Rédiger un CV : toutes les étapes et tout ce qu’il faut savoir

N'hésitez pas à partager cet article :

Le CV est l’outil par excellence qu’il est nécessaire d’envoyer lorsqu’on postule à une offre d’emploi. Nous sommes nombreux à nous poser des questions à son sujet : comment rédiger un CV ? Comment organiser son curriculum vitae ? Quelles sont les informations qui peuvent convaincre les recruteurs ? Où trouver un exemple de CV ? Et enfin, la lettre de motivation est-elle (vraiment) indispensable ?

Rédiger un CV : toutes les étapes et tout ce qu’il faut savoir

 

Le CV, un outil indispensable pour trouver un emploi

Avant d’aborder les différentes rubriques constituant un CV, il est nécessaire de connaître certaines règles générales à suivre concernant sa mise en page ainsi que sa structure.

 

Les règles générales pour rédiger un CV 

Un bon CV doit répondre à certaines exigences autant sur la forme que sur le fond. Ceci, qu’il s’agisse d’un CV original ou non. Créer un CV ne s’improvise pas et il sera nécessaire de lire ces quelques conseils avant d’envoyer vos candidatures.

 

La forme : la sobriété et le professionnalisme avant tout 

Vous devez d’abord créer un document Word (ou utiliser un autre logiciel de traitement de texte) avant de l’enregistrer au format PDF puis de l’envoyer. 

Soignez la présentation. Il doit s’agir d’un CV simple ou d’un CV classique dont la police de caractère est Helvetica, Calibri ou Times New Roman et elle est comprise entre 10 et 12. Une certaine logique doit être suivie en termes de couleurs et d’organisation (tous les titres ont une taille de police de caractère de 14 par exemple, ou sont paramétrés en bleu). Restez sobre et professionnel. 

Quelle est la seule exception à l’émancipation de votre esprit créatif par l’intermédiaire de votre CV ? Le cas où vous postulez à une offre d’emploi qui nécessite des compétences particulières en design, en dessin ou toute autre compétence faisait appel à votre créativité. 

Enfin, les expériences professionnelles ainsi que le parcours scolaire/académique doivent être introduits inversement à l’ordre chronologique.

 

Le fond : adaptez votre CV à l’offre d’emploi

L’un des conseils indispensables à suivre et qui est loin d’être mis en application par la majorité des candidats consiste à adapter son CV à l’offre d’emploi, et éventuellement au recruteur (si vous le connaissez). Votre CV doit être spécifique à une offre d’emploi, un poste, une entreprise, un futur manager… et ce même s’il s’agit d’une candidature spontanée !

 

Les tips pour rédiger un CV et se démarquer ?

Afin de vous démarquer lors de l’envoi d’une candidature en réponse à une offre d’emploi, vous pouvez éventuellement :

  • Ajouter une charte graphique, illustrant vos accomplissements,
  • soigner l’accroche. Inspirez-vous des modèles de CV à télécharger qui sont disponibles en ligne.

 

Les étapes de la rédaction du CV 

Il est nécessaire d’être minimaliste pour rédiger un CV. Ceci, afin que celui-ci ne soit pas trop long. En revanche, certaines rubriques doivent obligatoirement y figurer pour décrocher un entretien et mettre toutes les chances de son côté. Votre CV, c’est la première impression que vous donnez. Il est donc nécessaire d’avoir une image exemplaire.

 

Coordonnées

La première rubrique concerne celle relative à votre identité : votre nom, prénom, adresse, courriel, numéro de téléphone, mobilité nationale ou internationale, page LinkedIn, présence éventuelle sur les réseaux sociaux (Twitter), tenue d’un blog, etc.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L'anglais, une compétence clé pour votre carrière

Vous démarquer des autres est aussi possible en indiquant que vous habitez à proximité de votre lieu de travail, que vous êtes prêt à déménager ou encore que vous êtes présent et actif sur la toile !

 

En-tête : titre et phrase d’accroche

L’en-tête comprend un titre et une phrase d’accroche. L’un comme l’autre doit correspondre au poste auquel vous candidatez. 

Le titre doit répondre à l’offre d’emploi et peut être spécifique. Par exemple, si vous postulez au poste de Product Manager en startup dans le digital, vous pouvez le préciser dans votre titre dès lors que vous avez de l’expérience professionnelle dans ce domaine d’activité : « Product Manager digital en startup ». En revanche, si vous n’avez aucune expérience dans ce domaine d’activité en particulier, vous pouvez indiquer être « Product Manager expérimenté ». 

L’accroche permet de définir rapidement votre profil, de savoir si vous avez des expériences professionnelles dans le poste et le secteur d’activité en question. Éventuellement, l’accroche peut déterminer rapidement qui vous êtes (Soft Skills) et ce que vous savez faire (Hard Skills). 

Dans notre exemple, il pourrait s’agir d’une accroche telle que : « Qui suis-je ? Product manager curieux et proactif, doté de 4 ans d’expérience en startup pour le développement d’une application de gaming (+1050% clients entre 2016 et 2020) en quête de nouvelles opportunités digitales ».

 

La photo : conseillée, mais non indispensable 

Dès lors que vous postulez à une offre d’emploi appartenant au secteur du service et qui requiert des interactions avec les clients, l’ajout de la photo peut s’avérer nécessaire. Ainsi, vous montrez que vous êtes affable et que vous avez une bonne présentation. 

Attention toutefois, car la photo doit être professionnelle. Elle doit être prise du haut du buste jusqu’au sommet de votre visage. De plus, dès lors que vous postulez dans un pays anglo-saxon, notez que la photo est à proscrire en raison des mesures antidiscriminatoires.

 

Les expériences professionnelles pour rédiger un CV

Comme nous l’avons souligné plus haut, votre CV doit être adapté à l’offre d’emploi à laquelle vous postulez. Ainsi, cela concerne aussi les expériences professionnelles. Celles-ci doivent être mises en valeur en fonction de leur pertinence. Il en va de même concernant les missions assignées. Elles doivent être introduites en fonction du poste convoité.

De plus, n’oubliez pas de mettre en avant vos accomplissements, l’atteinte des objectifs, le taux de satisfaction client, le taux de conversion de vos prospects, votre chiffre d’affaires, etc. 

En outre, les expériences professionnelles doivent comprendre : 

  • Le nom du recruteur : institution, entreprise, association, ministère… 
  • L’intitulé de l’emploi occupé : Product Manager, Serveur, Hôtesse d’accueil…
  • La durée : par exemple : 2014-2016 (3 ans).
  • Les missions assignées ainsi que les accomplissements.

Enfin, les expériences professionnelles doivent figurer avant votre parcours scolaire dans la mesure où le premier est fourni. Vous n’avez pas (peu pertinente) d’expérience professionnelle ? Commencez par votre parcours académique.

 

Le parcours scolaire

Lors d’une recherche de stage par exemple, le marché de l’emploi sera particulièrement regardant concernant les études que vous faites (ou avez suivi).  

Le parcours scolaire comprend des mentions telles que : 

  • Le nom de l’institut, de l’école, de l’université, du lycée, du collège… 
  • Le nom du diplôme obtenu ou en cours d’obtention.
  • L’année de la promotion.
  • L’intitulé du diplôme.
  • La mention éventuelle.

Dès lors que vous avez obtenu un diplôme du secondaire (BTS, licence, master…), nul besoin de mentionner que vous êtes titulaire du baccalauréat.  

Remarque : la rubrique concernant le parcours scolaire peut notamment contenir le suivi de formations professionnalisantes, en rapport avec le poste auquel vous postulez et donc en lien avec votre projet professionnel.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Donner envie : 11 outils pour attirer et convaincre vos clients

 

Les compétences, quelles compétences pour rédiger un CV ? 

Le CV doit comprendre une mention relative aux Hard Skills (que savez-vous faire ?) ainsi qu’aux Soft Skills (qui êtes-vous ?). Vous pouvez aussi aborder vos Mad Skills (ce qui vous distingue).

 

Les Hard Skills : Qu’est-ce que je sais faire ?

Les Hard Skills concernent les compétences indispensables ou valorisées pour ce qui concerne un poste en particulier. Il s’agit notamment des compétences en langues étrangères et en informatique (« mais pas que »).

 

Les compétences relatives au poste en question 

Vous pouvez élaborer des modèles de CV en fonction des différents postes auxquels vous postulez. Les Hard Skills doivent répondre à des impératifs liés à la fonction occupée. Ainsi, pour un product manager, il s’agira de mentionner par exemple :

  • Compréhension des enjeux utilisateurs/budgétaires des nouvelles fonctionnalités
  • Capacité à mettre en place des fonctionnalités digitales 
  • Capacité à mettre en place et gérer des sprints d’équipes de développeurs

 

Les compétences informatiques 

  • Bonnes compétences en coding [certification à ajouter au parcours scolaire]
  • Connaissance des outils de no-Code (Panda Suite…) 
  • Maîtrise du Pack office… 

Les compétences informatiques doivent être mentionnées dès lors que le poste requiert de telles compétences, tout simplement !

 

Les compétences en langue étrangère

Dès lors que vous évoquez des compétences en langue étrangère, n’hésitez pas à confirmer votre niveau par une illustration. Il peut s’agir de quelques années d’expatriation ou de certifications spécifiques (exemple : anglais – TOEIC : 990/100).

 

Les Soft Skills : Qui suis-je ?

Aussi, les Soft Skills sont relatives à votre personnalité, mais doivent nécessairement correspondre au poste auquel vous postulez. Ainsi, on demandera à une serveuse d’avoir le sens du service client, et à une assistante de direction d’être proactive. 

Aujourd’hui, sachez que les Soft Skills sont de plus en plus valorisées au détriment du parcours scolaire voire des expériences professionnelles. Aussi, certaines fonctions sont particulièrement sensibles aux Soft Skills. C’est par exemple le cas des postes de commerciaux.

 

Les références

L’ajout de références peut indiquer votre bonne foi. Oui, j’ai travaillé pour telle entreprise. Effectivement, les objectifs indiqués sont avérés. Oui, j’ai occupé tel poste, etc. Suite à la recherche de stage, les références peuvent s’avérer pertinentes dès lors que vous recherchez désormais un poste junior.

 Vous pouvez ainsi montrer « preuve à l’appui » qu’en dépit de vos 6 mois d’expérience, vous avez acquis des compétences significatives et êtes en mesure d’être autonome au poste que vous convoitez.

 

Avez-vous le permis B : pourquoi est-ce important de le préciser ?

Un Product Manager n’aura pas besoin d’indiquer être titulaire du permis B à la différence d’un commercial terrain qui sera amené à se déplacer tous les jours. Là aussi, la mise en valeur des mentions telles que « titulaire du permis B » et/ou « véhiculé » lors de la rédaction d’un curriculum vitae sont pertinents dès lors que l’offre d’emploi précise ou sous-entend que cela est important.

 

Conclusion pour rédiger un CV : ajoutez une lettre de motivation 

Afin d’être retenus en entretien d’embauche, les candidats ne peuvent se permettre d’occulter les lettres de motivation lorsqu’ils envoient leurs candidatures. Décrocher un premier emploi requiert donc de faire un bon CV, mais aussi d’adapter la lettre de motivation au poste convoité. Cela est d’autant plus important qu’un tel outil permet, à l’instar du CV, de faire la différence avec les autres candidats !

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :