Critères d’évaluation du management : définir les forces de vos managers

N'hésitez pas à partager cet article :

Comment qualifier un bon manager ? La réussite d’une entreprise repose sur les performances de ses employés, et la motivation des salariés peut fluctuer en fonction des compétences de ses managers. Sur quels critères peut-on évaluer les managers ? Quels sont les critères d’évaluation du management ?

Un bon manager se doit de motiver, de soutenir et de challenger ses collaborateurs. Les compétences avérées d’un bon management sont l’indicateur de réussite principal d’une entreprise. Comment évaluer un bon manager ? Quels sont les critères à prendre en considération ? 

Pour être un bon manager, il est d’abord nécessaire d’avoir un certain savoir-être (les Soft Skills, au-delà des compétences techniques). Plusieurs indicateurs de performance externes permettent d’appréhender son efficacité. 

Ainsi, les qualités interpersonnelles et les indicateurs de performance managériale seront évalués par l’entreprise.

Critères d’évaluation du management : définir les forces de vos managers

 

Les qualités interpersonnelles du manager

Le développement des compétences du manager est aussi valable pour ce qui concerne ses qualités interpersonnelles. Mesurer la performance d’un manager n’a de sens qu’à la lumière de ses réussites en termes de cohésion de groupe, d’appréciation personnelle des membres de son équipe et de leur feed-back, de ses qualités de leadership et de son efficacité tant opérationnelle qu’organisationnelle.

 

L’empathie, un des critères d’évaluation du management

Contrairement aux idées reçues, l’empathie est un outil de management puissant qui permet d’accroître l’appréciation individuelle de ses collaborateurs et de contrôler la performance de son équipe efficacement.

Être un bon manager requiert donc de savoir traiter ses collaborateurs avec empathie.  Les salariés sont beaucoup plus motivés et productifs quand ils se sentent compris et soutenus. 

Dans la mesure où la performance d’un manager est évaluée grâce à l’appréhension de l’efficacité de ses collaborateurs, l’empathie est un indicateur clé de sa performance managériale. 

La réussite d’une entreprise dépend de l’efficience de ses leaders dans l’atteinte des objectifs pour l’année, mais aussi de ses employés. La gestion des émotions de ces derniers et de la prise en considération de leur évolution professionnelle par exemple.

 

La remise en question 

Afin de se montrer efficaces, les managers doivent être capables de réaliser une auto-évaluation grâce à une grille d’évaluation. Cela est d’autant plus important que les frictions entre collaborateurs commencent à poser problème. 

Les managers doivent être capables de se remettre en question afin d’améliorer la performance individuelle de leurs collaborateurs et donc d’eux-mêmes.

 

L’écoute active

La qualité d’écoute des managers est également à prendre en considération.  Pourquoi ? 

Toute collaboration passe par une communication efficace menée dans le respect de l’autre. L’entretien professionnel ou l’entretien annuel d’évaluation s’intéressera de près à de telles considérations. 

Un bon leader doit savoir écouter ses collaborateurs, qu’il s’agisse d’une augmentation de salaire, d’un projet professionnel différent, d’une volonté d’évolution de carrière (avec perspectives d’évolution professionnelle) ou de valoriser la participation active d’un collaborateur à la performance de l’entreprise. 

Afin d’obtenir un tel résultat, les managers peuvent suivre des séances de coaching. L’objectif est de développer certaines qualités managériales ainsi qu’une bonne gestion des ressources humaines.

 

L’honnêteté comme un des critères d’évaluation du management

De nombreuses personnes peuvent tomber dans le piège de la manipulation ou de l’hypocrisie. Cependant, les recherches menées en entreprise montrent que cela finit toujours par porter préjudice à la communication au sein des équipes, et donc à la performance. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment éviter ces 5 erreurs de management les plus courantes ?

Afin de s’assurer d’avoir une relation au beau fixe avec l’ensemble de ses collaborateurs, l’honnêteté est de rigueur et il s’agit de l’un des atouts qualitatifs les plus valorisés.  

L’évaluation des performances managériales se basera également sur l’aisance relationnelle des managers.

 

L’aisance relationnelle

Être un bon leader requiert d’avoir un certain charisme et de l’aisance permettant de se lier aux autres. Non seulement cela facilite la communication entre collaborateurs, mais il s’agit d’un critère essentiel pour respecter le cahier des charges lors de la gestion de projet. 

Un manager sera amené à communiquer avec de nombreuses personnes au sein de l’entreprise et en dehors de celle-ci. Qu’il s’agisse d’un entretien avec les membres de son équipe, d’une présentation des bilans annuels de tel service à son supérieur hiérarchique ou de l’introduction des objectifs pour l’année, ses capacités à savoir communiquer pleinement sont essentielles.

 

La persévérance et la ténacité

Il est important de savoir se fixer des objectifs et s’y tenir. Toutefois, ce n’est pas aussi facile en pratique. 

De prime abord, nous sommes tous capables de nous fixer des objectifs. En revanche, nous sommes moins déterminés à nous y tenir. 

Comment cela se fait-il ? La différence réside dans la persévérance, la ténacité, et la confiance en soi. Autant de qualités qu’on prête aux (bons) managers. 

Car oui, les obstacles sont nombreux et peuvent survenir à tout moment. 

C’est d’ailleurs là qu’un bon manager se différencie des autres. Il croit en ses idées et met en place des stratégies pour les réaliser. Son rôle consiste à motiver ses collaborateurs à atteindre les objectifs fixés.

 

Les managers respectent leurs engagements

Savoir tenir ses engagements, là aussi, il s’agit d’une qualité rare qui fait pourtant toute la différence. Celle-ci s’applique à toutes les situations auxquelles les managers peuvent être confrontés dans leur vie professionnelle et qui sera valorisée pendant l’entretien.

 

Proactivité & indépendance des critères d’évaluation du management

Par ailleurs, les managers doivent être capables de travailler de manière indépendante et autonome. Leur rôle (en dehors des objectifs à atteindre) est de « faire tourner la machine » c’est-à-dire de permettre à l’entreprise de fonctionner, et ce, même en l’absence du chef d’entreprise. 

La performance de l’entreprise dépend en grande partie de ces derniers. C’est la raison pour laquelle le compte-rendu d’entretien sera d’une importance capitale pour savoir s’ils sont maintenus à leur poste. 

Oui, mais, les managers sont aussi évalués en raison de leur expertise technique (Hard Skills), car ce sont avant tout des experts d’un domaine en particulier.

 

La performance des managers en tant que techniciens

Grâce à leur savoir, les managers mettent en place des actions permettant de mener à bien leurs projets et de concrétiser les objectifs de l’entreprise. Les entretiens professionnels vont donc appréhender plusieurs autres aspects.

 

La capacité à mener à bien un projet grâce au plan d’action

Pourquoi est-ce aussi important ? Accompagner une équipe jusqu’à la réussite nécessite un plan d’action bien clair ainsi qu’une solide organisation. En commençant par l’évaluation des employés, en évaluant la gestion de la performance de l’équipe, et la mise en œuvre de tous les plans d’action, les managers sont au cœur de l’action.

Comment appréhender la performance organisationnelle des équipes ? Évaluez les managers ainsi que les résultats au niveau de l’entreprise, tout simplement !

 

L’augmentation du chiffre d’affaires comme un des critères d’évaluation du management

Un chiffre d’affaires correspondant aux objectifs est l’indicateur de performance financière le plus efficace du management d’équipe. Son augmentation nécessite un vrai travail d’équipe. Seules quelques personnes sont capables de permettre une telle cohésion. Il s’agit des managers.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment reconnaître et gérer un mauvais manager dans une entreprise ?

Pour en arriver là, ils doivent être dotés de solides compétences en management. À ce stade, de telles compétences ne sont normalement plus à démontrer.

 

La satisfaction client 

Un autre indicateur de performance d’un bon management est celui de la satisfaction client. Il est d’autant plus important que l’avenir d’une entreprise dépend surtout de sa notoriété auprès de ses clients. 

La satisfaction des membres de l’équipe, grâce à un management performant, ainsi que la satisfaction du client sont donc intimement liées. 

Pour appréhender la performance des employés au travers des compétences managériales, les managers peuvent suivre des séances de coaching ou se rendre à un entretien individuel afin de déterminer ses axes d’amélioration. 

Prendre soin des managers, faire le bilan et déterminer des besoins en formation leur permettra de rester motivés, impliqués, responsables de l’évolution de l’entreprise et soucieux de l’atteinte des objectifs.

 

L’image de marque de l’entreprise 

Durant une période définie, et par exemple en fin d’année, chaque entreprise met en place une méthode singulière afin de mesurer son évolution lors de l’année écoulée, et il en va de même concernant sa notoriété. 

Se doter d’une bonne notoriété et donc d’une bonne image de marque, permet de garantir la pérennité des entreprises.

 

En conclusion sur les critères d’évaluation du management

Après avoir effectué le bilan annuel de l’entreprise, et que le résultat soit en hausse ou en baisse, les entreprises vont procéder à une appréciation des performances par l’intermédiaire de leurs collaborateurs et de leurs managers. 

Cela va permettre de procéder à une évaluation des salariés et de leur performance.

En cas de résultats décevants, un leader efficace procèdera à un entretien individuel pour chacun des salariés afin de connaître l’origine des problèmes rencontrés. Ceci, afin d’être en mesure de les résoudre. Il s’agit du seul moyen permettant l’amélioration des performances. 

Dans le cas où les résultats sont positifs et les objectifs pour l’année atteints, il est nécessaire de féliciter l’équipe et de faire en sorte qu’ils poursuivent leurs efforts.

Dans tous les cas, de nombreuses entreprises ont pris l’habitude de réaliser des entretiens annuels afin d’évaluer les performances de leurs collaborateurs. C’est d’autant plus important lorsque les managers sont concernés.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :