Communication positive : 5 étapes pour s’exprimer sans tensions

N'hésitez pas à partager cet article :

Développer une communication de qualité afin d’améliorer son relationnel, ses relations interpersonnelles et ses relations professionnelles est tout à fait possible. Pour cela, il sera nécessaire d’utiliser des techniques de communication spécifiques et d’établir une stratégie de communication adaptée. La communication positive entre tout à fait dans ce cadre.

Le fait de communiquer efficacement permet d’améliorer votre rapport aux autres (et à vous-même). Vous établirez une communication positive avec autrui, ce qui vous permettra de mieux communiquer et d’éviter les quiproquos, les tensions ainsi que les relations conflictuelles.

La communication positive est le fait de communiquer des pensées, des informations, des émotions et des idées en maîtrisant sa voix, ses gestes, les symboles qu’on utilise, ses mains et ses expressions. 

Enfin, le fait de mieux communiquer est possible grâce à une cohérence entre l’émetteur et le destinataire. 

La communication positive proscrit au maximum les commentaires négatifs, permet l’exacerbation d’un tempérament positif, suggère des alternatives plutôt que des problèmes et bannit l’usage de la contrainte. 

Pour ce faire, quelques compétences interpersonnelles sont importantes.

Communiquer efficacement et avec positivisme, consiste à réfléchir à ce que l’on va dire avant de s’exprimer. Il s’agit donc de ne pas se laisser dominer par l’impulsivité, de gérer ses émotions, et de tenir compte de la réaction de son interlocuteur, notamment par l’intermédiaire de son langage non verbal. 

La mise en place d’une communication positive est possible par l’intermédiaire de nos émotions et de nos pensées, de l’empathie, de l’apprentissage de l’écoute et du respect. 

Le processus de communication positive est d’autant plus long et sinueux qu’il n’est pas inné, mais bien le fait d’un apprentissage de votre environnement. Parvenir à mieux communiquer requiert donc du temps, et cela est d’autant plus vrai si l’on ne vous a jamais appris à communiquer de la bonne manière.

Communication positive : 5 étapes pour s’exprimer sans tensions

 

1. Définir et comprendre son besoin dans la communication positive

Dès lors que vous souhaitez prendre la parole, sachez quel est votre besoin. Il existe une foule de besoins possibles et vous devez être capable de les déterminer en quelques secondes afin d’orienter ce que vous dites. 

Faites attention à ce qui anime votre besoin et à votre comportement. Ne devenez pas ni agressif ni jaloux. Peut-être êtes-vous dénigrant par envie hostile. La communication positive, c’est d’abord se remettre soi-même en question (et c’est difficile !)

 

2. La communication est le fruit de nos émotions

Nos paroles sont souvent le fruit de nos émotions et lorsque nos émotions sont négatives, alors les paroles le sont elles aussi. Les émotions nous influencent au plus profond de nous-mêmes.

Le fait d’apprivoiser ses émotions permet de favoriser les émotions positives et donc la communication positive. Le fait de formuler ses émotions de manière positive permet ainsi d’améliorer la qualité de nos échanges.

Qui aurait envie de communiquer avec une personne agacée ? Quel attrait y a-t-il à échanger avec une personne en colère ? Quels sont les individus attirés par les personnes frustrées ?

Nous devons aussi faire attention aux drivers qui nous influencent et peuvent perturber notre communication.

 

3. L’importance de l’écoute active dans la communication positive

La communication positive ne consiste pas seulement à savoir communiquer, mais bien à avoir des conversations constructives par l’intermédiaire de l’écoute active. 

Faites preuve d’empathie, d’abord parce que votre entourage peut vous apprendre énormément (qu’il s’agisse de cosmologie, de psychologie ou de cuisine) et ensuite parce que vous n’êtes aucunement omniscient. 

Vous serez également davantage en accord avec vous-même en ayant une communication bienveillante. Cela suppose une bonne dose d’intelligence émotionnelle, car le sentiment d’empathie est aussi lié au contrôle de vos émotions. 

La communication non verbale, telle que la posture ou les expressions faciales sont autant, voire plus importante que votre communication verbale. Soignez donc votre manière de vous exprimer et non uniquement le contenu de ce que vous dites.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Chef d’équipe : un métier incontournable relevant de nombreux défis

 

4. L’empathie, et toujours l’empathie

L’empathie permet de se mettre à la place de l’autre et de comprendre les émotions d’autrui. 

Elle est le fait de votre propension à l’empathie et liée à votre environnement. L’empathie peut se développer ou être résorbée avec le temps. Elle n’est pas figée.

Empathie affective (partage des émotions), empathie cognitive (compréhension des émotions des autres) et bienveillance sont autant de caractéristiques de l’empathie dont vous pouvez vous imprégner.

 

5. Passer un message efficacement et de manière positive

Parce que nous connaitrons notre besoin, avons pris en compte nos émotions, avons écouté et compris l’autre, nous serons en mesure de mieux ajuster notre message et nos paroles. Désormais, il est nécessaire d’utiliser un bon outil de communication pour passer son message le plus efficacement possible et de la manière la plus positive qui soit.

Émotions et jugements hâtifs ne rythment que trop souvent notre communication et inhibent une communication de qualité. User de paroles bienveillantes et s’imprégner des outils de communication positifs afin de mettre en place une communication de qualité est tout à fait envisageable.

Deux grandes méthodes existent : le protocole de Communication Non Violente et la méthode DESC. Elles sont d’ailleurs très proches. Les 2 premières étapes sont semblables. Le protocole de Communication Non Violente est plus orienté vers l’expression d’un besoin et donc de faire une demande. La méthode DESC est plus dans une logique de solutions et cherche à anticiper conjointement leurs impacts pour s’assurer d’être d’accord.

N’hésitez pas à trouver le programme de formation qui vous correspond. Formation à l’écoute ou formation en communication, formation développement personnel, formation PNL, etc. Il n’y a que l’embarras du choix ! En attendant, voici les quelques détails sur les 2 principales méthodes de communication.

 

La Communication Non-Violente 

La Communication Non-Violente (CNV) est un outil qui permet de s’assurer d’exprimer notre message de la manière la plus claire qu’il soit.

Les 4 étapes sont les suivantes :

  1. Exprimer les faits de manière objective.
  2. Faire part de ses émotions (Joie, tristesse, colère, peur).
  3. Énoncer son besoin,
  4. et faire une demande à son interlocuteur.

 

La Méthode DESC 

La méthode DESC est un outil de communication positive qui permet de faire la différence entre un jugement et un fait. 

Les 4 étapes sont les suivantes :

  1. Décrire les faits.
  2. Exprimer ses propres émotions.
  3. Déterminer des solutions,
  4. et enfin conclure positivement afin de trouver un accord.

 

En conclusion sur la communication positive

Une communication positive permet de vous rapprocher des autres et d’avoir des rapports humains de qualité. Une telle communication positive inclut la communication non verbale et permet de mieux gérer les considérations émotionnelles dont nos paroles sont imbibées.

La communication positive permet d’instaurer une confiance et un respect mutuels. 

Enfin, la communication positive conduit à l’évitement des relations conflictuelles, ce qui n’est pas négligeable en entreprise.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :