Orateur et manager : 6 étapes pour s’exprimer comme un leader

N'hésitez pas à partager cet article :

Un orateur est une personne qui sait prononcer un discours. J’entends par là le fait de savoir être éloquent et de savoir prendre la parole en public. Pour un manager, savoir être un bon orateur est une compétence très précieuse. En effet, pour accompagner ses équipes dans les différents projets, le manager devra savoir prendre la parole pour convaincre.

Mais de nombreux obstacles peuvent faire peur et empêcher le manager de pleinement développer ses compétences et capacités oratoires. Par exemple, parler devant de nombreuses personnes, savoir trouver les bons mots ou encore trouver l’énergie nécessaire peut freiner l’initiative du manager qui pourrait reculer devant cet exercice.

Pour autant, le leader a-t-il véritablement le choix ? Je pense que non. Il est assez logique et surtout obligatoire que le manager finisse par devoir prendre la parole et se transformer en orateur. Alors, comment réussir cette prise de parole devant ses équipes et se mettre dans la peau d’un grand orateur ? Voici, selon moi, les 6 étapes à mettre en œuvre.

Orateur et manager : 6 étapes pour s'exprimer comme un leader

 

1. Avancez par petits pas pour construire votre prise de parole

Il y a de nombreuses étapes avant d’arriver à devenir un bon orateur. Si vous les respectez, cela va vous permettre d’optimiser vos capacités oratoires. Mais il y a un ordre à suivre. Il est donc important, d’avancer progressivement étape après étape.

Surtout qu’il ne faudra pas avoir peur avant même que les événements ne se présentent. En effet, si vous êtes au début de ce projet de prise de parole en public, il va vous falloir réfléchir à votre discours. Il ne s’agit donc pas de commencer à avoir peur de monter sur scène avant même que vous ayez écrit le moindre mot de votre discours.

Il est donc important de ne pas bloquer la création de votre allocution en imaginant monter sur scène, car ce n’est pas encore le moment. Vous devez considérer chaque chose en son temps pour rester connecté sur l’instant présent et focalisé sur l’étape du moment. Ainsi, pourrez-vous réaliser de manière qualitative chaque étape en les réalisant progressivement.

 

2. Cherchez en vous vos convictions pour devenir un bon orateur

Ensuite, face au sujet à évoquer, posez-vous simplement la question de : « Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de dire aux personnes ? » ou « Qu’est-ce qui me semble le plus important ? ».

En effet, avant de répéter ce que tout le monde peut avoir l’habitude de dire, allez dénicher au plus profond de vous ce qui fait sens pour vous. Ainsi, trouverez-vous un angle d’attaque original pour faire passer votre message. Vous capterez donc plus facilement l’attention de votre auditoire.

De plus, parce que vous parlez vraiment de ce qui vous semble important, vous arriverez à construire votre discours de manière beaucoup plus fluide. Toutes les étapes se dérouleront logiquement et en toute évidence parce que vous parlez de ce qui vous semble bon ou juste.

Mais surtout, lors de votre prise de parole, vous parlerez avec vos tripes, car votre discours vient du fond de vous, à savoir de vos convictions. De plus, parce que vous direz ce qui vous tient vraiment à cœur vous y mettrez naturellement de l’émotion et votre non verbal se mettra en œuvre bien plus facilement. Vous serez un véritable orateur.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Leadership et management : 2 notions indissociables et incontournables

 

3. Construisez votre discours de manière cohérente

Vous avez trouvé votre ligne directrice en allant chercher au plus profond de vous ce qui vous semble important. Maintenant, il s’agit de mettre en forme vos idées pour construire votre discours. Pensez bien à vous poser la question : « À qui s’adresse mon discours ? ». En effet, en fonction de votre public cible, vous ne passerez pas le même message ou votre approche sera différente.

 

La mise en route

Le premier point est de construire votre accroche. Pour cela, vous pouvez évoquer une citation ou parler d’une étude scientifique. En effet, cela va vous aider à vous crédibiliser parce que vous ferez référence à un auteur ou à un travail sérieux. Vous pouvez aussi raconter une histoire qui vous est arrivée ou que vous avez entendue. En effet, les histoires captent très bien l’attention du public. Bien évidemment, vous pouvez combiner une citation, une étude scientifique et une histoire pour débuter comme un véritable orateur.

 

La problématique

Le second point est de soulever la problématique. En effet, votre public doit comprendre quel est le problème et donc les raisons de votre intervention. Ainsi, donnerez-vous du sens sur le pourquoi vous vous êtes réunis avec les personnes présentes. Vous pourrez aussi mettre en lumière votre raisonnement de manière globale et comment vous allez construire votre argumentaire ou votre déroulé. Ainsi, chacun saura-t-il où vous allez.

 

Le fond du discours du bon orateur

Le troisième point sera de dérouler tout votre discours de manière structurée afin de faire passer votre message. Ici, n’hésitez pas à alterner entre des moments d’explications théoriques et des exemples concrets. En effet, les exemples viendront illustrer vos propos et vous assurer que votre auditoire comprend et retient bien.

 

La conclusion

Enfin, dans le dernier point, vous pourrez conclure en synthétisant les éléments importants de votre discours. Votre public pourra repartir en ayant bien en tête les notions fondamentales. Vous pourrez aussi élargir le sujet pour amener les personnes à réfléchir et à aller plus loin.

 

4. Répétez votre discours pour vous préparer à être un excellent orateur

Si vous voulez avoir l’air naturel et spontané, il va vous falloir répéter votre discours. En fait, l’idée n’est pas de l’apprendre par cœur, car cela va vous brider le Jour J. Les objectifs sont autres et sont nombreux.

Premièrement, le fait de répéter va vous permettre de vous assurer que votre discours tient la route. Vous pourrez aussi verrouiller que vos exemples sont fluides et percutants.

Deuxièmement, cela va vous aider à maitriser votre trame et les points importants de ce que vous voulez dire. Vous serez donc plus à l’aise lorsqu’il s’agira de vous exprimer.

Troisièmement, plus vous serez à l’aise avec le fond et la forme, moins vous serez stressé le jour de votre prise de parole. En effet, de nombreux aspects plus ou moins importants vont vous crisper lorsque vous monterez sur scène. Plus vous aurez appréhendé d’éléments en amont, plus vous pourrez être focus sur ce qui est important.

Quatrièmement, c’est l’occasion de faire de la visualisation et d’anticiper ce qui vous fait peur. En effet, vous pouvez commencer par répéter seul chez vous. Mais pensez-bien à vous imaginer dans la situation dans laquelle vous allez vous retrouver. Ainsi, pourrez-vous vous projeter. Si cela est possible, vous pouvez même répéter seul ou en petit comité en condition réelle pour maitriser de nouveaux éléments comme le décor, la température, etc.

 

5. Reposez-vous !

Plus le jour J approche plus vous allez devoir vous reposer. En effet, cette sortie de zone de confort va vous demander beaucoup d’énergie. Cette énergie sera physique, mais aussi psychologique. De plus, si vous voulez trouver vos mots facilement ou encore vous assurez que votre discours est bien assimilé, le sommeil et le repos seront de précieux alliés.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ennéagramme : comprendre les 9 personnalités pour manager

Pour cela, pensez bien à « débrancher le cerveau ». Alors, comment faire ? Dès que vous penserez à votre intervention, changez de sujet. Par exemple, allez marcher ou faire du sport, mettez-vous sur une tâche de travail, lancez un film ou lisez un livre, etc. Toute l’idée est de penser à autre chose.

Vous pouvez aussi vous rassurer. En effet, vous avez respecté les 4 étapes précédentes. Vous êtes donc sur la bonne voie et tout va bien se passer.

 

6. Les éléments à rajouter le Jour J

Ça y est, vous allez vous lancer. Certains aiment bien arriver en avance, d’autres préfèrent arriver juste à temps pour mieux gérer le stress. À vous de réfléchir sur ce qui vous convient le mieux.

En tout cas, ce n’est plus le moment de réfléchir à ce que vous allez dire. En effet, vous êtes prêt, donc n’ayez pas peur. Seuls vos premiers mots ont de l’importance pour vous lancer. Le reste suivra facilement.

De plus, n’ayez aucune crainte si vous faites quelques balbutiements ou si vous cherchez un peu vos mots. Vous êtes humain et tout le monde est capable de le comprendre. Restez bien concentré sur le fond de votre discours, à savoir ce que vous voulez véritablement leur dire. Vous verrez, si vous parlez avec conviction et avec le cœur, tout sera fluide et votre public sera capté.

Ensuite, pensez bien à regarder au fond de la salle. L’idée est de regarder au loin. Ensuite, vous pourrez rapprocher votre regard et cibler une personne en particulier. En alternant ces deux mouvements, vous donnerez bien l’impression de vous adresser à tout le monde.

Outre cela, vous pouvez jouer sur l’intonation de votre voix et sa vitesse pour donner du rythme sur ce qui est très important et ce qui l’est moins.

Enfin, vous pouvez aussi vous appuyer sur un support numérique ou papier si cela permet de gagner en pertinence.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant et Formateur en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.

 


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :