Management digital : le manager digital face aux nouveaux outils

N'hésitez pas à partager cet article :

La transformation digitale permet indéniablement d’améliorer la productivité des entreprises sur le plan technique, commercial, marketing et communicationnel. Le management digital est donc un enjeu fort pour toutes entreprises ou structures.

En termes d’outils numériques, l’offre du marché se révèle variée et plus ou moins onéreuse (parfois gratuite).

La transformation numérique rend possibles de nombreux axes de développements au sein des entreprises. Les enjeux d’une présence en ligne sont nombreux.

L’économie numérique des entreprises européennes est confrontée à l’émergence des mastodontes du numérique tels que : 

  • Les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft)
  • Les NATU (Netflix, Airbnb, Tesla, Uber) 
  • Les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi)

En France, le digital prend un nouveau tournant. 73% des dirigeants reconnaissent être en retard dans la digitalisation de leur entreprise, et 63% d’entre eux n’ont pas mis en œuvre de stratégie digitale concrète (étude BPI LeLab – 2017).

En 2019, EY & Apax Partners indiquent que 89% des ETI françaises considèrent que le digital va transformer leur business model et 82% comptent accélérer les investissements pour aller dans cette direction.

Management digital : le manager digital face aux nouveaux outils

 

Le manager digital

L’objectif du management digital est d’accroitre les performances de l’entreprise, d’encourager l’intelligence collective et de gagner en efficacité.

 

Le management digital : définition 

Le management digital permet d’augmenter la productivité individuelle et collective. Certains experts le qualifient d’ailleurs de « management multicanal » ou encore de « mix management (Blended Management) ».

La notion de « manager digital » renferme deux notions maîtrisées par le manager. Il s’agit de la maîtrise des technologies RSE ainsi que des techniques de management digital.

 

Le manager et sa nouvelle fonction

Le management digital conduit à redéfinir la fonction managériale du manager. 

Il doit d’abord veiller à une bonne coordination entre la technologie choisie et la culture de l’entreprise. Les collaborateurs travaillant au sein d’une entreprise traditionnelle auront par exemple plus de difficultés à s’adapter à des outils de communication en direct tels que Slack, car ils ont l’habitude des réunions physiques. 

Les managers doivent favoriser l’autonomie de leurs collaborateurs et mettre de côté la nécessité de contrôle, car l’outil digital est conçu pour gagner en indépendance et permet de renforcer la transparence (suivi des tâches, plannings interactifs, etc.)

La place du digital requiert pour le manager, d’être capable de faire la différence entre le savoir-faire et le savoir-être, et donc de distinguer les compétences techniques de la personnalité des collaborateurs.

 

Le manager digital : quelle différence ?

Russell Reynold Associates et McKinsey ont réalisé une étude qui met en valeur la singularité des individus qui sont partie prenante de la transformation numérique. De tels leaders de la transformation numérique sont plus innovants (34%), disruptifs (32%), audacieux (23%), habiles socialement (21%) et déterminés (16%). 

Ces dirigeants à l’initiative de la transformation digitale ont un leadership qui diffère de leurs homologues d’autres secteurs d’activités. Innovants et dotés d’une bonne capacité d’adaptation, ils encouragent la transformation numérique ainsi que le développement du management digital.

 

Les outils et leur intérêt  

Les outils doivent être maîtrisés de la bonne manière afin qu’ils aient de l’intérêt pour les collaborateurs, qu’ils soutiennent la productivité, renforcent l’intelligence collective et accompagnent le développement des entreprises de la bonne manière !

 

Comment maîtriser les outils de management digital ? 

Les outils informatifs sont dits « transactionnels » (1.0). Ils se différencient des outils interactifs appelés « relationnels » (2.0).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Manager des managers : 5 compétences clés pour être efficace

Les outils transactionnels

De tels outils permettent de transmettre. Il s’agit par exemple du contenu transmis par mail ou par l’intermédiaire de l’intranet ou de réseaux sociaux.

Les outils relationnels 

Il s’agit là des réseaux sociaux (ex. Slack). Ce sont des outils relationnels qui vont renforcer la rapidité des communications entre les collaborateurs, permettant par exemple de créer du contenu conjointement et « en direct » (Onedrive de Microsoft ou drive de Google).

 

Les conseils en termes d’usage d’outils numériques 

Le management multicanal (blended) sera préféré en fonction de son degré d’importance et de pertinence pour un projet donné. 

Savoir quand utiliser le management digital ou le réel 

Il est nécessaire de faire le bon choix entre le digital et le réel. L’importance du non verbal s’avère essentielle et le digital ne peut pas le remplacer. Cela dépendra donc de la complexité du projet et de son état d’avancement. En début de planning, un brainstorming physique avec l’ensemble des équipes peut par exemple s’avérer essentiel.

Être un bon manager dans la sphère réelle et virtuelle

Un bon manager est un manager qui sait d’abord manager ses collaborateurs dans le réel. Cette logique s’applique aux équipes. Elles ne peuvent fonctionner ensemble dans le virtuel qu’à la condition d’être en cohésion dans le réel.

Les comportements digitaux

Faire preuve de loyauté envers ses collaborateurs, envers ses supérieurs (et donc ses managers) et envers le projet porté par son équipe est une caractéristique essentielle, qu’il s’agisse des interactions digitales ou des interactions de travail en face à face.

 

Les conséquences des outils numériques : gagner du temps (et donc de l’argent) !

Le management doit s’adapter au contexte, plus large, mondial, numérique et rapide. De nombreux chefs d’entreprise et managers perdent du temps à préparer, organiser des réunions puis écrire des comptes-rendus de réunion. 

En 2019, une étude Doodle affirmait que la perte de temps aurait fait perdre 58 milliards d’euros à la Grande-Bretagne et 73 milliards d’euros à l’Allemagne.

La réunionite est un non-sens en termes d’évolution technologique.

Le management doit s’imprégner des innovations et des outils technologiques qui sont spécialement conçus pour gagner en efficacité.

Le passage du management traditionnel au management digital prend certes du temps, mais tout porte à croire que le jeu en vaut la chandelle. 

Les avantages de la mise en place d’un management digital semblent évidents, mais certains dirigeants d’entreprises sont toujours réticents à « sauter le pas ». 

Les raisons ? Les résultats ne sont pas immédiats et cela prend du temps. Les collaborateurs (et notamment les collaborateurs séniors) doivent être formés aux outils digitaux, et les managers formés au management digital, afin de faire gagner du temps à leurs équipes (et donc de l’efficacité et de la productivité).

 

Quels outils ? 

Les outils sont innombrables et le manager doit se concentrer sur un nombre restreint d’outils au début. Lors de sa transformation digitale, l’entreprise doit encourager le manager digital à commencer par s’imprégner de seulement quelques outils.

Cela doit être rendu possible au sein des équipes grâce à une bonne communication managériale. Le digital permettra ensuite de responsabiliser les équipes.

Le manager n’a plus l’obligation de s’exprimer en réunion, mais peut mettre en place un premier outil permettant d’informer ses collaborateurs de tel ou tel changement « en direct ». 

Les Lean Meeting permettent notamment d’informer par écrit, et donc de gagner du temps lors des réunions, au sein desquels les points déjà abordés par écrit ne le sont plus à l’oral. 

Il est alors possible, par l’intermédiaire du digital, d’informer plusieurs personnes en même temps. 

Les managers constatent les effets positifs immédiatement, dès lors que leurs collaborateurs maîtrisent les outils. Les réunions durent moins longtemps et vont directement à l’essentiel.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Travailler de chez soi : tout savoir pour faire les bons choix

Le digital permet de mobiliser les équipes, de renforcer la communication managériale, de définir les orientations stratégiques rapidement et d’atteindre les objectifs grâce à l’intelligence collective. 

Les managers doivent pourtant être formés et comprendre quels sont les outils qu’il est d’abord nécessaire de mettre en place (en priorité) pour adapter leur stratégie managériale au fur et à mesure de la transformation de l’entreprise.

 

Conclusion : quelles formations pour le management digital ?  

Les entreprises sont plus ou moins dépassées par la révolution digitale, mais acceptent de s’y conformer. En interne, elles s’imprègnent de la culture digitale et les intègrent à leurs stratégies managériales.

Il existe de nombreuses formations. De telles formations de managers digitaux apprennent à « manager un projet de transformation digitale, » à « concevoir et mettre en œuvre une stratégie digitale et accompagner la croissance de l’activité digitale, » à « développer et piloter une activité e-business » et enfin à « impulser le changement culturel et organisationnel par l’agilité et l’innovation ». 

Le statut peut être celui d’étudiant en contrat de professionnalisation ou de stagiaire en formation continue.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :