Comment demander une augmentation de salaire en 3 étapes ?

N'hésitez pas à partager cet article :

Les candidats réfractaires aux augmentations de salaire sont rares puisque personne ne refuserait d’avoir plus d’argent. Lorsque ce changement n’émane pas de l’entreprise, savoir comment demander une augmentation de salaire en tant que collaborateur est toutefois possible.

Comment demander une augmentation de salaire en 3 étapes ?

 

Les enjeux de l’augmentation de salaire 

Bien que le salaire de certains collaborateurs augmente chaque année, obtenir une augmentation est souvent la conséquence d’une demande auprès de son employeur.

 

Comment demander une augmentation de salaire : une démarche délicate aux intérêts divergents 

Il s’agit d’une démarche délicate dès lors qu’il est nécessaire de justifier une augmentation souhaitée. C’est en réalité une négociation comme un autre, lors de laquelle les intérêts sont divergents. 

Pour le collaborateur, il s’agira d’obtenir une augmentation salariale satisfaisante et à la hauteur de ses attentes et de ses objectifs personnels. Concernant l’entreprise, l’objectif consistera à maintenir une politique de rémunération cohérente et de contrôle des coûts de sa masse salariale. 

Des considérations telles que la motivation des collaborateurs sont à prendre en considération par l’entreprise lorsqu’elle définit sa politique de rémunération. Côté employé, choisir le moment adéquat pour réaliser une demande et déterminer des arguments pertinents sont des enjeux à appréhender afin de demander une hausse de salaire. 

Notons que la revalorisation salariale conduit à anticiper un refus d’augmentation éventuel. Mais sachez que le fait de garder le silence aura tout simplement comme conséquence de ne rien recevoir (du tout).

 

Mettez-vous à la place de votre employeur ! 

La démarche est nécessairement positive et doit en contrepartie permettre à l’employeur de réaliser un retour sur investissement dès lors qu’il accepte une telle demande d’augmentation de salaire.

Aussi, il convient d’éviter le chantage (« j’irai chercher un nouvel emploi si vous ne me donnez pas satisfaction ! ») ou la comparaison avec d’autres collaborateurs. Ceci, au risque de réduire ses chances à néant.
Une négociation sans conviction ou incluant un montant démesuré rendant impossible la capacité de l’employeur à négocier sont à proscrire dès lors que vous souhaitez obtenir un meilleur salaire.

Préparez-vous psychologiquement en cas de refus, mais veillez à mettre toutes les chances de votre côté. Il convient de connaître ses droits et d’avoir les arguments pour justifier et appuyer sa demande auprès de l’employeur.

 

Justifier une augmentation de salaire… Quels arguments ?

Deux raisons principales peuvent inciter l’employeur à augmenter un salaire :

 

Une rémunération inférieure au minimum légal 

La loi ainsi que les conventions collectives exigent que les employeurs respectent un niveau de salaire minimum. En effet, le salaire brut (c’est-à-dire le salaire net ainsi que les charges sociales) d’un salarié ne peut être inférieur au SMIC, régulièrement actualisé. 

En dessous d’un tel seuil, l’employeur se trouve en situation irrégulière et dans un tel cas de figure, une négociation est inutile. Il suffit de réaliser une demande de régularisation en ce sens.

L’employeur aura l’obligation d’ajuster la rémunération à hauteur du montant conventionnel ou légal. Dans le cas contraire, une action devant le Conseil de Prud’hommes peut être introduite par le salarié.

 

Comment demander une augmentation : la demande de rémunération supérieure

Il existe de nombreuses raisons qui peuvent encourager un collaborateur à réaliser une demande de revalorisation de son salaire. Parmi les arguments exposés, on retrouve l’expérience professionnelle, les compétences, le niveau de responsabilité ou encore la charge de travail importante, ainsi que l’ancienneté. 

Un collaborateur aussi peut constater que l’entreprise se développe, estimant par ailleurs qu’il contribue à son succès et donc valoriser ses résultats afin d’exiger une rémunération supplémentaire. 

Un salarié peut aussi se voir proposer un poste dans une entreprise concurrente avec des conditions salariales plus attractives, et se baser sur ces informations afin de réclamer une rémunération avantageuse.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Management d'équipe : 7 croyances limitantes à éviter

 

Les étapes pour savoir comment demander une augmentation salariale

Si un salarié peut avoir toutes les raisons valables pour demander une augmentation de salaire, différentes étapes doivent être respectées. Voici quelques conseils pour parfaire vos arguments lors d’un tel entretien pour une demande d’augmentation salariale.

 

1. Réaliser formellement une demande d’entretien 

En premier lieu, il est nécessaire de solliciter un entretien auprès du supérieur hiérarchique ou du DRH. Vous pouvez aussi saisir l’opportunité lors d’un entretien annuel d’évaluation ou d’un entretien de négociation des objectifs. 

Une approche franche et honnête est toujours préférable en faisant comprendre à son employeur que l’on souhaite faire le point sur sa situation professionnelle. 

Aussi, afin de mettre toutes les chances de votre côté, il est important de commencer l’entretien de manière positive et de montrer à votre employeur que vous vous projetez dans l’avenir au sein de l’entreprise.

 

2. La demande d’entretien et sa préparation

Se préparer pour un entretien permet de mieux formuler ses demandes ainsi que ses arguments. 

Il est donc nécessaire d’être clair, de se montrer convaincant et de déterminer ses prétentions salariales exactes par l’intermédiaire d’un montant brut précis. 

Afin de convaincre l’employeur, il est important de préparer la liste de vos arguments clefs permettant de justifier votre demande et de les intégrer afin de pouvoir réagir au mieux lors de cet entretien, qui est généralement source de stress. 

Parmi les arguments : 

  • Augmentation de la motivation 
  • Salaire d’embauche inchangé malgré l’ancienneté
  • Demander un ajustement correspond à l’augmentation des compétences
  • S’aligner sur les entreprises appartenant à ce secteur d’activité 
  • Rémunération jugée inférieure au salaire moyen

Aussi, il convient de communiquer des éléments tangibles tels que le dépassement des objectifs de 40% ou le taux de satisfaction des clients (>95%), qui sont des arguments en faveur du collaborateur.

 

3. Passer l’entretien : quelques conseils ? 

Lors de l’entretien, demandez poliment votre augmentation, mais allez à l’essentiel. Préparez les réponses aux questions potentielles de l’employeur. Même si elles vous semblent désagréables. Rendez-vous à l’entretien avec un état d’esprit positif, calme et confiant. 

Il est essentiel d’être capable de convaincre l’employeur que vous êtes un réel atout pour l’entreprise. Il doit comprendre que vous méritez sa considération et que votre demande d’augmentation de salaire doit être prise en compte. 

Le collaborateur capable d’être précis et clair concernant ses arguments sera plus à même de négocier dans son intérêt et de convaincre que sa proposition salariale est conforme aux lois du marché. 

Aussi, dans le cas où les négociations ne se passent pas comme prévu, il ne faut pas hésiter à demander les raisons à l’employeur afin de savoir ce qui aurait pu lui faire changer d’avis.

 

Quels sont les arguments en votre faveur pour savoir comment demander une augmentation ?

Avoir de bons arguments auprès du supérieur hiérarchique peut faire la différence lorsqu’il s’agit de révision salariale. Par conséquent, ci-dessous, se trouve une liste non exhaustive des meilleurs arguments à utiliser lors d’une négociation salariale :

  • Un salarié peut préparer une liste de ses compétences et rappeler à son employeur à quel point il est efficace
  • Savoir se rendre indispensable aux yeux de son employeur est aussi un bon moyen de recevoir une hausse de salaire. Pour ce faire, le salarié peut proposer une liste de réalisations bénéfiques à l’entreprise. 
  • Le salarié peut aussi mentionner les responsabilités plus importantes qui lui incombent au sein de l’entreprise depuis son arrivée
  • Dans le cas où le chiffre d’affaires de l’entreprise a augmenté et notamment grâce au collaborateur en personne, ce dernier peut faire une demande de réévaluation de son salaire
  • Un collaborateur peut aussi évoquer le niveau de satisfaction élevé des clients. Par exemple, il peut montrer les courriels de remerciement de ces derniers concernant la qualité de son travail. 
  • Montrer à l’employeur que l’on est capable de travailler de manière efficace et rapide, et de consacrer du temps à des tâches importantes pour le bon fonctionnement de la structure
  • Les conditions de travail stressantes en raison de la conjoncture peuvent aussi être un argument en faveur d’une augmentation salariale et permettre d’obtenir d’autres avantages tels que des primes, un réaménagement du temps de travail, une meilleure répartition des tâches, ou encore la mise en place du télétravail
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les soft skills sont-elles utiles pour la gestion d’entreprise ?

A minima, il convient donc de trouver les bons arguments. Ceci, afin de les exposer lors d’un entretien de négociation de cet acabit.

 

Obtenir une hausse de sa rémunération et choisir le bon moment

Demander un ajustement de votre rémunération n’est possible qu’après une certaine durée. La règle d’un an est souvent utilisée pour faire une première demande d’augmentation. Durant cette période, un collaborateur aura le temps de faire ses preuves et de démontrer sa crédibilité en ce qui concerne la revalorisation salariale et mener à une augmentation de sa rémunération.

Aussi, il est plus cohérent de faire sa demande lorsque l’entreprise est en période de croissance. Ceci, afin de favoriser une réponse positive. À contrario, il est préférable de retarder la demande ou d’éviter la négociation dès lors que l’entreprise subit une restriction budgétaire ou a recours à des licenciements économiques. Les périodes de forte activité ne sont pas non plus favorables à une telle demande, puisque l’employeur aura d’autres préoccupations. 

Enfin, vous pouvez saisir les opportunités qui se présentent à vous ! Un entretien annuel d’évaluation, un rendez-vous individuel ou encore une évolution de poste sont des moments propices pour négocier un meilleur salaire auprès de l’entreprise. 

Choisir des arguments valables, définir une fourchette salariale idéale et procéder à des négociations au bon endroit et au bon moment sont autant de prérequis d’une demande d’augmentation de la rémunération. 

Lors de l’entretien d’embauche, il convient également de négocier un salaire à la mesure de vos réussites et de vos compétences. Ne comptez pas sur une augmentation de salaire à venir et affirmez vos prétentions dès le départ ! 

Dans tous les cas, le marché de l’emploi est saturé, mais réclamer une augmentation est souvent mérité et le résultat d’un bon travail. Il convient donc de franchir le pas.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :