Bonne ambiance au travail : comment l’impulser ?

N'hésitez pas à partager cet article :
  • 189
    Partages

La bonne ambiance au travail est très recherchée. En effet, lorsqu’elle est présente, les équipes sont plus détendues, gagnent en confiance et coopèrent plus facilement. Les résultats sont donc meilleurs et les objectifs peuvent être plus facilement tenus.

L’ambiance au travail à savoir le climat social de notre entreprise, service, magasin ou département est un indicateur quantitatif, mais aussi qualitatif.

Quantitativement, nous pouvons utiliser le taux d’absentéisme, de départs, d’arrêts maladie ou d’accidents du travail. Si nous le comparons à des concurrents, ou à des structures identiques, nous pouvons avoir une première vision de l’ambiance qui règne au sein de nos équipes.

Mais la bonne ambiance au travail est aussi un critère qualitatif difficilement chiffrable. C’est une question très subjective. Nous pouvons nous sentir bien dans un endroit alors que ce n’est pas le cas pour notre collègue. Certaines entreprises nous conviennent plus que d’autres. La conclusion à cela est qu’il est essentiel de ne pas se focaliser que sur les chiffres.

Nous pouvons demander à nos équipes individuellement et collectivement comment elles se sentent. Ainsi, nous aurons un feedback direct. Mais il sera aussi essentiel de les impliquer dans une démarche d’amélioration pour développer la bonne ambiance au travail. En effet, chaque équipe aura ses propres critères ou attentes.

Mais rassurons-nous, la plupart du temps, les mêmes éléments reviennent. Voici donc 5 actions à mener pour impulser une bonne ambiance au travail.

Bonne ambiance au travail : comment l'impulser ?


1 – Le bon état d’esprit pour une bonne ambiance au travail

L’optimisme s’avère être une des compétences clés du manager d’aujourd’hui et de demain. En effet, les objectifs sont désormais plus des challenges et comme on dit « faut y croire » !

Outre cet aspect, l’optimisme permet d’ancrer de manière plus profonde un état d’esprit qui permet d’avancer. Les problèmes ne sont pas insurmontables. Pour l’optimiste, il suffit de trouver des solutions. Les conflits ne sont pas des fins en soi, mais une manière d’exprimer des points de vue divergents.

Les équipes ont donc besoin de se tourner vers des leaders qui voient le bon côté des choses et surtout qui croient en leurs capacités à atteindre les objectifs fixés. Une confiance individuelle et collective se met en œuvre. Les équipes sont plus sereines. La bonne ambiance au travail s’installe et contribue au succès du groupe et de chacun.


2 – L’importance des débuts de journée

Le bon état d’esprit permet de mettre en œuvre une bonne ambiance au travail sur la durée. Mais, pour atteindre ce bon climat social, il est aussi important d’impulser la bonne attitude au quotidien.


Le « Bonjour »

Le premier aspect, qui peut sembler anodin lorsqu’on en entend parler, est de faire le tour de ses équipes chaque matin pour le fameux « Bonjour ». J’ai de nombreux exemples de directeurs de grands magasins qui m’ont expliqué passer la plus grande partie de leur matinée à exercer ce rituel.

En effet, c’est très important pour plusieurs raisons. La première, c’est de considérer et de respecter les personnes qui travaillent dans notre équipe ou autour de nos projets. Le fait de leur dire « Bonjour », dans notre position de manager, va les valoriser en les faisant exister.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  6 astuces pour réduire le turnover en entreprise ?

J’ai aussi beaucoup d’exemples de personnes qui faisaient de la mise en rayon et qui voyaient passer leur grand directeur le matin sans dire bonjour. Ces personnes avaient développé un sentiment de rancune tenace. Elles étaient moins motivées.

Mais dire « Bonjour », c’est aussi s’intéresser à l’autre pour mieux le comprendre et pour l’écouter. Ainsi, nous pouvons, de cette manière, lui permettre d’exprimer ce qu’il ressent. Les équipes apprécient cette forme de reconnaissance et le sentiment d’être écoutées et considérées.

Enfin, le « Bonjour » permet de prendre la « température » de notre climat social. Est-ce que les équipes sont stressées, surchargées, en colère ? Ou au contraire, sont-elles plutôt calmes, sereines et parfaitement confiantes sur leur capacité à atteindre les objectifs ? Ces informations sont précieuses pour savoir quelle direction donner à notre management.


Le briefing commun

Prendre la température au quotidien de notre ambiance au travail est important. L’impulser l’est dotant plus. Pour cela, le manager dispose d’un outil puissant : le briefing.

Toute l’idée, après avoir dit « Bonjour » en individuel aux membres de notre équipe, est de passer un peu de temps en collectif. Le briefing peut être plus ou moins formel.

C’est l’occasion d’évoquer les résultats du moment, les projets en cours et à venir. Cela peut aussi être l’occasion de féliciter les réussites. L’idée est donc de donner de l’information aux équipes et de mettre en avant les points positifs pour donner de l’énergie à chacun.

Il est aussi possible de laisser les personnes s’exprimer sur des sujets qui leur tiennent à cœur. En fonction de nos moyens, il est possible de rendre ce moment plus convivial autour d’un café.


3 – Un cadre bienveillant et convivial

On entend souvent parler de mettre en œuvre un cadre bienveillant et convivial pour développer la bonne ambiance au travail. Selon moi, ce cadre est d’ordre physique (matériel) et d’ordre psychologique (management).


Les locaux et l’espace de travail

L’environnement de travail a une influence indéniable sur l’ambiance au travail. Nous le voyons dans notre vie. Nous serons certainement plus stressés dans une grande ville avec de la pollution, de la chaleur et beaucoup de bruit, qu’à la campagne en train de respirer le bon air.

Il est donc important de prendre conscience que les locaux et bureaux de nos employés ont un impact direct sur leurs attitudes et donc sur la bonne ambiance au travail.

Libre à chacun de définir ce qui convient à son activité. Tout n’est pas possible en fonction des secteurs. En tout cas, je préconise d’impliquer fortement les équipes dans leur cadre de travail.

Par exemple, les salles de pause peuvent être décorées au goût des collaborateurs. Ils peuvent se mettre d’accord sur le choix des couleurs, des objets et de l’agencement qu’ils souhaitent avoir. Un peu de décoration et d’agencement n’ont jamais couté très cher. Investir un peu dans la peinture des murs ou les sols, doit être vu comme un investissement dans le climat social de l’entreprise.

Le matériel disponible pour nos collaborateurs comme les fauteuils, les bureaux, ou encore les ordinateurs ont aussi une influence. Des personnes qui passent le plus clair de leur temps devant des écrans auront besoin de confort pour être plus efficaces et sereines.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment recruter efficacement : 7 astuces


La bienveillance au travail

La bienveillance a aussi toute son importance pour déterminer un cadre de travail propice à la bonne ambiance au travail. En effet, ce type d’attitude permet de limiter les pressions psychologiques et donc de faire gagner les équipes en sérénité.

4 points majeurs sont incontournables :

  • Adopter la bonne posture managériale
  • Travailler sur la communication
  • Chercher à comprendre l’autre
  • Définir les valeurs communes et les missions

Pour entrer dans le détail, je vous renvoie directement à mon article « Le management bienveillant : comment le mettre en œuvre en 4 étapes ? »

En complément, vous pourrez aussi consulter mon article « La bienveillance au travail : définition, avantages et points de vigilance ».


4 – Un management adapté pour une bonne ambiance au travail

Bien évidemment, le type de management utilisé permettra, ou non, la bonne ambiance au travail. Nous parlons souvent des 4 types de management : directif, donneur de sens, participatif et délégatif. Je vous renvoie à mon article « Les différents styles de management : un mythe ? »

En effet, le bon management n’est pas d’alterner entre l’uns des 4 managements ci-dessus, mais de bien les utiliser conjointement. Seul, le dosage de chaque management est à adapter, plutôt que de trancher et de n’en utiliser qu’un.

Même si je suis très sceptique sur le management directif, il peut permettre de maintenir une bonne ambiance au travail lorsque la situation est extrêmement urgente. En effet, nous n’avons alors plus le temps de nous réunir pour échanger ou expliquer. Il faut décider et appliquer rapidement. Dans ce cas, le management directif permettra d’éviter le stress et permettra de se rassurer en avançant et en évitant de tergiverser.

Le management donneur de sens permettra à chacun de bien comprendre le sens de son travail et des objectifs à atteindre. Le management participatif permettra à chacun de pouvoir s’exprimer et de se sentir impliqué dans les différents projets. Enfin, le management délégatif valorisera et donnera une confiance supplémentaire aux personnes concernées.

Ainsi, savoir correctement adapter son management en fonction des personnes et des situations permettra de maintenir une bonne ambiance au travail. N’oublions pas que tous ces managements s’utilisent. Il faut simplement savoir les doser.


5 – Faciliter les bonnes relations

Enfin, comme la bonne ambiance au travail est une question de relation entre les personnes au travail, la communication joue un rôle très important. Elle relie les personnes, qui, en s’exprimant, créent du lien entre elles.


Une bonne communication pour une bonne ambiance au travail

Il faudra donc travailler sur soi et ses croyances et drivers pour éviter de mal interpréter les situations… ou être en mesure de s’en apercevoir et ainsi réagir de manière plus appropriée.

L’important sera d’être en mesure de mettre en œuvre une relation de confiance profonde et durable entre les personnes. Pour cela, nous devrons savoir être exemplaires par rapport à nos paroles, tenir nos engagements, garder la confidentialité, mais aussi nous intéresser à l’autre et reconnaitre nos torts lorsqu’ils sont présents.

Enfin, nous devrons faire attention à la manière de communiquer et de passer des messages. Ainsi, nous pourrons nous appuyer sur un protocole bien connu, celui de la Communication Non Violente :

  • Exposer la situation
  • Faire part de son ressenti
  • Exprimer son besoin
  • Faire une demande
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Accueillir un nouveau collaborateur : bien débuter

Grâce à cette manière de faire, nous nous exprimerons beaucoup mieux et nous serons mieux compris.

Nous pourrons aussi nous assurer que l’autre a bien compris en lui demandant de bien vouloir reformuler ou nous exprimer ce qu’il a entendu. Car la communication se joue à plusieurs. Savoir bien s’exprimer est essentiel, mais pas suffisant. Il faut s’assurer que l’autre a bien compris.

Ainsi, grâce à un travail sur soi, sur la relation de confiance et sur la manière de s’exprimer et d’être compris, nous permettrons une meilleure communication et donc une bonne ambiance au travail.


Une bonne gestion des conflits

Favoriser les bonnes relations au sein d’une équipe, c’est aussi savoir gérer les conflits. Les conflits ne remettent pas forcément en question la bonne ambiance au travail. Par contre, laisser trainer un conflit peut être désastreux sur le climat social de nos équipes.

Il ne faut donc pas fuir les conflits, mais plutôt les prendre en main. Pour cela, il faut se poser les 3 questions suivantes :

  • Est-ce que je dois satisfaire à 100% les intérêts de chacun ?
  • Dois-je préserver impérativement des relations de qualité ?
  • De combien de temps est-ce que je dispose ?

Ensuite, il nous sera beaucoup plus facile de choisir la manière de sortir d’un conflit. Nous aurons le choix entre 5 solutions possibles :

  • Éviter le conflit = pas besoin de trancher, la situation n’a aucun intérêt pour les 2 parties, etc. Rapide. La relation est ambiguë.
  • Céder = je laisse l’autre obtenir ce qu’il veut par stratégie, pour préserver les bonnes relations, parce que le sujet a moins d’importance pour moi, etc. Rapide. La relation est moins bonne.
  • Rivaliser = je cherche à imposer mes idées parce que le sujet est stratégique, très important pour moi, etc. Rapide. La relation est moins bonne.
  • Trouver un compromis = nous allons faire des efforts pour satisfaire chacun à hauteur de 50%. Nous allons donc maintenir certaines choses et en supprimer d’autres. Maintien de bonnes relations. Plus ou moins lent.
  • Collaborer = nous allons chercher une solution qui permettra de satisfaire les intérêts des 2 personnes à 100%. Mais est-ce possible, y a-t-il un risque d’échec ? Maintien de bonnes relations. Peut être très lent.

Pour plus de détail sur la gestion des conflits, n’hésitez pas à cliquer ici pour consulter mon article « Comment résoudre un conflit au travail ? Méthode Thomas-Kilmann ».


En complément sur la bonne ambiance au travail

Comme nous venons de le voir, mettre en œuvre une bonne ambiance au travail nécessite ces 5 actions fondamentales :

  • Avoir le bon état d’esprit
  • Bien lancer la journée
  • Développer un cadre bienveillant et convivial
  • Adapter son management
  • Faciliter les bonnes relations

En tant que managers, nous avons un rôle important à jouer pour développer la bonne ambiance au travail. Certaines fois, il nous faudra savoir faire preuve de courage managérial.

Pour autant, nous ne sommes pas responsables de tout. Il nous faudra impliquer au maximum les équipes pour qu’elles prennent leur part de responsabilité dans le climat social et jouent pleinement leur rôle.

 


N'hésitez pas à partager cet article :
  • 189
    Partages
  • 189
    Partages

2 pensées sur “Bonne ambiance au travail : comment l’impulser ?

  • à
    Permalink

    Bonjour, je suis émue pour toutes ces quelques connaissances, il y a cinq ans je suis responsable d’une ONG, trois ans d’une Coopérative et quatre mois d’un Mouvement des Jeunes et, je vois les gents venir et partir, je me suis posée la question qu’est ce qui ne va pas? Julien je crois que c’est le moment pour moi de m’instruire au près de toi. Une autre difficulté la motivation des membres, ils n’accepte vraiment pas le bénévolat.

    Répondre
    • à
      Permalink

      Bonjour Jeanne Clarisse,

      Je vous remercie pour votre témoignage. Il existe de multitudes de leviers pour mettre en dynamique nos équipes. Le salaire est important, mais d’autres actions sont incontournables pour une bonne cohésion d’équipe.

      Si vous cherchez plus d’informations, n’hésitez pas à consulter tous mes articles en cliquant ici.
      J’anime aussi une chaine YouTube, avec des conseils complémentaires. Pour l’instant, il y a environ 400 vidéos. Cliquez ici.
      Enfin, si vous souhaitez vraiment aller plus loin, je propose un Pack Complet du Manager (1 formation en management, 1 formation en gestion du temps et des priorités, 2 eBooks et 7 bonus). Cliquez ici.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :