Le manager aligné : pour s’adapter et décider en toute cohérence

N'hésitez pas à partager cet article :

Ce n’est pas nouveau, le management évolue tout comme notre époque. La satisfaction client devient une priorité et pour cela, la satisfaction de nos employés est essentielle. Le contexte change et la concurrence n’a jamais été aussi présente. Il faut savoir se distinguer des autres. De nouvelles générations arrivent en entreprise et se mélangent aux anciennes. Des situations nouvelles surgissent comme les problèmes écologiques. Le manager aligné prend alors tout son sens.

Nos points de repère changent et notre alignement devient de plus en plus essentiel pour nous guider. Le larousse définit notion d’alignement par une « Action de se conformer à l’attitude de quelqu’un, de se régler sur quelque chose : Alignement sur la politique américaine ». 

En effet, être aligné sur quelque chose nous permet de mieux mener nos actions et de toujours avoir des points de repère. Je distingue 5 grands alignements nécessaires pour rester cohérents en tant que managers.

 

1 – Aligné avec son ressenti

Le premier point pour être un manager aligné est de se connecter avec soi-même. La capacité de mettre des mots sur ses ressentis et donc ses émotions devient une vraie compétence. En effet, nos émotions surviennent par rapport à une situation et nous donnent de précieuses indications.

Dans un monde en perpétuel changement, le manager aligné saura se connecter à lui-même et écouter ses émotions pour mieux savoir comment réagir et décider.

S’il ressent de la peur, c’est qu’il vit une situation où un danger existe. Il saura qu’il lui faut agir sur ce danger. Si l’émotion présente est de la colère, alors il saura que ses valeurs sont bafouées ou qu’il n’a pas été respecté. Il lui faudra donc regagner le respect ou mettre en avant ses valeurs pour retrouver de la sérénité. La présence de tristesse signifiera qu’il vit un manque. Il devra donc faire un deuil pour se séparer de ce qui a été. Enfin, en cas de joie, c’est qu’un besoin aura été satisfait. Il saura donc qu’un objectif a été atteint.

Ces émotions nous donnent des indications bien précises sur ce que nous sommes au plus profond de nous. En effet, elles mettent en lumière nos besoins, nos convictions et nos valeurs. En décryptant nos émotions, nous apprendrons à mieux nous connaitre et donc à savoir qui nous sommes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La relation de confiance au travail : comment la mettre en oeuvre solidement et durablement ?

À partir de ce moment, nous devrons prendre des décisions en cohérence avec nous-mêmes. Il est difficile d’être serein et efficace en tant que manager si nous agissons à l’encontre de ce que nous sommes. S’entourer de personnes et travailler dans une entreprise qui nous convient sera la clé pour être un manager aligné.

 

2 – Aligné avec les autres

Outre un alignement par rapport à soi-même, le manager aligné devra s’aligner avec les autres. En effet, manager et développer la cohésion d’équipe, c’est s’assurer que nous sommes tous sur « la même longueur d’onde ».

Dans un premier temps, le manager aligné devra faire attention à son égo. J’entends par là, qu’il doive faire attention à ne pas prendre toute la place ou toute la lumière. Chacun devra pouvoir s’exprimer et « exister » sans se faire écraser. Car être aligné avec les autres ne signifie pas que tout le monde doit penser de manière unique. Au contraire, être aligné c’est bien se comprendre, mais aussi comprendre et accepter l’autre comme il est.

Le management participatif prend tout son sens. Permettre à chacun de s’exprimer et d’agir en fonction de ce qu’il est permettra un alignement de chaque individu par rapport à lui-même. Une prise de décision commune permettra à chacun de s’aligner en fonction des autres.

En effet, le management participatif ne veut pas dire que tout le monde peut faire ce qu’il veut, comme il le veut. Cela signifie simplement que chacun peut s’exprimer et participer à la prise de décision en fonction de ce qu’il est. Mais parce que chacun comprend et reconnait l’autre, il devra aussi accepter que des ajustements soient nécessaires pour l’alignement du groupe,

 

3 – Aligné avec le digital

Le digital est une explosion des modes de travail traditionnel. La communication est décuplée et l’information (sur) abondante. Le digital est devenu un nouveau bras ou un nouveau cerveau de l’être humain. Le manager aligné devra se « caler » sur le digital pour en tirer le meilleur parti, mais aussi éviter les pièges.

Le principal piège est de ne plus être en capacité à se déconnecter. En effet, le manager aligné doit savoir garder un pied dans le monde réel et de ce fait, garder ses liens « physiques » avec les membres de son équipe.

S’il s’aligne sur le digital en maitrisant cette nouvelle communication et en étant capable de rester sélectif et synthétique face à ce nouveau flux, il développera une meilleure relation avec ses équipes là où elle n’était pas bonne. Par exemple, le management à distance sans le digital peut réduire la communication avec nos équipes. Le digital permet donc de renforcer les liens.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Management d'équipe : les 7 erreurs qui nous empêchent de manager pleinement

Le digital, par son flux d’information, mais aussi par les possibilités qu’il donne, peut aussi permettre à nos équipes de mieux développer leurs compétences ou de trouver des moyens pour atteindre leurs objectifs ou prendre plus d’initiatives.

Le manager aligné sur le digital pourra donc développer la communication et l’autonomie de ses équipes. Mais il pourra aussi, grâce à cette technologie, répondre au mieux au besoin du client et communiquer avec lui facilement. Il pourra ainsi obtenir facilement du feedback et mieux le comprendre.

 

4 – Aligné avec l’agilité

Le manager aligné se devra d’être plus réactif et plus performant. Son organisation doit changer et les méthodes agiles répondent à ce besoin. De manière synthétique, l’agilité consiste à décider des objectifs à atteindre avec ses équipes. Ensuite, il sera question de les décliner en sous-objectifs. Enfin, il s’agira de « produire » pour réaliser ses sous-objectifs.

L’agilité est un découpage des tâches pour rendre les projets plus accessibles et compréhensibles. L’autre idée est de distinguer la phase « stratégique » et la phase « opérationnelle ». Ainsi, nous ne perdons pas de temps au quotidien à alterner entre stratégies et opérationnalité. Les phases de production doivent être efficaces, d’où leur nom : les sprints.

Enfin, dernier élément essentiel de l’agilité : le feedback. Il est présent lors des phases opérationnelles et après la phase opérationnelle. Lors des phases opérationnelles, « les sprints », le feedback consiste en une réunion hebdomadaire sur les difficultés techniques à réaliser le sous-projet. Une fois les sprints effectués (généralement, ils durent au maximum un mois), il s’agit de donner un feedback sur la stratégie. Où en est-on par rapport à la stratégie et aux objectifs à atteindre ?

Le fonctionnement des méthodes agiles est de définir les objectifs, les découper en sous-projet, les produire et enfin les réajuster. Elles permettent une mise en dynamique plus rapide, une action fluide et un réajustement par rapport aux objectifs. Le manager aligné devra s’en inspirer pour s’assurer d’une bonne mise en dynamique de ses équipes et s’assurer que la satisfaction du client (l’objectif ultime) soit bien respectée.

 

5 – Aligné avec la nature

Enfin, le dernier point essentiel pour le manager aligné sera un retour aux sources. En effet, les problèmes environnementaux notamment l’épuisement des matières premières, le réchauffement climatique ou encore les pollutions sont en train de causer de nouvelles problématiques à l’être humain.

Si le manager aligné veut continuer son activité, il devra y prendre garde sous peine de devoir mener par la suite des actions importantes ou de devoir disparaitre. Compter sur les nouvelles technologies sera essentiel, mais chacun peut aussi agir. Il faudra réduire ses consommations de matières premières et d’énergie. Ensuite, éviter le gaspillage n’est pas si difficile. Enfin, produire différemment pour pouvoir réutiliser les déchets ou les produits en fin de vie est tout à fait possible.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment bien communiquer et passer un message efficacement ?

La seule problématique est donc de l’intégrer dans nos prises de décisions. Le manager aligné devra donc ajouter de nouveaux critères à ses prises de décision. Ainsi, il sera en capacité à faire face à cette problématique d’envergure. Il devra être en mesure d’impulser les actions et de mobiliser ses équipes.

 

En conclusion sur le manager aligné

Le manager pour pouvoir être en cohérence dans le monde actuel devra donc être en capacité à mieux s’écouter. Il devra se connecter à lui-même. Il pourra ensuite se connecter aux autres et donc à ses équipes et à ses clients. Une connexion digitale lui permettra aussi de pleinement tirer parti de cette nouvelle technologie. Elle développera ses capacités de communication, ses compétences et son autonomie. Il en sera de même pour de ses équipes. Ses organisations vont aussi évoluer vers plus de réactivité et d’interactivité. Enfin, il devra faire face à un enjeu majeur. Savoir préserver son habitat, car c’est de cela qu’il est question.


N'hésitez pas à partager cet article :
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon livreComment avoir des équipes plus motivées et plus efficaces ?