Management et stress : origines et outils de lutte contre le stress

N'hésitez pas à partager cet article :

Le stress au travail est relativement courant chez l’ensemble des collaborateurs. Il est cependant nécessaire de comprendre la différence entre un « bon stress » ou autrement dit un stress nécessaire à la productivité, et un « mauvais stress » par ailleurs source d’épuisement professionnel (burn-out). De plus, management et stress sont profondément liés. Un bon manager doit savoir en prendre conscience pour agir plus efficacement.

Quels sont les facteurs de (mauvais) stress ? Quels sont les symptômes de stress chronique ? Comment y remédier ? Pourquoi est-il important de surveiller l’état de stress chez ses collaborateurs ?

Management et stress : origines et outils de lutte contre le stress

 

Les multiples origines du stress 

Les causes du stress sont multiples.

 

Les conditions de travail 

Open-space, environnement bruyant, mauvaise ergonomie des fauteuils, matériel défaillant, sollicitations incessantes ; le stress au boulot peut être l’effet des conditions dans lesquelles les collaborateurs sont amenés à travailler. En fonction de la personnalité de chacun, certains facteurs inhérents aux conditions de travail peuvent être plus ou moins générateurs de stress.

 

La surcharge de travail 

Manque de personnel, absence de gestion efficace, management inexistant… autant de paramètres qui peuvent conduire les collaborateurs à être submergés de travail et donc sujets à un stress psychologique intense.

 

Un manque d’organisation

Une entreprise mal organisée, qui communique des échéances de dernière minute, met en place de nombreuses « réunions de crise » et où les procédures ne sont pas optimales peut augmenter l’anxiété de ses collaborateurs. Cela est d’autant plus vrai pour ceux qui ont besoin d’un cadre défini pour travailler dans des conditions idéales.  À noter que le manque d’organisation peut aussi être le fait du collaborateur.

 

Les antécédents psychologiques du collaborateur

Les collaborateurs sont loin d’être égaux face au sentiment d’anxiété lorsqu’ils doivent mener à bien des missions et s’intégrer à des projets plus ou moins importants. 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de nombreuses offres d’emploi précisent la mention » bonne gestion du stress » lorsqu’il s’agit des qualités interpersonnelles recherchées. Gérer son stress au travail est plus ou moins difficile. Certains collaborateurs auront à cœur de plaire, d’autres n’éprouveront aucune difficulté à composer avec le stress en raison d’une nonchalance naturelle, et enfin certains salariés succomberont facilement en raison d’un manque de confiance en soi (voire d’estime de soi). 

Le rôle du management est donc de s’adapter en fonction des profils et – toutes proportions gardées – d’adopter un management différencié.

 

Management et stress

Parfois, les facteurs de stress sont les managers eux-mêmes qui, pour atteindre les résultats et parce qu’ils sont sujets au stress aussi, sont à l’origine de l’augmentation du niveau de stress de leurs collaborateurs. 

Poussée à l’extrême, cette stratégie de management (générer un stress chez l’autre) peut être qualifiée de harcèlement. Rappelons à cet effet l’article L1152-1 du Code du travail : « Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. » 

Le harcèlement moral est délictuel et peut être puni de 2 ans d’emprisonnement et d’une amende de 30.000 euros.

 

Les symptômes du stress

Les effets du stress sont nombreux. Ils dégradent d’abord la santé mentale avant de générer des problèmes relatifs à la santé physique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Félicitations au travail : pourquoi et comment féliciter ses équipes

 

Les risques psychosociaux du stress 

Les collaborateurs stressés trop longtemps peuvent succomber au mal-être en raison d’une surcharge mentale et émotionnelle. Le stress chronique peut conduire à la dépression et donc au burn-out. Cela est particulièrement vrai pour les personnes victimes de harcèlement et/ou incapables de mener à bien leur mission en raison d’une charge de travail importante. 

Ainsi, l’incapacité à séparer sa vie professionnelle de sa vie familiale en raison des mauvaises conditions de travail peut conduire à des risques psychosociaux non seulement graves pour le collaborateur, mais préjudiciables pour l’entreprise.

 

Les conséquences physiques du stress chez les collaborateurs 

Troubles du sommeil, pression artérielle et rythme cardiaque élevés, maux de tête, douleurs musculaires, vertiges, fatigue intense ou troubles de l’alimentation… les conséquences physiques du stress sont nombreuses et malheureusement dommageables à long terme. 

Toutefois, il est possible de prévenir de tels risques, et de faire diminuer le stress en entreprise. 

Il est donc possible de déterminer par l’intermédiaire de tels symptômes qui sont les individus sujets au stress, mais aussi de prendre des mesures préventives.

 

Diminuer le stress en entreprise et gérer votre stress au travail : comment lutter contre le stress ? 

Lutter contre le stress ou diminuer l’état d’anxiété de certains collaborateurs est tout à fait envisageable et vous pouvez vous appuyer sur ces quelques conseils, que vous soyez un manager ou un collaborateur anxieux.

 

Management et stress : les objectifs réalistes 

Il est nécessaire de déterminer des objectifs qui soient réalistes afin de ne pas surcharger vos collaborateurs de travail et d’être en mesure de les féliciter et de les valoriser lorsque leurs objectifs sont atteints. 

Des objectifs trop élevés pourraient conduire au découragement ainsi qu’à un état de stress important, ce qui serait contreproductif pour le salarié et pour l’entreprise.

 

Management et stress : la gestion du temps (et de la vie personnelle)

En France, nous avons tendance à valoriser les collaborateurs qui travaillent tardivement et s’attardent au bureau.  

Cependant, la culture d’entreprise peut lutter contre ce phénomène et encourager les collaborateurs à partir tôt, afin qu’ils soient contraints d’être productifs durant un horaire déterminé, et puissent se consacrer pleinement à leur vie personnelle en dehors de ce dernier.

 

Management et stress : les intervenants extérieurs 

Résister au stress est possible à partir d’un programme de gestion du stress ou d’une formation gestion du stress. 

Certains spécialistes peuvent intervenir au sein de votre entreprise afin de prodiguer des conseils à l’ensemble de vos collaborateurs (sujets au stress). Cela peut les conduire à mettre en application les recommandations d’un coach et donc de lutter efficacement contre l’anxiété.

 

Management et stress : les techniques de relaxation et les exercices de respiration

Le stress en entreprise est palpable, et cela est relativement normal. Il s’agit de réaliser des objectifs financiers et l’ensemble du personnel doit travailler en ce sens, afin de pérenniser l’entreprise.

 Cependant, il est possible de diminuer l’anxiété grâce à des techniques de relaxation comme la méditation de pleine conscience ou le yoga qui permettent de travailler sur la respiration. 

Vous pouvez donc encourager vos collaborateurs à pratiquer cela au sein de l’entreprise, aménager une salle dédiée ou encore faire appel à un professeur particulier.

 

Management et stress : les aménagements

Certaines entreprises proposent des espaces dédiés au sein desquels il est possible de se reposer voire de faire une sieste, de boire un café ou de faire du sport (salles de musculation). 

Il s’agit en outre d’améliorer les conditions de travail et de créer un environnement professionnel agréable. 

Cependant, toutes les structures ne disposent pas nécessairement de la place (ni du budget) nécessaire pour réaliser de tels aménagements.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Équilibre vie pro vie perso : 5 astuces pour y arriver

 

Management et stress : encourager la pratique des activités physiques

Sans intervenir dans la vie personnelle de vos collaborateurs, vous pouvez mettre en place des « associations sportives » internes qui encouragent non seulement la pratique d’une activité physique (et donc la diminution du stress), mais aussi l’esprit d’équipe. 

L’ambiance au sein de l’entreprise est essentielle. La culture véhiculée par votre structure doit être celle de la bienveillance, de l’entraide et donc du management agile. Rien de tel pour faire diminuer l’état de stress des collaborateurs, participer à leur bien-être et augmenter leur productivité.

 

Quel est l’intérêt de lutter contre le stress ?

Diminution du niveau d’absentéisme, amélioration de la santé mentale, diminution des problèmes physiologiques, augmentation de la productivité… le mauvais stress au travail est un fléau contre lequel il est nécessaire de se battre tous les jours.

 

La rétention des salariés 

Sans éradiquer le taux d’adrénaline nécessaire aux commerciaux, les managers devront veiller au maintien de leur niveau de cortisol, et ce, afin de les convaincre de rester au sein de l’entreprise. 

Le turn-over n’est jamais bénéfique à une entreprise, car il est coûteux : processus de recrutement, temps de formation, marque employeur dégradée ou encore suspicion des salariés (et éventuellement des clients).  

Ainsi la gestion du stress au travail permet de maintenir ses collaborateurs à leur poste de travail et donc de favoriser la rétention des salariés. Ces derniers gagnent en compétences, deviennent plus performants, productifs et participent à la santé financière de l’entreprise !

 

Le bien-être des collaborateurs

Naturellement, la diminution du stress permet aux collaborateurs de se sentir mieux, et donc d’être plus performants, qu’il s’agisse du nombre de ventes ou de la qualité du service de gestion de la relation avec les clients. 

Dès lors que la nervosité s’atténue, chacun des collaborateurs est en mesure de se relaxer et de réagir au stress et donc aux enjeux importants auxquels ils sont confrontés, avec « zénitude ».

 

L’augmentation de la productivité

Ainsi, des collaborateurs qui sont moins sujets au stress sont moins absents, souhaitent rester au sein de l’entreprise et sont plus productifs.

 

En conclusion

Évacuer le stress ne présente donc que des avantages pour le collaborateur et pour l’entreprise. En outre, les affaires ne peuvent que bien se porter lorsque les individus sont heureux. 

Attention toutefois à ne pas encourager le laisser-aller et à maintenir un léger stress propice à l’action, la productivité, l’innovation et la créativité.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :