Le recrutement collaboratif : principes et avantages

N'hésitez pas à partager cet article :

Le recrutement est bien évidemment une étape clé pour s’assurer d’avoir dans ses équipes les talents qui développeront l’entreprise. Cette action est charnière. C’est la première étape de tout le processus de collaboration d’un salarié. Si nous ne réalisons pas un bon recrutement, alors nous risquons de ne pas atteindre les objectifs. Le recrutement fait donc l’objet de réflexions et d’évolutions. Cette dynamique a donné naissance au recrutement collaboratif.

Le schéma classique, pour recruter efficacement, est de définir le profil et les compétences dont nous avons besoin, rédiger une annonce et la publier. Ensuite, le recruteur rencontrera les différents candidats retenus pour leur faire passer des entretiens. Enfin, il choisira.

Ce processus classique a fait ses preuves, mais a aussi montré ses limites. Le recrutement collaboratif va chercher à aller plus loin. Ainsi, il permet de réduire les risques du processus classique.

 

1 – Ne pas confondre avec le recrutement participatif (cooptation ou parrainage)

Dans un premier, il ne faudra pas confondre les « nouveautés » en termes de recrutement. En effet, nous pouvons parler de « recrutement participatif » ou de « cooptation ». Dans ce cas, il s’agit de faire participer tous les collaborateurs de l’entreprise dans la recherche de candidats.

Dans le cas d’un « recrutement participatif », le processus reste le processus classique. Le service des ressources humaines ou le manager qui recrute définissent leur besoin et le profil recherché. Ils rédigent une annonce qu’ils publient pour trouver des candidats. Ceux-ci seront rencontrés par le service RH ou le manager qui prendront la décision finale.

Les collaborateurs de l’entreprise peuvent simplement coopter une personne qu’ils connaissent, mais leur responsabilité s’arrête là. Il s’agit d’un parrainage, car en échange, ils peuvent recevoir une prime ou différents cadeaux. Ces primes ou cadeaux sont souvent distribués lorsque le nouveau collaborateur parrainé reste un certain temps. Il doit souvent dépasser sa période d’essai.

 

2 – Le fonctionnement du recrutement collaboratif

Le recrutement collaboratif a pour objectif d’impliquer au maximum les collaborateurs dans le processus de recrutement. D’ailleurs, tous les collaborateurs de l’entreprise ne seront pas concernés. En effet, lorsqu’une équipe a besoin d’un nouveau collaborateur, c’est cette même équipe qui interviendra.

Comment cela fonctionne-t-il ? Le recrutement collaboratif par excellence est celui qui implique tous les membres de l’équipe dès la première étape du recrutement. Tous les membres de l’équipe et le manager se réunissent pour décider du profil et des compétences recherchés. Ensuite, ils rédigeront conjointement l’annonce ou décideront collectivement de passer par un cabinet de recrutement. Ils sélectionneront ensemble les candidats. C’est alors que les membres de l’équipe rencontreront les candidats et prendront la décision de manière conjointe.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les différents styles de management : un mythe ?

Le manager participera à toutes ses étapes, en donnant son avis. Pour autant, plus le recrutement sera collaboratif, moins le manager aura de pouvoir. Cela peut choquer. En effet, le manager est généralement celui qui décide. Pourtant, cette méthode a de nombreux avantages. Ceux-ci peuvent inciter le manager à se mettre en retrait lors d’un recrutement au sein de son équipe.

 

3 – Les avantages du recrutement collaboratif

 

Plus de pertinence

Les équipes connaissent leur travail au quotidien mieux que leur manager ou le service RH. Elles savent mieux que quiconque les besoins qu’il y a pour bien réaliser les tâches ou développer de nouvelles activités. Elles seront donc plus pertinentes sur le profil et les compétences recherchés.

En fonction du profil et des compétences recherchés, les équipes impliquées seront aussi plus pertinentes dans le choix de l’annonce. Si le profil leur semble difficile à trouver, elles le sauront immédiatement. Elles pourront, par exemple, faire appel à un cabinet de recrutement et être plus précis sur le choix de celui-ci.

De plus, lors de l’entretien, leurs questions seront plus ciblées. Elles pourront donc mieux évaluer les compétences des candidats. De plus, elles pourront choisir un candidat dont l’attitude et les softs skills correspondent au fonctionnement de l’équipe. C’est donc potentiellement un meilleur choix de candidat. Les chances de succès lors de l’intégration et du travail du candidat sont donc plus fortes.

 

Plus de responsabilisation et de délégation

Pour ces raisons, le recrutement collaboratif consiste à responsabiliser les équipes. Dans un premier, cela porte sur le recrutement. Mais ensuite, elles seront aussi plus impliquées sur le processus d’intégration et de la collaboration du nouveau salarié.

En effet, lorsque nous prenons une décision, nous voulons qu’elle soit bonne. Nous pouvons nous tromper et savoir l’accepter. Cependant, nous préférons avoir raison. Ainsi, lorsque nos équipes auront décidé du candidat à recruter, elles auront envie de montrer qu’elles ont fait le bon choix. Elles mettront tout en œuvre pour réussir l’intégration, la formation, mais aussi la collaboration lors du travail au quotidien.

En choisissant un recrutement collaboratif, le manager aura responsabilisé ses équipes sur le recrutement. Il aura donc finalement délégué cette tâche. Les équipes auront aussi été hautement responsabilisées dès la première étape de l’arrivée d’un collaborateur.

Le manager pourra donc aussi déléguer naturellement la phase d’intégration et la phase de formation. Il aura maximisé ses chances de bien recruter et de bien intégrer. Il aura aussi favorisé un travail collaboratif au quotidien tout en réduisant sa quantité de travail à lui. Pour le manager, ce type de recrutement est donc véritablement efficace.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Savoir déléguer : l’art de responsabiliser ses équipes en 4 étapes

 

En conclusion sur le recrutement collaboratif

Le management collaboratif a donc pour but d’impliquer les équipes directement concernées par l’arrivée d’un nouveau collaborateur dans son recrutement. Les équipes recrutent donc directement leur futur partenaire. Cela les responsabilise et les motive profondément.

Ainsi, en tant que managers, nous maximisons nos chances de faire un bon recrutement. Nous aurons aussi favorisé une bonne intégration et une bonne collaboration entre tous au quotidien. Enfin, nous motivons nos équipes.

Pour autant, le recrutement ne se fait pas sans préparation. Il faudra donc former les équipes au processus de recrutement et d’intégration. Elles éviteront les erreurs classiques et connaitront les bons outils.

Le rôle du manager sera donc d’accompagner ses équipes dans le processus de recrutement et non plus de recruter directement. Nous sommes donc dans un management de type participatif, avec un manager qui joue un rôle de coach.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :