Comment se motiver au travail ?

N'hésitez pas à partager cet article :

comment se motiver au travailQue l’on soit manager ou employé, et même si nous sommes passionnés par notre métier, il peut être difficile certaines fois de se motiver à travailler. Pourtant, il est possible de savoir comment se motiver au travail. Grâce à cela, nous éviterons la procrastination et nous serons plus efficaces plus rapidement. La motivation répond à certaines clés et nous avons la possibilité de nous automotiver.

Daniel Goleman dans son livre « L’intelligence émotionnelle » parle de l’automotivation. Se basant sur les travaux de Peter Solvey, il y a 5 formes d’intelligence émotionnelle :

– La connaissance des émotions
– La maitrise de ses émotions
– La perception des émotions d’autrui
– La maitrise des relations humaines
– et l’automotivation !

Savoir s’automatiser est une forme d’intelligence. C’est une excellente nouvelle puisque cela signifie que nous pouvons la développer ou l’améliorer. La question est de savoir comment le faire au travail. Je vous propose donc 8 clés, pour savoir comment se motiver au travail.

Comment se motiver au travail ?

 

1 — Comprendre ce qui nous bloque

La première des clés pour comprendre comment se motiver au travail est de comprendre ce qui nous bloque. En effet, lorsque nous avons postulé à notre travail, nous avions de la motivation. Elle était en plus ou moins grande quantité, mais elle était là. Toujours est-il que si nous avons signé ou si nous nous sommes engagés dans ce travail, c’est que nous avions de l’envie, de l’énergie et donc de la motivation.

L’énergie n’étant plus là, nous avons perdu notre motivation et n’arrivons plus à nous mettre au travail. Il est donc nécessaire, dans un premier temps, d’identifier l’événement qui nous bloque ou qui nous a bloqués. Une dispute avec un collègue, notre patron, un membre de notre équipe, une remarque d’un client que nous n’avons pas digérée ou encore une lassitude dans notre travail, etc. sont autant d’événements qui peuvent nous démotiver et couper notre énergie. Cela peut aussi être un cumul de plusieurs événements.

Si vous n’avez aucune idée de l’événement marquant, pas de soucis. Vous pouvez passer à l’étape suivante, car vous aurez tout de même un ressenti. Cependant, en identifiant l’événement, nous pourrons agir dessus pour changer les choses et retrouver de l’énergie et de la motivation.

 

2 — Identifier l’émotion

Une fois que nous avons identifié l’événement, pour mieux savoir comment se motiver au travail, il sera nécessaire de comprendre l’émotion que nous ressentons. En effet, nous savons tous que si nous avons de la joie, nous allons avoir énormément d’énergie et de motivation. Si nous avons des difficultés à nous motiver, c’est que nous n’éprouvons pas de joie.

Les différentes émotions sont très importantes pour mieux comprendre les autres ainsi que nous-mêmes. C’est pour cela que nous parlons d’intelligence émotionnelle. En identifiant notre émotion, nous nous comprendrons mieux et il sera plus simple de savoir comment se motiver au travail. Je vous invite à lire mon article sur ce sujet en cliquant ici.

Pour rappel, voici ce que signifient nos émotions :

  • La joie = satisfaction d’un besoin
  • La peur = présence d’un danger
  • La colère = sentiment de ne pas être respecté
  • La tristesse = lorsqu’il y a un manque
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment gérer son temps plus efficacement en 9 actions ?

Ainsi, si nous ne sommes pas motivés et que nous avons identifié l’événement, il nous faut nous demander « Qu’est-ce que je ressens par rapport à cet événement ? » ou en d’autres termes « Quelle émotion suis-je en train de vivre par rapport à cet événement ? »

Si c’est de la tristesse, c’est qu’un manque est survenu. Si c’est de la peur, c’est qu’un danger est désormais présent. Enfin, si j’éprouve de la colère, c’est que je ne me sens pas respecté. Il nous faut désormais agir sur les éléments qui ont déclenché ces émotions pour les canaliser et les maitriser afin de retrouver de l’énergie et pouvoir se motiver. Il faudra donc agir soit sur le manque, soit sur la peur, soit sur le respect en fonction des émotions présentes.

 

3 — Maitriser ses émotions

Enfin, une fois l’émotion (ou les émotions) identifiée, savoir comment se motiver au travail, c’est savoir comment agir. Pour cela, je vous renvoie vers mon article sur l’intelligence émotionnelle en cliquant ici. Cependant, voici déjà des clés pour réagir lorsque nous avons identifié notre émotion.

 

La peur

La peur : peur de quoi ? Il est essentiel de savoir de quoi nous avons peur et donc d’avoir identifié le danger. Une fois le danger identifié, nous devrons agir dessus pour le faire disparaitre et ainsi faire disparaitre la peur. Si nous n’avons pas de motivation, car nous avons peur d’échouer, il faudra travailler sur l’échec. Pour cela, nous listerons toutes les causes d’échec que nous pouvons imaginer. Ensuite, il nous faudra les supprimer une par une pour ne plus avoir peur de l’échec.

 

La colère

La colère est une émotion qui donne de l’énergie. C’est une bonne chose. Le seul souci c’est que cette énergie n’est pas canalisée. En effet, la colère survient lorsque nous ne nous sentons pas respectés ou que nos valeurs sont bafouées. La colère, c’est l’énergie du changement qui nous pousse à retrouver du respect. Cependant, cette forte dose d’énergie peut nous amener à nous battre ou faire d’autres actions qui ne sont pas appropriées dans le monde du travail.

Il est possible de canaliser la colère. Vous pouvez consulter mon article sur le sujet en cliquant ici. Il faut savoir qu’elle fonctionne comme une spirale ascendante. Il est donc essentiel de casser cette spirale. Pour cela :

  • Prendre conscience de sa colère
  • Prendre conscience de la spirale des pensées qui nous mettent en colère
  • Penser immédiatement à autre chose de positif (ses dernières vacances, un autre projet, sa famille, ses amis, etc.)
  • Aller faire un tour ou marcher

 

La tristesse

La tristesse survient lorsqu’il y a un manque. Pour cela 2 solutions :

  • Combler le manque avec quelque chose de positif comme le sport
  • Accepter le manque et faire son deuil

 

4 — Savoir décider

Décider est aussi un acte essentiel pour savoir comment se motiver au travail. En effet, nous pouvons être face à de vrais choix. J’entends par là, le fait d’être à la croisée des chemins sans aucune voie ne s’imposant d’elle-même. En effet, certaines fois, une déduction logique nous amène à savoir quel est le bon chemin.

Un vrai choix c’est lorsqu’il n’y a pas de déduction logique pour nous indiquer où aller. Nous devons choisir un chemin sans savoir. C’est surement la peur qui dans ce cas nous bloque. Cependant, si nous ne choisissons pas, nous ne pourrons pas avoir d’énergie. C’est l’histoire de l’âne de Buridan. Face à un seau d’eau et à un seau d’avoine, tout en ayant faim et soif, il n’a pas su décider et finit par mourir.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Méthode Pomodoro : besoin d’être efficace ? Essayez la !

Il est certain qu’il faut faire un choix et s’y tenir. Dans ce cas, l’énergie viendra, car il n’y aura plus cette peur qui bloque. Elle sera canalisée à travers un chemin.

 

5 — Se fixer des objectifs

Savoir comment se motiver au travail, c’est aussi savoir se fixer des objectifs. Cette notion est complémentaire de celle de savoir décider. En effet, décider c’est faire le choix du chemin que nous voulons prendre et donc, par conséquent de l’objectif à atteindre.

Il faut savoir décider dans quelle direction aller et savoir l’objectif à atteindre. L’objectif est de nous donner le cap et une raison de nous donner de l’énergie pour avancer. Nous pouvons être sans énergie quand nous ne savons pas quelle direction nous donner. Par contre, si nous savons où aller, l’énergie viendra.

Cependant, l’objectif doit répondre à certains critères. Il doit être SMART :

  • Spécifique : il doit être personnalisé en fonction de la personne responsable de le réaliser. Plus il sera simple, plus il sera efficace.
  • Mesurable : il doit être mesurable, à savoir, nous devons pouvoir évaluer si l’objectif a été atteint
  • Ambitieux et Accepté : cet objectif doit susciter l’adhésion pour impliquer les collaborateurs et être suffisamment ambitieux pour que le résultat soit marquant.
  • Réaliste : l’objectif doit être accessible pour ne pas démotiver les équipes
  • Temporellement défini : il doit y avoir un délai avec des dates butoirs.

Il faut donc bien faire attention à ne pas se fixer d’objectifs trop ambitieux qui pourraient nous épuiser et nous démotiver. Je précise aussi que savoir comment se motiver au travail c’est aussi s’assurer de bien avoir compris le sens de ce que nous faisons. En effet, si ce que nous faisons n’a aucun sens, alors comment trouver l’énergie d’avancer ?

 

6 — Avancer à petits pas

Pour savoir comment se motiver au travail, il faut aussi avoir des objectifs suffisamment satisfaisants pour qu’une fois qu’ils sont atteints, nous soyons satisfaits et donc joyeux. Nous aurons donc de l’énergie pour continuer à avancer. C’est le cercle vertueux des petits pas.

Il est très facile d’avancer avec de petits pas. Nous n’avons pas besoin d’avoir beaucoup d’énergie. Une fois l’objectif atteint, nous sommes satisfaits et avons de l’énergie supplémentaire. Enfin, petits pas après petits pas, nous finirons par aller très loin. Pour plus d’information sur cette manière de faire que l’on appelle la voie du Kaizen, cliquez ici.

N’oubliez pas non plus la loi de Pareto : 20 % de nos actions produisent 80 % de nos résultats. Ainsi, un petit peut nous procurer de grands résultats : moins d’énergie dépensée pour une grande satisfaction. Il faut donc chiffrer et mesurer ce qui nous procure des résultats et se concentrer sur le peu d’actions qui maximisent nos performances.

 

7 — Créer et entretenir de bonnes relations avec les autres

Comprendre comment se motiver au travail c’est comprendre que le bonheur et l’énergie sont dans le lien avec les autres. Ainsi, nous voyons que si l’ambiance au travail n’est pas bonne, alors nous serons beaucoup moins motivés à venir au travail.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment lire vite et faire le plein d'information avec la lecture rapide

Des procédures de gestion de conflits sont donc essentielles. Cliquez ici et cliquez là pour découvrir mes deux articles sur la gestion des conflits. Savoir « prendre sur soi » tout en se sentant respecté sera la clé pour avoir de bonnes relations durables. Mais s’intéresser sincèrement à l’autre et se créer des souvenirs en commun, sur des domaines autres que le domaine professionnel sera l’occasion d’approfondir les relations et de cimenter le lien.

 

8 — Équilibre vie pro/vie perso

Enfin, il est important de bien équilibrer sa vie professionnelle et sa vie privée pour plusieurs raisons :

  • Avoir le temps de se ressourcer pour être totalement disponibles au travail lorsque nous y sommes
  • Prendre du recul pour être plus efficace au travail et donc y passer moins de temps
  • Créer de l’envie en évitant de passer trop de temps au travail et donc d’éviter de créer de la lassitude.

 

En complément pour savoir comment se motiver au travail

En complément, sachez qu’une méthode de travail existe pour se motiver au travail. C’est la méthode Pomodoro et j’y ai consacré un article. Vous pouvez le consulter en cliquant ici. Cette méthode consiste à lancer un minuteur (il joue le rôle d’impulser pour se mettre à travailler) sur une session de 25 minutes (pour être pleinement concentré et efficace). J’utilise beaucoup cette méthode et elle m’a beaucoup aidé. Désormais, je n’ai plus besoin de l’utiliser. J’ai gardé le réflexe de basculer en mode « travail » sans avoir besoin de lancer le minuteur. Avec le temps, je reste aussi concentré plus longtemps.

J’ai aussi d’autres astuces plus personnelles :

  • La routine : elle permet d’habituer le corps à donner de l’énergie à des moments réguliers. Elle est intéressante pour des choses importantes, mais tout ne doit pas être une routine. Voici un exemple de routine matinale.
  • Respecter l’énergie du moment. L’énergie fluctue et il faut l’accepter. Nous devons donc adapter nos tâches en fonction de celle-ci.
  • Avoir le bon outil. J’écris beaucoup et j’ai un ordinateur performant. Ainsi, je prends plus de plaisir à travailler, je suis plus efficace et je ne passe pas de temps à régler des problèmes, mais à créer du contenu.
  • Prendre du plaisir dans ce que nous faisons et dans la manière de le faire.

N'hésitez pas à partager cet article :
  • 10
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon livreComment avoir des équipes plus motivées et plus efficaces ?