Avantage concurrentiel : faire la différence avec le management

N'hésitez pas à partager cet article :

Un avantage concurrentiel, notion théorisée par Michael Porter, est ce qui donne une supériorité à une entreprise par rapport à ses concurrents. Cela peut concerner le prix. En effet, une entreprise qui arrive à vendre moins cher peut se démarquer de ses concurrents. Il peut aussi s’agir de sa capacité à innover. Une entreprise qui innove sur un marché existant ou qui crée un nouveau marché va avoir un avantage concurrentiel important. L’innovation est un avantage qui concerne son produit ou son service.

Mais il existe un troisième type d’avantage concurrentiel. Ce sont les actifs incorporels. Ce sont des ressources intangibles, mais qui pourtant permettent véritablement à l’entreprise de faire la différence. On y retrouve la marque de l’entreprise, sa capacité à accueillir et entretenir de bonnes relations avec ses clients, ses brevets ou encore un savoir-faire spécifique. C’est ici que je mettrais le management.

En effet, le management touche à l’organisation de l’entreprise, aux valeurs, à la culture ou encore à la communication et aux relations entre les personnes. Le management d’équipe permet donc à l’entreprise de pouvoir se spécialiser et de trouver son identité qui va lui permettre de dégager un avantage concurrentiel.

Voyons les bénéfices d’un tel avantage et comment le mettre en œuvre en matière de management.

Avantage concurrentiel : pourquoi le management fait la différence ?

 

Les bénéfices à utiliser le management comme avantage concurrentiel

Un bon management a de nombreux impacts bénéfiques sur l’entreprise. Outre le fait de se distinguer des autres, il aura aussi un impact direct sur les performances.

 

Une réduction des départs et des absences

Un bon management va mettre en œuvre de bonnes relations entre les personnes. Le respect sera présent, tout comme l’écoute et l’échange. Le climat social sera apaisé et les conditions de travail seront propices au bien-être des équipes. Les équipes seront donc plus sereines et pourront travailler dans un cadre bien plus agréable.

Ce contexte réduira la volonté des collaborateurs de changer d’entreprises ainsi que certaines absences. Comme l’a prouvé le MIT, un employé heureux est 2 fois moins malade, 6 fois moins absent, 31 % plus productif et 55 % plus créatif.

 

Une meilleure productivité, source d’un véritable avantage concurrentiel

Autre avantage important d’un bon management, c’est sa capacité à mettre en œuvre une bonne organisation. Ainsi, est-il possible d’aller plus vite et de faire mieux grâce à des processus ni trop lourds ni absents. Un bon manager sait être agile et donc mettre en œuvre des modes opératoires qui créent de la valeur.

Le management vise aussi à mieux construire l’avenir à travers des processus de visions. De plus, il permet d’anticiper les éventuels problèmes à venir en les prévoyant ou en les acceptant. Ceci évite les blocages et donne une vraie flexibilité à l’entreprise. La productivité ira de manière croissante, et cela peu importe les aléas.

 

Plus de croissance et de créativité

Parce qu’un bon manager sait solliciter et engager ses équipes, ces dernières peuvent véritablement apporter tout leur savoir-faire et toutes leurs connaissances. Les équipes pourront dans un premier temps prendre des initiatives. Elles sauront qu’elles peuvent et qu’elles doivent intervenir si elles constatent un souci ou un axe de progrès. Elles créeront immédiatement de la valeur avec ce type de comportements.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Un outil du manager : le coaching pour mettre en dynamique

De plus, parce qu’elles pourront prendre la parole et donc exprimer librement leurs idées pour améliorer les organisations, les produits et services ou encore les relations avec les clients, les pistes de création de valeur seront nombreuses.

Enfin, parce que les collaborateurs seront pleinement impliqués et responsabilisés, ils s’investiront dans la réussite de tous les projets. Cela passera par un meilleur contrôle de la qualité du produit ou du service et de son utilité, mais aussi par la recherche de la satisfaction du client ou encore la maitrise parfaite des coûts et la volonté de développer le chiffre d’affaires. Les employés auront à cœur de faire réussir l’entreprise à tous les niveaux.

 

Plus de recrutements de talents et de clients pour un véritable avantage concurrentiel

Enfin, dernier grand avantage concurrentiel d’un bon management, c’est l’image que va en retirer l’entreprise. En effet, chaque collaborateur est sensible à un management où il fait bon travailler, où chacun est valorisé et responsabilisé, où la parole est libre et les échanges constructifs, etc.

Ainsi, l’entreprise se construira-t-elle une très bonne image d’entreprise que ce soit dans le domaine du recrutement (marque employeur ou image employeur) ou auprès des clients (image client). Les répercussions seront nombreuses.

D’un côté, l’entreprise attirera de meilleurs candidats. Beaucoup voudront rejoindre une telle entreprise. De plus, la marque employeur, parce qu’elle enverra une image spécifique, viendra cibler les personnes les plus pertinentes. Par exemple, une entreprise engagée dans l’environnement et avec un bon management viendra attirer les meilleurs candidats sensibles aux causes écologiques.

De l’autre côté, le même phénomène se produira avec les clients. La bonne image de l’entreprise fera venir et revenir les clients. Le trafic et donc les ventes s’en ressentiront.

 

Comment mettre en œuvre un avantage concurrentiel en management ?

Selon moi, il y a 5 grandes étapes.

 

1. Identifier son avantage concurrentiel en management

La première étape va être de s’auditer pour comprendre si notre entreprise a actuellement un avantage concurrentiel. Pour cela, il s’agira de demander à ses équipes ce qu’elles pensent du management de l’entreprise. Outre le feedback très important, cela sera un point de repère pour se comparer à ses concurrents. Car ensuite, analyser ce que font les autres entreprises par rapport à leur management nous permettra de mieux comprendre notre positionnement, ainsi que nos axes forts et de développement. Un SWOT en management sera très pertinent.

 

2. Ajuster son avantage concurrentiel ou l’adapter en fonction des besoins du marché

Ensuite, la question est de savoir si notre différence managériale est véritablement adaptée aux besoins du client et donc du marché. En effet, si nous donnons trop de place à la créativité dans un marché où la bataille se fait uniquement sur les prix, nous pourrions nous égarer. Il s’agira donc de possiblement ajuster notre avantage concurrentiel en management ou d’en créer un nouveau. Dans mon exemple, il serait préférable d’exceller avec un management fort en organisation et en gestion des coûts, bien plus que dans la créativité. Le lean management semble bien adapté.

 

3. Accompagner la compétence de ses équipes

Qui dit avantage concurrentiel en management, dit capacité des équipes à le mettre en œuvre. Pour cela, elles devront développer les compétences nécessaires. Si les équipes doivent mieux communiquer, il faudra leur apprendre à le faire. Par exemple, la maitrise du protocole de communication non violente permettra à chaque collaborateur de mieux s’exprimer.

 

4. Développer l’engagement des collaborateurs

Les équipes devront aussi avoir l’envie de mettre en œuvre ou de maintenir l’avantage concurrentiel. Pour cela, il s’agira d’appliquer un management participatif. En effet, en sollicitant l’avis des équipes et en les faisant participer aux prises de décisions, nous les engagerons. Car donner son avis et décider nous amène à agir par conviction, à vouloir prouver que nous avons raison ou encore à prendre plaisir à agir puisque cela vient de nous. D’ailleurs, pourquoi ne pas directement demander aux équipes l’avantage concurrentiel managérial qu’elles pourraient mettre en œuvre?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Fiche de poste : 4 astuces pour la rédiger efficacement

 

5. Donner les moyens de mettre en œuvre l’avantage concurrentiel

Enfin, dernier point pour s’assurer du succès de la mise en œuvre de l’avantage concurrentiel en management : donner les moyens de réussir. En effet, si l’objectif est de développer une bonne ambiance au travail, il faudra par exemple développer les moments de convivialité, fluidifier les relations ou encore aménager des espaces de travail agréables. Tout ceci nécessitera des moyens financiers, humains ou encore matériels qu’il s’agira de donner pour s’assurer de la bonne mise en œuvre du projet.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant et Formateur en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.

 


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :