Comment ne pas stresser au travail ? 5 clés efficaces

N'hésitez pas à partager cet article :
  • 10
    Partages

Savoir comment ne pas stresser au travail est très utile. Le stress peut avoir un côté positif. Il nous permet de mobiliser nos ressources pour affronter les multiples projets et activités que nous devons mener au quotidien.

Cependant, trop de stress sera contreproductif. Si le stress est présent trop longtemps, il nous fatiguera physiquement et mentalement. Nous ne serons donc plus en mesure d’être efficaces et productifs au travail. Pire, nous pourrions faire un burn-out et nous retrouver dans l’incapacité de travailler.

Il est donc essentiel de savoir gérer son stress afin de pouvoir maintenir son activité professionnelle sur le long terme, mais aussi afin de garder une efficacité et une productivité au quotidien. Finalement, que nous soyons managers ou non, savoir gérer son stress est devenu une qualité essentielle. Mais ce n’est pas une qualité simplement importante pour notre travail et notre entreprise.

Savoir comment ne pas stresser au travail, c’est aussi savoir prendre soin de soi et respecter nos limites ou encore nos besoins et nos attentes. Non seulement c’est une qualité professionnelle, mais c’est aussi, et surtout, une véritable qualité de vie !

Voici, selon moi, 5 clés efficaces pour savoir comment ne pas stresser au travail et développer cette véritable qualité de vie.

Comment ne pas stresser au travail ? 5 clés efficaces

 

1 – Sortir de son imaginaire

Le premier point pour savoir comment ne pas stresser est d’être en mesure de sortir de son imaginaire. Notre cerveau peut nous jouer des tours et nous faire imaginer des choses.

Par exemple, nous allons commencer à stresser parce que nous avons beaucoup de travail. Notre cerveau va nous imaginer des centaines de tâches alors qu’en réalité, nous n’en avons qu’une dizaine. Sauf que, pour faire face à une centaine de tâches, le corps va réagir beaucoup plus fortement que pour faire face à une dizaine. Nous allons donc commencer à stresser alors que nous ne devrions pas.

De plus, outre l’aspect quantitatif, notre imaginaire peut nous jouer des tours sur un aspect plus qualitatif : notre cerveau imaginera la difficulté que nous allons avoir pour réaliser une tâche. Nous allons croire qu’il va être très difficile et long de faire telle ou telle tâche alors qu’en réalité, il se peut que cela ne nous prenne que quelques minutes.

Il faut donc être en mesure de se reconnecter à la réalité pour évaluer et lister au plus proche du concret le nombre de tâches que nous avons réellement à faire et la difficulté qu’elles représentent. Pour cela, je vous propose un petit exercice. Prenez 3 minutes et fermez les yeux. Connectez-vous aux extrémités de vos mains. L’objectif est de chercher à ressentir nos sensations au bout de nos mains (chaleur, picotements, etc.). Ensuite, faites-en de même pour l’extrémité de vos doigts de pieds.

Cette méthode fonctionne bien, car elle permet de nous reconnecter à notre corps et donc à une réalité physique et concrète. Ensuite, nous pourrons évaluer et lister le nombre de tâches concrètes que nous avons à faire et le temps qu’elles nécessiteront.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Savoir dire non au travail : 6 étapes clés

 

2 – Sortir de ses émotions

Le deuxième axe pour savoir comment ne pas stresser est d’être à l’écoute de ses ressentis émotionnels. Ainsi, en prenant conscience de notre émotion de l’instant, nous pouvons agir sur celle-ci et réduire notre stress.

Parmi les 4 grandes émotions de base (peur, colère, tristesse et joie), nous devrons identifier laquelle des 3 premières est présente en cas de stress. Pour résumer, lorsque je me sens stressé, je peux me poser la question : quelle émotion suis-je en train de ressentir ? De la peur ? De la colère ? Ou de la tristesse ? Une fois l’émotion identifiée, nous allons pouvoir agir sur celle-ci pour réduire notre stress.

 

La peur

C’est une émotion qui se présente lorsque nous considérons qu’il y a un danger. Cette émotion crée un stress et mobilise les ressources de notre corps pour faire face au danger. Le risque, c’est que ce danger soit imaginaire. Nous allons donc être stressés alors que la situation ne le nécessite pas.

Il faudra donc être en mesure d’identifier le danger qui se rattache à notre peur. En supprimant, ou en nous rassurant sur le danger réel ou imaginaire, nous supprimerons la peur et notre stress. Par exemple, si nous sommes stressés par une réunion qui nous fait peur, nous pourrons nous rassurer en préparant cette réunion. Cet exemple est réel.

Autre exemple, nous attendons la visite du PDG de l’entreprise et avons peur qu’il critique notre travail. Cette peur est imaginaire, car nous n’en savons rien. Nous pourrions nous rassurer en appelant un collègue de travail qui nous encouragera.

 

La colère

Cette émotion survient lorsque nous ne nous sentons pas respectés ou que nos valeurs sont bafouées. C’est l’énergie du changement qui va nous permettre d’avoir suffisamment de force pour changer la situation. Un certain stress se dégage lorsque nous vivons cette émotion. Savoir comment ne pas stresser, c’est savoir gérer la colère.

Il faudra donc identifier la source qui a provoqué notre ressenti de colère. Une fois les causes identifiées, nous devrons agir pour retrouver le respect et ainsi retrouver notre sérénité. Un collègue de travail ne nous a pas parlé convenablement. Il faudra savoir aller le voir pour lui exprimer ce que nous pensons. Ainsi, nous pourrons retrouver le respect. Attention, n’oubliez jamais d’utiliser le protocole de communication non violente pour vous exprimer convenablement et avec respect.

 

La tristesse

Cette émotion apparait lorsque nous connaissons un manque. C’est une émotion de replis sur soi pour se retrouver et regrouper ses forces afin de digérer le manque et être en mesure de se séparer de ce qui était pour retrouver son indépendance. Nous sommes donc dans une situation inconfortable qui peut nous stresser.

Soit, nous pouvons retrouver, combler ou remplacer le manque. Dans ce cas, nous ne serons plus tristes et nous ne serons plus stressés. Mais attention, si par exemple nous arrêtons de fumer, nous allons ressentir le manque, de la tristesse et donc du stress. Il n’est pas question de combler par la nourriture, car nous pourrions connaitre des problèmes de poids ou de santé.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment déstresser : 5 astuces pour savoir gérer son stress au travail

Soit, ce qui nous manque est définitivement perdu. Dans ce cas, nous allons devoir nous laisser du temps pour nous séparer de ce qui était. Plus le manque est important, plus un processus de deuil pourra se mettre en place. Le temps effacera notre stress. Il faudra donc être patient et prendre soin de nous pour gérer au mieux cette situation (bien s’alimenter, bien dormir et se reposer).

 

3 – Sortir de la situation

Un autre aspect pour savoir comment ne pas stresser peut consister à sortir définitivement ou temporairement de la situation qui nous stresse. En effet, la fuite ou le retrait peuvent être une solution. Je me souviens avoir vécu une réunion très chargée émotionnellement par le départ de mon manager. J’étais, à l’époque, directeur de magasin. Le soir de cette réunion, je devais inaugurer le magasin avec notamment un discours.

Ce discours me stressait et durant la réunion, une heure trente avant mon discours, j’apprenais le départ de mon manager et la nomination de son remplaçant. C’était un départ brutal et non prévu. Il y avait beaucoup d’émotion dans la salle et ce fut un stress supplémentaire pour moi.

À cet instant, je me suis autorisé à quitter la salle pour aller me promener une trentaine de minutes. J’ai ainsi pu souffler et me détendre, pour pouvoir être prêt à faire mon discours d’inauguration. Ainsi, marcher ou aller se promener peut nous aider à retrouver notre sérénité et à savoir comment ne pas stresser.

Si vous ne pouvez pas quitter les lieux, vous pouvez essayer la visualisation. Elle consiste à s’imaginer un lieu réel ou imaginaire dans lequel nous nous sentons bien. Par exemple, cela peut être une plage, en ville, une place, sa maison, sa chambre, etc. En imaginant cet endroit où nous nous sentons bien, nous allons commencer à nous sentir mieux.

Vous pouvez fermer les yeux pour mettre en place la visitation, mais il est possible aussi de le faire les yeux ouverts. Dans ce cas, il vous fait fixer un élément de votre décor existant et commencer à imaginer votre endroit idéal et relaxant. Avec le temps, votre visualisation prendra le dessus sur l’élément du décor.

 

4 – Réduire les sources de stress

Pour savoir comment ne pas stresser, il faut aussi identifier les sources de stress pour les éliminer ou les réduire. Les regrouper peut aussi être une solution. Si par exemple, vos employés viennent vous voir tout au long de la semaine pour discuter des horaires de travail que vous leur avez donné, le stress va se diffuser sur tout la semaine. Si, par exemple, nous leur donnions la règle que pour toute remarque sur les plannings, ils peuvent venir vous voir le lundi matin, alors le stress ne sera présent que le lundi matin.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Savoir dire non au travail : 6 étapes clés

Outre le fait d’identifier les sources de stress afin de les regrouper, les réduire ou les éliminer lorsque cela est possible, je vais vous proposer un exercice. Celui de faire une diète médiatique !

Supprimer toutes les applications des réseaux sociaux et des journaux sportifs ou d’actualité de votre téléphone et de votre ordinateur. En complément, supprimez aussi toutes les alertes des applications et de vos mails (vous pouvez garder les alertes des messages pour ne pas créer de coupure sociale). Testez une semaine et n’hésitez pas à me dire dans le commentaire ce que vous en avez pensé. Je suis certain que cela va vous plaire et que cela va réduire votre stress.

 

5 – Prendre du temps pour soi

Savoir comment ne pas stresser, c’est aussi savoir prendre du temps pour soi. En effet, avoir du temps et surtout avoir du temps pour s’occuper de soi permet de nous sentir mieux, car nous allons réellement mieux. Mais dans notre quotidien rempli avec le travail, les enfants, le conjoint, les amis et les sorties, il est difficile de trouver du temps pour soi.

Pourtant, je souhaitais vous parler du Miracle Morning. Cette idée vient du livre Miracle Morning de Hal Elrod. Le concept est assez simple. Levez-vous un peu plus tôt le matin et faites des activités qui vous plaisent. Par exemple, Hal Elrod utilise son Miracle Morning pour faire de :

  • la méditation
  • la visualisation
  • l’exercice physique
  • la lecture
  • des affirmations positives
  • écrire un journal

S’il est difficile de trouver du temps le matin, il est possible d’imaginer un Miracle Evening pour le faire le soir. Le Miracle Morning a tout de même un avantage certain : il permet de lancer la journée de manière très positive et de manière très productive.

 

En complément sur comment ne pas stresser

En complément pour mieux comprendre comment ne pas stresser, je rappelle que le sport reste un des moyens essentiels. Nous ressentons de la bonne fatigue une fois que nous avons fait notre exercice physique. Cela permet d’évacuer les toxines et de régénérer les cellules. De plus, la science a montré que le sport permet de combattre la dépression. Quand on sait que la dépression vient de la fatigue liée à un stress présent depuis trop longtemps, le sport est donc surement le moyen le plus efficace pour retrouver sa sérénité.

En complément, je vous propose un second article sur la gestion du stress. Cliquez ici.


N'hésitez pas à partager cet article :
  • 10
    Partages
  • 10
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon livreComment avoir des équipes plus motivées et plus efficaces ?