Pourquoi est-ce si dur de passer à l’action ? 5 bonnes raisons et freins

N'hésitez pas à partager cet article :

Qu’il s’agisse de désirs personnels ou de motivations professionnelles, passer à l’action n’est pas toujours évident. Les freins sont nombreux. Entreprendre sa vie, décider d’un changement radical ou, plus simplement, piloter un projet professionnel d’envergure peuvent faire peur. Ceci peut nous empêcher de faire le premier pas.

Mais alors, comment passer de la théorie à la pratique ? Comment enfin entreprendre une vie plus inspirante ? Pourquoi est-ce si compliqué de passer à l’action ? Voici quelques réflexions que nous vous proposons pour vous aider à rependre (enfin) le contrôle de votre vie.

Pourquoi est-ce si dur de passer à l’action ? 5 bonnes raisons et freins

 

5 bonnes raisons de passer à l’action 

 

Se lancer dans l’entrepreneuriat, changer de métier, s’engager dans de nouveaux projets ou mener une grande transformation en entreprise, les raisons d’opérer des changements dans son quotidien sont nombreuses

Il peut être parfois si difficile de passer à l’action. Dans ce cas, il faut d’abord comprendre pourquoi ces changements et pourquoi passer à l’action, ne seront pas vains. Vous allez voir que décider de passer la première va vous aider à donner plus de sens à votre vie.

 

Le bonheur

C’est la raison n°1 ! Passer à l’action, prendre sa vie en main et se décider à faire (enfin) ses propres choix doit conduire au bonheur.

Faire le choix d’agir, c’est décider de passer une étape, atteindre des objectifs (personnels ou professionnels). En cela, choisir de passer à l’action c’est s’engager dans une voie plus bénéfique et être heureux.

Sinon, à quoi bon se lancer dans l’aventure…

 

Ne plus être spectateur de sa vie

S’il est une bonne raison de vous décider à passer à l’action, c’est bien de sortir de votre rôle de spectateur. Combien de personnes se laissent guider par la vie, voire la subissent ? Tout ça, sans même se demander s’il n’est pas possible de faire autrement.

Bien souvent, l’envie de changement et de se reprendre en main survient tard. Salariés, managers, combien sont-ils à avoir suivi un chemin tout tracé sans avoir vraiment pris le temps de chercher un sens à leurs actions et à leurs choix de vie ?

Choisir de ne plus être spectateur de sa vie, c’est décider de ne plus subir la vie. C’est sortir de la routine et de sa zone de confort pour progresser et atteindre ses objectifs.

 

Passer à l’action pour déclencher des opportunités

Au-delà du mouvement engendré par le fait de passer à l’action, agir permet aussi de s’ouvrir à de nouvelles opportunités. Car si l’objectif est d’avoir le contrôle de sa vie pour atteindre les objectifs fixés, l’imprévu n’est jamais loin… Qui sait précisément ce que telle ou telle action va engendrer ?

Une chose est sûre, ne rien faire ne vous ouvrira pas de nouvelles portes.

 

Répondre à la question « Pourquoi sommes-nous là ? »

C’est la fameuse question existentielle. Que l’on soit croyant ou non, nous nous sommes tous déjà demandé quel était le sens de notre présence sur Terre. Décider de passer à l’action, s’engager dans une cause ou dans une transition c’est (re) prendre en main son destin et donner plus de sens à sa vie

Car à quoi sert la vie si l’on n’en fait rien ? Voilà une bonne raison de se bouger pour atteindre ses objectifs !

 

Le sentiment de satisfaction et de réalisation

Le sentiment de satisfaction est étroitement lié à la question du bonheur. Une fois le changement engagé, une fois les premiers objectifs atteints, la réussite entraîne un sentiment de satisfaction et la sensation d’avoir accompli quelque chose d’utile.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Tout ce qu’il faut savoir pour devenir un leader reconnu

Quels sont ces freins qui nous bloquent et comment les lever ?

 

Vous l’avez compris, seule l’action peut engendrer des résultats positifs sur notre vie. 

Attendre que le temps passe et que le bonheur inonde notre vie est illusoire. Se mettre en mouvement pour initier le changement est donc la seule voie possible, mais certains blocages peuvent parfois nous empêcher de nous lancer. 

 

Le manque de confiance en soi nous empêche de passer à l’action

De l’enfance jusqu’à la fin de la vie, la question de la confiance en soi joue un rôle crucial dans notre façon d’être et notre manière d’agir. Par peur, par manque de confiance en soi, il est possible de faire (ou ne pas faire) certains choix et passer à côté d’occasions d’aller de l’avant

La confiance en soi est la clé de la réussite. Car croire en ses rêves et se sentir capable d’y parvenir est une condition essentielle. Ainsi, pourrons-nous nous décider à passer à l’action. A contrario, avoir une mauvaise estime de soi entraîne nécessairement l’effet inverse. Ne nous sentant pas capables d’arriver à nos fins, à quoi bon se lancer ? 

Initier un travail personnel pour retrouver confiance en soi est donc la clé pour s’engager dans un changement. 

 

Peur de l’échec / sentiment d’imposture

Parmi ces pain points qui nous empêchent d’avancer, le sentiment d’imposture et la peur de l’échec peuvent survenir au moment de passer à l’action. Ces ressentis sont évidemment liés au manque de confiance en soi. Mais ils sont accentués dès lors qu’on se lance dans une action encore jamais réalisée et pour laquelle on ne se sent pas à la hauteur.

Ce syndrome de l’imposteur touche de nombreuses personnes, notamment celles qui décident de se lancer dans l’entrepreneuriat et qui doivent faire face à leurs premiers clients. 

Pour vaincre cette peur de l’échec et passer à l’action, retrouver confiance en soi est essentiel. Il est aussi possible d’user des techniques d’autosuggestion pour se convaincre que les objectifs fixés sont atteignables.

Par ailleurs, la meilleure façon de ne plus avoir peur de l’échec, c’est de le démystifier. Car si l’on dit que les échecs rendent plus fort, ce n’est pas pour rien. Bien sûr, se planter n’est pas agréable, mais l’échec permet d’initier le rebond vers la réussite.

 

Ne pas savoir faire de choix et attendre

L’indécision est l’un des pires freins du passage à l’action. Si faire des choix et prendre des décisions n’est pas toujours évident, décider d’avancer plutôt que de laisser les choses évoluer d’elles-mêmes vous sera bénéfique.

Par définition, l’attentisme n’est pas compatible avec le fait de passer à l’action ou d’être acteur de sa vie. Faire des choix et prendre des risques est la clé de la réussite. 

Pour cela, il est important de savoir prendre du recul sur la situation et se donner un peu de temps pour réfléchir. Prendre une décision trop rapidement ne vous permet pas d’explorer toutes les alternatives possibles. Pour autant, il est important de ne pas laisser filer le temps. Car, nous risquerions de nous retrouver face à un choix qui n’en est plus un.

 

Le manque de temps nous freine pour passer à l’action

Alors que nous vivons nos vies à grande vitesse, il nous paraît parfois difficile de s’engager dans de nouvelles actions tellement le temps semble nous manquer. L’instantanéité des choses peut facilement nous décourager à l’idée de passer à l’action sur un projet de plus long terme. 

Pourtant, le temps est le même depuis toujours. Il faut juste accepter que nous ne prenions plus le temps ou n’accordions plus le même temps pour toutes nos actions. 

Pour passer enfin à l’action, il est donc indispensable de prendre le temps nécessaire à la bonne réalisation de la mission que vous vous êtes fixée. Ainsi, Organisez votre agenda et figez des créneaux auxquels vous ne dérogerez pas.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Posture managériale : améliorez la productivité de votre équipe

Le regard des autres

Enfin, le regard des autres peut-être un véritable poids lorsqu’il s’agit d’avancer et d’agir. Là encore, il est étroitement lié au manque de confiance en soi. Dans le milieu professionnel, comme personnel, il est possible de ressentir un manque de légitimité ou d’avoir peur du jugement de l’autre.

Cette pression est légitime, car notre société nous a progressivement conditionnés à cela. Notation, critique, gestion de la performance… Nous sommes constamment évalués sur ce que nous faisons et notre manière de le faire voir sur la personne que l’on est. 

Si le regard des autres est important pour avancer et s’améliorer (lorsqu’il est constructif et bienveillant), réussir à s’en affranchir n’est pas toujours simple. 

S’affranchir de l’avis et du regard de notre entourage nécessite de regagner confiance en soi, mais surtout de savoir prendre du recul et accepter l’échec. La meilleure façon de passer à l’action c’est donc de se dire « J’y vais, je donne tout pour que ça fonctionne et si je me plante, ce n’est pas grave, je recommence ».

 

En conclusion, vous l’aurez compris, entreprendre et passer enfin à l’action nécessite une réelle connaissance de soi. Ainsi, prendre conscience de ses qualités (et défauts) et garder confiance en soi sont indispensable pour atteindre ses objectifs. Pour autant, cela ne doit pas amener au mépris des autres…

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :