Augmentation de salaire : pourquoi et comment revaloriser son salaire ?

N'hésitez pas à partager cet article :

Que votre salaire soit ou non satisfaisant, que vous soyez payé au SMIC ou que votre salaire soit supérieur à celui-ci, sachez que la revalorisation de vos revenus d’employés est un droit. Pourquoi est-il possible de demander une augmentation de salaire ? Comment bien faire une demande de revalorisation de salaire ? Dans quelle mesure est-ce judicieux ?

Par ailleurs et si vous êtes intéressé par un salaire moyen plus élevé, un salaire minimum « amélioré », vous pouvez réaliser une demande formelle d’augmentation, et ce, afin d’améliorer votre pouvoir d’achat. 

Valorisation des heures supplémentaires, mise en place de la prime d’activité, augmentation des cotisations salariales ou charges sociales, revalorisation de votre SMIC brut et hausse du SMIC… vous pouvez demander une augmentation, un coup de pouce de votre entreprise publique ou de votre employeur appartenant au secteur privé !

Augmentation de salaire : pourquoi et comment revaloriser son salaire ?

 

Est-il possible de demander une augmentation de salaire ? 

Bien que l’augmentation de salaire en tant que tel (augmentations en général et augmentation du SMIC) soit prévue par Code du travail, demander une augmentation salariale doit nécessairement être justifié.

 

L’augmentation de salaire : une obligation légale 

Augmentation du salaire minimum le SMIC est évolutif et la hausse du SMIC est effective chaque année. En 2021, le SMIC a atteint 1.231 euros net mensuels tandis qu’il était de 1.219 euros net mensuels en 2020 (+0,99%). Ainsi et dès lors que le salaire est fixé au minimum légal, il doit être augmenté en conséquence des dispositions réglementaires. 

La convention collective – certains secteurs d’activité prévoient des salaires supérieurs au SMIC. Dans de tels cas de figure, l’employeur doit respecter les dispositions de la convention collective (article L. 2261-15 du Code du travail).

« À travail égal, salaire égal » – dès lors que des employés appartiennent au même rang hiérarchique, occupent le même poste et ont les mêmes compétences (diplôme équivalent), le salaire doit être équivalent. 

En dehors de ces cas particuliers, vous pouvez toujours augmenter votre salaire suite à une négociation préalable avec votre employeur. Cependant, il convient de noter qu’une augmentation de salaire est nécessairement justifiée.

 

La demande d’augmentation de salaire est nécessairement justifiée

Justifier une augmentation est nécessaire. Les demandes d’augmentation s’accompagnent de résultats quantifiables et une hausse de la rémunération doit représenter un niveau de compétence supérieur qui vous permet d’être plus productif. 

Aussi, l’augmentation doit correspondre à un projet professionnel en particulier : élévation hiérarchique, changement de poste, gain de potentiel, nouveaux clients importants qui requièrent un investissement temporel supérieur… 

Le taux horaire brut « suit » indéniablement vos avancées professionnelles et c’est la raison pour laquelle augmenter les salaires dans de tels cas de figure semble logique, le coût du travail étant plus rentable.

 

Augmentation de salaire ou prime d’ancienneté ? 

À noter toutefois que vous pouvez demander à recevoir des bonus ou primes ajoutées à votre bulletin de salaire et que cela correspond parfois à des obligations légales. 

Au sein d’une entreprise, votre ancienneté doit être valorisée et il s’agit d’obligations patronales. La grille des salaires est évolutive (SMIC horaire en fonction de l’indice des prix). Cependant, la revalorisation salariale passe aussi par des mesures annexes. Par exemple des indemnités journalières additionnelles, une augmentation du commissionnement, des avantages en nature, une prime exceptionnelle, la mise en place d’une garde d’enfants au sein de l’entreprise… 

Que faire ? Demander d’augmenter les salaires et de procéder à une révision des salaires ou faire une requête en vue d’améliorer les conditions de l’employé (temporairement ou définitivement) ? De telles stratégies peuvent toutes deux s’avérer payantes. Il est nécessaire de les appréhender au mieux avant d’obtenir une augmentation de salaire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment donner du sens au travail à ses équipes ?

 

Revalorisation de salaire : comment (bien) faire une demande ? 

Votre salaire brut vous semble injustement valorisé. Votre paie suffit tout juste à payer votre loyer. Le salaire de base que vous touchez ainsi que vos rémunérations parfois excédentaires ne suffisent pas à accompagner l’inflation que vous subissez. Vous savez qu’à poste équivalent, votre secteur d’activité est porteur et rémunérateur et pensez que vous pouvez négocier une augmentation ? Posez-vous les questions suivantes :

 

Suis-je indispensable ?

Bien que « personne n’est irremplaçable » posez-vous la question de savoir si, en tant que collaborateur, vous avez une réelle valeur ajoutée à l’entreprise. 

Que votre salaire soit juste ou non, sachez que vous devez être rémunéré conformément à votre valeur. Quels sont vos résultats ? Êtes-vous 100% opérationnel ? Avez-vous la capacité à former vos collaborateurs juniors ? Rapportez-vous de l’argent à l’entreprise ? Êtes-vous efficace, productif et proactif dans votre travail ? 

Idéalement, vous devez vous appuyer sur des données chiffrées afin d’attester vos propos auprès de votre hiérarchie.

 

Le contexte me permet-il de négocier une augmentation ?

Aussi, il convient de vous poser la question de votre échelon, de votre contrat de travail, de l’évolution de l’entreprise au sein de laquelle vous travaillez (chiffre d’affaires, bénéfices, productivité, atteinte des objectifs), du secteur d’activité au sein duquel celle-ci évolue (cabinets d’avocat, cabinets d’experts-comptables, secteur hôtelier, industriel, technologique…), de l’augmentation du coût de la vie, du minimum conventionnel, etc. 

Le contexte permet-il de demander un salaire plus élevé ?

 

Quel est le moment idéal ? 

Il n’existe souvent pas de moment propice pour demander une augmentation. 

Toutefois, évitez les moments de « rush » surtout lorsque l’activité est saisonnière. Cela pourrait jouer en votre faveur (l’entreprise a vraiment besoin de vous et pourrait céder facilement). Cependant, cela pourrait aussi vous porter préjudice à terme (elle se sentira utilisée à juste titre). 

Attendez éventuellement d’être au sommet de vos performances avant de demander une augmentation. En effet, ne profitez pas d’un « moment de gloire ponctuel », car vous perdrez en crédibilité.

 Aussi, l’idéal est d’attendre l’entretien annuel, ou de demander formellement un entretien lors duquel vous exprimerez avec diplomatie votre requête.

 

Comment formuler une demande d’augmentation de salaire ? 

Dès lors que vous souhaitez augmenter votre salaire, n’oubliez pas d’y mettre la forme. Ne vous excusez surtout pas ! Demander une augmentation si elle est justifiée est tout à fait normal. Vous n’avez pas à demander pardon pour une augmentation qui vous est due. C’est le cas, par exemple, en raison de vos compétences, de vos performances, de votre investissement, voire des considérations légales, etc.

Vous pouvez demander une augmentation de salaire auprès de votre supérieur hiérarchique ou du responsable RH.

Aussi commencez par expliciter vos arguments un par un, et ne valoriser que ces derniers. Il peut s’agir entre autres de : 

  • votre ancienneté : valorisation nécessairement « due »
  • vos performances : résultats chiffrés 
  • vos compétences : augmentation de votre productivité, formation des nouveaux collaborateurs 
  • votre investissement temporel : énergique, gestion du stress, dynamisme
  • vos déplacements en France ou à l’étranger
  • votre changement de poste éventuel 
  • l’augmentation de vos responsabilités ou de votre « élévation » sur le plan hiérarchique (dans le cas où le salaire n’a pas été négocié)

 

Oui, mais, combien ?

En moyenne, les augmentations sont de 3%. Dans certains cas, elles peuvent atteindre 10%. 

Toutefois, cela varie considérablement en fonction du poste que vous occupez, des nouvelles responsabilités que vous avez, de vos performances, de vos compétences. Comme dans toute négociation, vous pouvez demander une augmentation légèrement au-dessus de vos attentes. 

Attention toutefois à ne pas froisser votre employeur ! Cela pourrait aussi vous desservir. Prenez cette demande très au sérieux. Il s’agit de valoriser vos réelles capacités en tant que collaborateur et professionnel aguerri.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le management éthique : tout comprendre sur cette démarche

 

Demander une augmentation de salaire, est-ce bien judicieux ? 

Oui, demander une augmentation de salaire est judicieux lorsque cela est justifié. Cependant, il convient de porter une attention particulière à l’environnement macroéconomique de l’entreprise. Dans tous les cas, sachez que lorsque vous demandez une augmentation de salaire, vous montrez que vous savez « ce que vous valez » et cela est important à rappeler à vos employeurs (et à vous-même).

 

L’environnement macroéconomique

Il est logique de prendre en considération l’environnement macroéconomique d’une entreprise avant de lui demander une augmentation de salaire. Naturellement, dès lors que l’entreprise est en train de réduire le nombre de postes de travail, chercher à réduire les coûts et opère un revirement stratégique, il semble peu judicieux de réaliser une demande d’augmentation de salaire « à ce moment-là ». 

Aussi et en période de crise sanitaire, les demandes d’augmentation pourraient être particulièrement mal reçues. Les entreprises sont pour la majorité d’entre elles condamnées à « resserrer les étaux ». Elles ne pourront pas se permettre de valoriser des salaires dès lors qu’elles peinent à convaincre de nouveaux clients. 

Attendez donc le moment opportun, celui lors duquel les affaires se portent à merveille !

 

La valorisation de vos compétences 

Que vous soyez assistante maternelle ou architecte, assistante administrative ou podologue, sachez que vos compétences sont valorisées sur le marché de travail et qu’il est normal de vous rémunérer en fonction de celles-ci. Tout travail mérite salaire, et tout salaire est mérité en fonction des talents de chacun. 

Vous ne pouvez pas vous permettre de travailler en deçà de ce que vous valez. Le fait de l’affirmer permet de rappeler à votre employeur que vous avez une grande valeur pour votre entreprise. Cela envoie aussi un message à la concurrence, éventuellement intéressée par votre expérience professionnelle. 

Enfin, sachez que les femmes sont particulièrement encouragées à sauter le pas et à demander une augmentation de salaire ! En 2020 et selon l’INSEE, le salaire net moyen des femmes en France était inférieur à celui des hommes de 16,8%. Il semblerait donc que ces dernières puissent dès aujourd’hui saisir cette aubaine pour égaler leurs homologues masculins et contribuer à renforcer le sentiment d’égalité hommes/femmes.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :