Travailler de chez soi : bonne ou mauvaise idée ?

N'hésitez pas à partager cet article :
  • 62
    Partages

Le télétravail fait beaucoup parler et se développe rapidement. En effet, travailler de chez soi peut faire rêver le collaborateur. Il peut ressentir un sentiment de liberté et retrouver une forte motivation.

D’ailleurs, une étude disponible sur le site de Parlons RH nous informe que 70% des collaborateurs se disent heureux au travail. Mais, 81% des entrepreneurs se disent heureux au travail. Pourquoi ? Ils semblent que trois points majeurs viennent faire la différence. Le premier est l’autonomie. Le deuxième est la possibilité de prendre des décisions. Enfin, le troisième est l’absence de manager.

Travailler de chez soi peut apporter ces trois points majeurs. En effet, travailler de chez soi va nous obliger à prendre des décisions, notamment sur notre organisation. Cela va développer notre autonomie. Personne ne sera là pour nous dire comment faire. Enfin, le manager ne travaillant pas chez nous, il ne sera pas présent.  Travailler de chez soi semble donc être une bonne option pour développer la motivation de nos équipes.

Mais tout n’est pas aussi simple. Cet article a pour but de faire le tour sur les points essentiels du télétravail. Voici donc les avantages, les inconvénients et 4 points clés pour mettre en place le télétravail.

 

Travailler de chez soi : bonne ou mauvaise idée ?

I – Les avantages

1 – Pour le collaborateur

 – Plus de temps disponible

Le premier avantage pour le collaborateur est qu’il aura plus de temps disponible. En effet, travailler de chez soi permet de réduire ses temps de transport. Selon une étude du ministère du Travail, les Français mettent en moyenne 50 minutes aller-retour pour faire leur trajet domicile-travail. Comme nous le verrons dans la 3ème partie, je ne suis pas en faveur pour que les collaborateurs travaillent 5 jours par semaine à domicile. Mais si nous prenons 3 jours de travail à domicile par semaine, les collaborateurs économiseraient 150 minutes soit 2,5 heures par semaines.

 

 – Réduire les frais liés au transport

De plus, réduire les temps de transport c’est aussi réduire les frais liés au transport. Les collaborateurs auront moins besoin d’utiliser la voiture. Ils consommeront moins d’essence et diminueront les frais kilométriques de la voiture. Si le collaborateur utilise les transports en commun, il pourra aussi réduire le prix de son abonnement.

 – L’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle sera meilleur

Ce temps gagné pourra aussi être utilisé pour passer plus de temps avec la famille. L’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle sera donc aussi meilleur. Nous pourrions aussi ajouter que le collaborateur pourra déjeuner depuis chez lui. Ce qui lui donnera une occasion supplémentaire de passer plus de temps avec sa famille. Le collaborateur pourra aussi travailler lorsqu’il sera le plus disponible. Il ne sera pas obligé de respecter les horaires de travail. Nous pouvons même imaginer, si le collaborateur préfère, qu’il travaille le week-end alors que normalement, ce sont ses jours de repos. En échange, il pourra prendre une journée de repos sur la semaine. Le collaborateur peut donc moduler au mieux ses horaires. Cela contribuera toujours à un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment bien intégrer un nouvel embauché pour le faire réussir ?

 – Une preuve de confiance

Enfin, avoir la possibilité de travailler de chez soi est une preuve de confiance donnée par son manager. Cela procure donc un sentiment d’importance et crée de bonnes relations mutuelles. Nous nous sentons responsabilisés et avons la possibilité de mener à bien nos missions en toute autonomie. Cela développe donc le bien-être et la motivation du collaborateur.

 

2 – Pour l’entreprise

Le fait que le collaborateur ait un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, qu’il ait moins de transports et moins de frais va fortement augmenter sa motivation. Pour l’entreprise, cela signifie que le collaborateur sera plus productif. En effet, à temps égal, étant plus motivé, il sera plus efficace et produira donc plus. De plus, à l’office, le collaborateur peut être gêné par le bruit ambiant ou par un collègue qui vient le voir sans prévenir. Travailler de chez soi, c’est aussi avoir plus de concentration et être moins dérangé. Ce qui est aussi très bon pour la productivité.

L’entreprise devrait aussi moins connaitre d’absentéisme ou de retard. En effet, comme les temps de transport sont supprimés, les retards liés aux grèves et embouteillages vont disparaître. Il en est de même pour l’absentéisme. Certaines maladies sont très contagieuses et nous pouvons certaines fois voir nos collaborateurs tomber malades les uns après les autres. Travailler de chez soi permet de réduire ces contagions.

L’entreprise fera aussi des économies non négligeables concernant la consommation d’eau, d’électricité, mais aussi de loyer pour ses services centraux. En effet, le loyer est une part importante dans les dépenses. Plus il y aura de personnes qui travailleront de chez elles, moins il sera nécessaire d’avoir de m2. L’entreprise fera donc des économies non négligeables.

 

3 – Pour l’environnement

À noter, tout de même, qu’avec la réduction des transports liée au télétravail, de fortes réductions d’émission de CO2 sont à prévoir. Dans un contexte de réchauffement climatique, c’est une mesure extrêmement importante. L’impact environnemental sera donc fort.

 

II – Les inconvénients

Je vois 3 grands types d’inconvénients au fait de travailler de chez soi.

 

1 – Plus de solitude pour les collaborateurs

Il est certain que de travailler de chez soi augmentera la solitude pendant le travail. Les collaborateurs verront moins leurs collègues et leur manager. Finalement, le collaborateur passera plus de temps avec ses amis et sa famille, mais moins avec ses collègues. Le risque d’isolement est donc fort, voire très fort, pour les collaborateurs étant loin de leur famille et de leurs amis.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Un outil du manager : le coaching

 

2 – Mélange entre la vie privée et la vie professionnelle

Le 2ème point non négligeable est le mélange entre la vie privée et la vie professionnelle. En effet, lorsque le collaborateur passait ses journées à l’extérieur de son domicile, la séparation entre vie privée et vie professionnelle était flagrante. La maison était réservée à la vie privée et le lieu de travail à la vie professionnelle.

Désormais, le collaborateur pourra travailler n’importe quand dans le même cadre de travail : la maison. La frontière entre le privé et le professionnel se réduira donc.

 

3 – Esprit d’équipe mis à mal

Enfin, plus de temps passé à travailler de chez soi, c’est moins de temps passé avec l’équipe. Il sera donc plus difficile de développer une cohésion d’équipes. Le travail en équipe étant un des principaux moyens d’obtenir de très bons résultats, le télétravail peut se révéler être un véritable casse-tête pour le manager.

 

III – Les prérequis pour mettre en place le télétravail 

Travailler de chez soi a donc de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients. Pour s’assurer de tirer parti de tous les avantages et de limiter au maximum les inconvénients, voici, selon moi, les 5 points clés de la réussite du télétravail.

 

1 – Mettre à disposition le bon matériel

Le premier point permettra de s’assurer qu’il y aura bien des gains de productivité. En effet, s’assurer que le collaborateur à tous les moyens dont il a besoin pour bien travailler, c’est s’assurer que les gains de productivité seront bien effectifs. Ordinateur, logiciel, téléphones, etc. seront donc essentiels et devront fonctionner parfaitement.

De plus, le bon matériel pourra nous assurer que les moyens de communication fonctionnent parfaitement. Comme nous l’avons vu, la solitude sera plus importante. Pouvoir communiquer sera donc essentiel.

 

2 – Mettre en place des moments de disponibilité en commun

Les plus grands challenges seront de casser l’isolement et de développer la cohésion d’équipe même avec la distance. S’assurer que tous les moyens de communication sont en place est une bonne chose, mais ne sera pas suffisant. Il faudra aussi s’assurer que des moments communs de disponibilité soient en place. En effet, si chacun travaille sur des moments différents de la journée, la communication sera décalée. De plus, si une personne qui travaille en contacte une autre qui s’était organisée pour ne pas travailler, cela importera les équilibres vie privée/vie professionnelle. Définir des créneaux où tout le monde travaille en même temps, par exemple, le mardi après-midi, le jeudi après-midi et le vendredi matin, permettra de se sentir connecté avec toute l’équipe et pouvoir les joindre facilement.

Je pense aussi qu’il sera important de prévoir un créneau ou tout le monde pourra se voir physiquement. Cela permettra aussi de se sentir moins seul et de travailler sur la cohésion d’équipe à ce moment-là. Je vous invite à lire mon article pour rendre les réunions de travail efficaces en cliquant ici. En effet, les réunions physiques seront essentielles, mais il ne sera pas question de diffuser de l’information (cela peut se faire par mail). Il faudra profiter de ce temps pour créer de la cohésion d’équipe et renforcer les liens entre les personnes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La bienveillance au travail : définition, avantages et points de vigilance

 

3 – Apprendre à travailler seul

Cela pourrait faire l’objet d’un article complet. En effet, travailler seul s’apprend, car cela n’est pas évident. Savoir s’automotiver n’est pas un exercice facile. Il faudra donc accompagner et former nos collaborateurs pour qu’ils apprennent à mieux se connaitre et à s’automotiver.

Des méthodes pour s’assurer d’être efficace pour travailler de chez soi existent. La méthode la plus connue et la plus efficace est sûrement la méthode Pomodoro. N’hésitez pas à consulter mon article sur cette méthode en clinquant ici.

 

4 – Lâcher le contrôle

Enfin, le plus difficile sera de lâcher le contrôle sur les collaborateurs. En effet, comment contrôler que quelqu’un travaille alors qu’il est chez lui ? C’est quasiment impossible.

Les objectifs seront essentiels. En effet, il y aura une obligation de résultat. Si les résultats sont aussi bons, voire meilleurs, ce sera un indicateur du bon déroulement du télétravail.

De toute façon, si nous autorisons un collaborateur à travailler de chez lui, c’est que nous avons confiance en lui. Si nous n’avons pas confiance en lui, il ne faudra pas lancer cette démarche. La notion de confiance est donc primordiale et il faudra donc l’entretenir régulièrement. Faire des points d’avancement hebdomadaire, bimensuel ou mensuel peut être une solution. Ce sera l’occasion pour le collaborateur d’exprimer ses problématiques, ses succès et ses ressentis. Le manager sera rassuré sur l’avancement des projets.

Le fait de responsabiliser sera aussi une clé fondamentale. Je vous renvoie à mon article sur l’art de responsabiliser ses collaborateurs.

 

En complément pour travailler de chez soi

Comme nous venons de le voir, il peut être difficile pour quelqu’un de travailler de chez soi. En effet, se retrouver seul chez soi peut être perturbant. L’accompagnement du collaborateur est important. Mais peut-être que certains collaborateurs ne seront pas du tout prêts ou faits pour le télétravail.

Avant de mettre en place cette nouvelle organisation, il faudra donc prendre le temps d’échanger avec les collaborateurs. L’idée est de comprendre comment ils comptent s’organiser et vont gérer cette solitude. Leurs réponses seront un indicateur pour connaitre leur niveau de préparation et pour les projeter.


N'hésitez pas à partager cet article :
  • 62
    Partages
  • 62
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon livreComment avoir des équipes plus motivées et plus efficaces ?