous pouvez corriger et ce que vous pouvez (et devez) accepter de votre personnalité.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pourquoi est-ce si dur de passer à l’action ? 5 bonnes raisons et freins

Enfin, savoir dire non permet de développer sa confiance en soi et l’affirmation de soi.
Le fait de dire non vous permettra d’être fier de vous, de développer votre charisme.

Oser dire non sans se justifier est très difficile pour certains. Commencez par dire non à de petites demandes, puis cessez petit à petit de vous justifier. Vous verrez que dire non est salvateur, protège vos intérêts, votre ligne de conduite et la conduction de vos propres projets.

Dire non est loin d’être impoli. Il s’agit de ne pas gâcher votre temps précieux pour servir celui des autres, tout simplement. Chacun doit savoir comment conserver du temps pour soi.

Avoir de l’assurance, cela est bénéfique. Vous verrez rapidement les résultats au travers de vos réussites.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :