Être légitime en tant que manager : 9 actions déterminantes

N'hésitez pas à partager cet article :

Selon le CNRTL, la légitimité est la « Conformité de quelque chose, d’un état, d’un acte, avec l’équité, le droit naturel, la raison, la morale ». Être légitime en tant que manager est d’une certaine manière la capacité de ce dernier à se comporter comme ce qui est attendu de lui. Il doit donc savoir incarner la posture de chef et ce que les collaborateurs en attendent.

Cependant, la mission n’est pas simple. En effet, chacun peut avoir ses propres attentes au sujet de son manager. Pour cela, le manager pourra demander directement en individuel à ses équipes ce qu’elles attendent de lui. Ainsi, saura-t-il extrêmement facilement comment devenir légitime.

Les enjeux sont importants, parce que les avantages sont nombreux. Dans un premier temps, le manager sera plus écouté et convaincra plus facilement. Ainsi, ses équipes le suivront-elles plus facilement au quotidien ou lors de grands changements. Ensuite, les critiques seront moins nombreuses, ce qui donnera une meilleure ambiance au travail et une cohésion d’équipe plus forte. De plus, la confiance et les relations seront beaucoup plus sincères et profondes. Enfin, parce que le manager sera conforme aux attentes, les équipes n’auront pas peur de s’engager pleinement.

Être légitime en tant que manager est donc un enjeu crucial en management d’équipe. Voici selon moi, 9 actions majeures donnant de la légitimité et de la crédibilité au manager.

Être légitime en tant que manager : 9 actions déterminantes

 

1. L’exemplarité pour gagner en cohérence

Tout bon manager qui veut être légitime se doit d’être exemplaire. En effet, parce qu’il dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit, le manager sera cohérent. L’alignement du discours et des actes permettra d’envoyer un message clair aux équipes. Ainsi, seront-elles certaines que le manager est pleinement convaincu parce qu’il veut.

Lorsque les actions ont été définies conjointement, le fait que le manager les applique montrera qu’il est solidaire et en phase avec ses équipes. Il pourra en tirer une vraie légitimité. En effet, quoi de pire qu’un manager qui exige et ne fait pas ? Quoi de pire que des décisions prisent collégialement, mais que le manager ne veut pas mettre en œuvre ? Cela envoie un message de supériorité et en décalage complet. Les équipes ne pourraient pas avoir confiance et ne trouveraient aucune légitimité à leur chef.

 

2. L’accompagnement pour faire grandir

Ensuite, très souvent les équipes attendent de leur manager qu’il les accompagne dans le développement de leurs compétences. En effet, c’est une manière de grandir et de devenir meilleur. Et lorsqu’une personne veut nous faire devenir meilleur que ce que nous sommes déjà, nous avons le sentiment qu’elle agit pour notre bien. Dans ce cas, nous trouvons une vraie légitimité à notre manager.

De plus, l’accompagnement nécessite de se tourner pleinement vers l’autre. C’est donc de l’altruisme. Les équipes prendront donc conscience que le manager n’agit pas uniquement dans son propre intérêt. Comme le veut la citation « on ne mord pas la main qui nous nourrit ». En effet, comment pourrait-on ne pas reconnaitre la légitimité de notre manager alors que ce dernier souhaite simplement nous faire grandir ?

 

3. Être légitime en tant que manager c’est être juste

Ensuite, la posture du manager, pour se comporter de manière légitime, sera d’être juste. Pour cela, il devra se comporter avec chaque collaborateur de la même manière. J’entends par là d’éviter le copinage au travail. Il s’agit de ne pas en privilégier certains en fonction de l’affect.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les soft skills sont-elles utiles pour la gestion d’entreprise ?

En effet, le manager doit savoir reconnaitre le travail bien fait et donner du feedback en fonction de l’atteinte des objectifs ou des moyens mis en œuvre. Des critères objectifs et basés sur le travail doivent permettre au manager d’adapter son comportement.

Mais si le manager agit en fonction de simples préférences affectives, tous les collaborateurs n’auront pas les mêmes moyens pour réussir. Les règles du jeu seront biaisées, car elles ne seront pas basées sur le travail de chacun.

 

4. Un manager doit maitriser au moins en partie la technique pour être légitime

De plus, je pense que le manager doit maitriser la technique pour être légitime. Il n’a pas besoin d’être le meilleur, car son métier a évolué. Mais il doit tout de même avoir un bon niveau de maitrise.

Ce point fait souvent débat. En effet, le rôle principal du manager est de savoir animer et encadrer une équipe. Pour autant, il devra être en mesure d’évaluer correctement le travail de chacun. Il doit donc savoir de quoi il parle. Un expert-comptable doit posséder toutes les compétences relatives à ce sujet. Sinon, il aura des difficultés à discuter avec ses équipes.

Pour autant, le PDG d’un grand groupe n’a pas besoin d’être un expert sur tout. Si vous dirigez un grand groupe qui produit des véhicules, vous n’avez pas besoin de connaitre tout le processus. Pour autant, vous allez devoir appréhender des notions de production, mais aussi de finance, de marketing ou encore de logistique. En effet, cela vous permettra d’échanger avec chacun plus facilement, mais aussi d’identifier les forces et axes de progrès.

De plus, parce que vous pourrez échanger, comprendre et rebondir sur les différents sujets, vous en tirerez une vraie légitimité.

 

5. Un manager doit respecter les autres

Si nous voulons recevoir quelque chose, nous pouvons commencer par le donner. En effet, dans cette logique, comment être respecté si nous ne respectons pas les autres ? Je ne dis pas que 100% du temps nous serons respectés parce que nous donnons du respect. Pour autant, si nous ne respectons pas les autres, il y a peu de chance d’être respecté en retour.

Le fait de respecter nos salariés et nos équipes va leur donner de l’importance. C’est aussi le moyen de respecter leur travail, leur rôle ainsi que leur place au sein de l’entreprise ou de l’organisation. C’est donc le moyen de leur donner de la légitimité.

Et parce que nous donnerons de la légitimité aux autres, nous aurons alors beaucoup plus de chance d’être en retour légitimes à leurs yeux. Nous devons agir en fonction de ce que nous voulons recevoir. Parce que nous donnerons une place à chacun, ils nous donneront une place en retour.

 

6. Un manager inspirant est aussi très légitime

Une autre manière d’être légitime consiste à inspirer les autres. Il y a de nombreux moyens pour donner de l’inspiration. Nous pouvons partager notre vision. Et si celle-ci est par exemple innovante et créatrice de valeur, nos équipes seront ainsi impressionnées par notre capacité à penser et à nous projeter.

De plus, les compétences techniques sont aussi un moyen d’être inspirant. Si nous maitrisons parfaitement les processus, les aspects juridiques ou encore si nous sommes extrêmement productifs, nos équipes pourraient être impressionnées par nos compétences.

Nous pouvons aussi nous appuyer sur nos Soft Skills. En effet, les compétences comportementales peuvent inspirer les autres et permettre au manager d’être légitime. Cela peut se matérialiser par une capacité à ne jamais baisser les bras même lors de situations difficiles. Autre exemple, nous pouvons aussi très tournés vers les autres et constamment dans la solidarité. Cela touchera nos équipes qui nous trouveront de la légitimité.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Motivation du personnel dans une entreprise : 4 étapes majeures

Notre intelligence ou notre sagesse peuvent aussi avoir un fort impact sur les autres. En effet, cela peut nous permettre de prendre du recul sur les situations et de bien savoir les analyser. Ceci est un des rôles importants du manager. C’est aussi la capacité à sortir de ses émotions et de leur instantanéité pour porter un regard plus juste sur ce qui arrive.

 

7. Un manager trouve de la légitimité en se connectant aux autres

Notre intelligence émotionnelle nous permet de mieux comprendre comment nous vivons les situations et comment les autres les vivent. Elle nous permet de créer plus facilement du lien. En effet, parce que nous nous connaissons mieux et avons de l’empathie pour les autres, nous pourrons mieux réagir et créer un lien plus profond avec nos équipes.

Parce qu’elles se sentiront mieux comprises, elles auront plus confiance et auront envie de nous suivre. Parce que nous saurons mieux exprimer ce que nous ressentons, elles nous comprendront mieux renforçant ainsi la confiance.

Le manager sera donc dans une spirale positive où chacun se comprend mieux et comprend l’autre plus facilement. Ainsi l’intelligence collective et l’envie de collaborer se renforceront-elles.

 

8. Savoir accepter ou sortir du syndrome de l’imposteur

Un manager pourrait croire qu’il ne mérite pas sa place. Ainsi, ne se sentirait-il pas légitime. Ce manque de confiance pourrait être perçu par les équipes qui auraient ainsi des difficultés à reconnaitre leur patron.

Pour autant, le syndrome de l’imposteur n’est pas une si mauvaise chose en soi. En effet, il permet au manager de se remettre en question et de ne pas tomber dans un excès de confiance qui pourrait écraser les autres. Prendre conscience de cela permet de mieux accepter ce syndrome.

Ensuite, le manager devra se rassurer et travailler sur sa confiance et sa légitimité. Pour cela, il peut commencer par faire la liste des points forts qui lui ont permis d’accéder à ce poste : études longues, parcours professionnel riche, compétences importantes, bon relationnel, etc.

Enfin, le manager devra savoir ne pas outrepasser ses fonctions. Cela lui permettra de pleinement rester à sa place. Ainsi, n’écrasera-t-il pas ses équipes et ne se positionnera-t-il pas au-dessus de ses collègues et de ses supérieurs hiérarchiques.

 

9. Le manager doit se former au management et obtenir des résultats pour être légitime

Enfin, parce que le management est un métier à part entière, le manager devra connaitre et savoir en appliquer au moins les fondamentaux. En effet, il devra montrer à ses équipes qu’il maitrise bien ce nouvel aspect de son métier. De plus, parce qu’il utilisera les outils et les méthodes il obtiendra de bons résultats qui le rendront légitime.

En effet, le fait de connaitre les bons gestes du management lui permettra de gagner en confiance et d’adopter les bonnes postures. Les équipes réagiront donc bien à son comportement ce qui lui donnera de la légitimité.

Enfin, parce qu’il maitrisera les outils, méthodes et différentes postures, alors il aura de meilleures relations avec ses équipes, une forte cohésion, mais aussi une mise en dynamique plus forte. Mécaniquement, il obtiendra de bons résultats.

Et un manager sera toujours plus légitime lorsqu’il gagne avec ses équipes !

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant et Formateur en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.

 


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :