Comment motiver une équipe : 5 étapes essentielles à la motivation au travail

N'hésitez pas à partager cet article :

Savoir comment motiver une équipe est un phénomène complexe. Tout n’est pas simple. Il existe plusieurs facteurs déterminants qui entrent en jeu dans la motivation au travail. Il y a tellement d’éléments clés, qu’il peut être difficile de savoir par où commencer et comment poursuivre.

Le risque est de vouloir tout faire sans prioriser ni structurer son action. Ainsi, pourrions-nous nous épuiser sans obtenir de résultats. Nous savons bien que la démotivation au travail complique l’atteinte des objectifs. L’engagement des salariés est primordial pour atteindre le succès. Pour cela, il est important de donner un sens aux équipes afin de les fédérer et de développer leur cohésion. C’est un des principes fondamentaux de l’équipe agile.

Cependant, entre le management d’équipe, la reconnaissance, les conditions de travail, les objectifs, la communication, la rémunération, le bonheur au travail ou encore la culture et le projet d’entreprise, il n’est pas simple de savoir comment procéder. Par où commencer et que retenir pour notre discours managérial et nos actions ?

Pour autant, même si la perfection n’existe pas dans le domaine de la motivation au travail, je suis convaincu que des méthodologies simples et efficaces peuvent très bien convenir. La motivation des collaborateurs peut être obtenue en respectant certaines actions. Ainsi, pourrions-nous développer la productivité du personnel et contribuer au succès et à la réussite de l’entreprise en respectant certaines étapes.

Voici donc, selon moi, les 5 grandes étapes à mettre en œuvre pour apprendre comment motiver une équipe de manière efficace.

Motivation au travail : 5 étapes pour motiver ses équipes

 

1 – Comment motiver une équipe avec l’intégration et le développement des compétences

La phase de recrutement d’un nouveau collaborateur tout comme sa phase de formation et de développement de ses compétences professionnelles sont des moments clés pour s’assurer de sa motivation au travail.

 

La place de l’intégration dans la motivation d’équipe

Nous avons des moyens d’action variés pour savoir comment motiver une équipe. Cependant, la motivation est propre à chacun. Lorsque nous recrutons un collaborateur, il sera motivé en arrivant. Le rôle du manager est donc de maintenir la motivation au travail sur le long terme.

Pour cela, la phase d’intégration est très importante. Le collaborateur met les pieds pour la première fois au sein de l’entreprise en tant que collaborateur. Sa première impression est importante. Comme le veut l’adage : « on a qu’une seule fois l’occasion de faire une bonne première impression ». Que le contrat, le matériel et le bureau du collaborateur soient prêts, font désormais partie des fondamentaux de l’intégration.

Mais l’intégration doit aussi être le moment où le collaborateur sent qu’il est attendu. Il doit savoir qu’il a un rôle à jouer et qu’il fait déjà partie de l’équipe. Ainsi, avoir informé en amont de la venue du nouveau collaborateur et avoir préparé son arrivée sont essentiels.

Prévoir un petit déjeuner ou un déjeuner avec l’équipe pour faire les présentations montrera que son arrivée n’est pas anodine. Ensuite, un message d’accueil noté à l’entrée de l’office ou du lieu de travail officialisera cette arrivée et valorisera le candidat. Un simple « Bienvenue Julien » sera du plus bel effet. Un petit cadeau au nom de l’entreprise viendra apporter la touche finale à une intégration réussie.

 

Le développement des compétences

Développer ses compétences, c’est se sentir de plus en plus utile et plus fort. Ainsi, notre travail nous fait moins peur et nous l’appréhendons beaucoup mieux. Nous nous rassurons, tout en prenant de plus en plus confiance en nous. Nous devenons donc très optimistes sur notre capacité à réussir et maintenir notre utilité. C’est aussi une manière de rester employable. En cas de soucis, nous aurons plus d’opportunités pour rebondir. Nous avons donc moins peur en l’avenir.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment être un bon manager ?

Une entreprise qui développe nos compétences, c’est une entreprise qui nous fait confiance. Nous nous sentons soutenus et valorisés. C’est donc extrêmement bon pour la relation de confiance et la prise d’initiative. C’est aussi très responsabilisant, car nous aurons à cœur de montrer que notre entreprise à raison de nous faire confiance. Nous aurons donc envie de bien travailler.

En complément du développement des compétences, le fait de fixer des objectifs atteignables permet d’avantage de motiver ses collaborateurs.

 

Les opportunités d’évolution

Enfin, parce que nous aurons bien intégré et aurons développé les compétences de nos collaborateurs, nous les saurons fidélisés. Potentiellement, par notre image employeur, nous attirerons aussi de nouveaux talents. Nous devrons donc aussi nous assurer que des perspectives d’évolution existent.

En effet, chacun sentira un bien-être au travail au sein de notre entreprise et aura plus de compétences. Légitimement, il aura envie de prendre de nouvelles responsabilités verticalement ou horizontalement. En effet, ces collaborateurs pourraient avoir l’envie de diriger ou d’effectuer d’autres missions au sein de l’entreprise. Nous devrons donc être à leur écoute pour les accompagner.

 

2 – Faire attention à son égo pour une meilleure motivation au travail

Savoir comment motiver une équipe c’est aussi travailler sur soi. Je ne vais pas entrer dans une définition philosophique de l’égo. Ce que j’entends par « égo », c’est « le moi qui ne pense qu’à lui ».

 

L’égo fait partie de nous

Malheureusement, cette partie de nous existe. Elle n’est pas forcément mauvaise, car elle nous aide à la survie et nous donne des convictions. Mais elle ne doit pas nous aveugler. L’aveuglement que produit l’égo peut nous faire prendre de mauvaises décisions, mais surtout, risque de nous positionner au-dessus de nos collaborateurs. Ce qui va nuire à la motivation de l’équipe. Il se manifeste lorsque nous cherchons à avoir raison parce que nous sommes le manager. C’est une sorte de fierté, d’orgueil qui ne veut pas faire exister l’autre. C’est cette partie de nous qui veut avoir raison ou qui pense avoir toujours la meilleure manière de faire.

 

L’égo met de la distance

Évidemment, dans une entreprise hiérarchique, en tant que managers, directeurs ou encore patrons, nous sommes positionnés au-dessus de nos équipes. C’est normal et cela fait partie des règles du jeu. Mais si nous y ajoutons notre égo, alors la distance entre nous et nos équipes s’accroit avec beaucoup de poids. Notre égo peut nous amener loin de la cohésion d’équipe et nous positionner « très » au-dessus d’elle. Il peut aussi les écraser. Car si nous avons toujours raison, elles ont donc toujours tort. Leur estime d’elles-mêmes ne pourra pas être bonne.

Savoir être un manager, directeur ou patron qui sait rester à sa place est essentiel. Il ne faut pas nous sous-estimer. À l’inverse, il ne faut pas nous surestimer. Ce juste équilibre de notre « moi » permettra un juste équilibre dans la relation avec l’autre. C’est ce que nous allons voir dans cette troisième partie.

 

3 – Comment motiver les équipes grâce à la relation de confiance et la cohésion

Nous venons de parler de l’égo et de son importance pour ne pas déstabiliser la relation. Car pour savoir comment motiver une équipe, travailler la relation avec son équipe et avec les individus est crucial. Derrière cette notion de relation se cache aussi la notion de confiance.

En effet, pourquoi un individu travaillerait-il pour quelqu’un en qui il n’a pas confiance ? Et même si le contrat oblige de fournir un travail en échange d’un salaire, la motivation au travail ne sera jamais totale si la relation et la confiance ne sont pas en place.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment reprendre une équipe sereinement et efficacement ?

 

Écouter et comprendre pour motiver une équipe de travail

Le premier point sera de trouver de la disponibilité pour écouter ses équipes afin de mieux les comprendre. En effet, si nous comprenons mieux nos équipes, il sera plus facile de leur faire confiance. Cette disponibilité et cette écoute participent à ce que nous pouvons appeler le management de proximité. En étant plus proches de nos équipes, nous développerons la confiance.

Il faudra aussi trouver du temps pour que chacun puisse se voir et échanger afin de créer des temps d’échanges propices à ce que chacun se comprenne mieux. La compréhension et confiance se développeront. En effet, en développant les interactions entre les différents collaborateurs, nous favoriserons la coopération entre tous.

 

Développer une relation d’adulte responsable à adulte responsable.

La relation entre chacun a aussi toute son importance. Il existe 4 types de relations :

  • enfant/adulte (-/+)
  • adulte/enfant (+/-)
  • enfant/enfant (-/-)
  • adulte/adulte (+/+)

Pour synthétiser, dans les relations -/+ ou +/- une personne est dominée par l’autre. Soit, il s’agit de l’employé qui est dominé par son patron. Soit, c’est le patron qui manque de confiance et se laisse dominer. Si les protagonistes sont tous en manque de confiance, ils peuvent être dans des relations -/- où tout le monde se tire vers le bas.

 

Placer le respect de l’autre au cœur de la relation

C’est une relation qui permet donc la mise en place de la confiance, mais aussi la responsabilisation et la prise d’initiative, car chacun se comporte en adulte responsable. Pour revenir sur l’égo, si celui-ci est trop actif, il fait basculer la relation en +/- (le manager écrase l’employé). Le salarié a donc des difficultés à prendre ses responsabilités et des initiatives. C’est d’ailleurs un des objectifs du management bienveillant.

Concernant la confiance, elle devra être impulsée par le manager. Pour rappel :

  • Être exemplaire
  • Tenir ses engagements
  • Garder la confidentialité
  • S’intéresser sincèrement à l’autre
  • Reconnaitre ses torts

 

4 – Impliquer chaque collaborateur pour les motiver

Nous avons bien intégré nos équipes et avons su laisser notre égo de côté. La relation de confiance est en place. Pour pouvoir motiver une équipe, il est désormais temps de les impliquer. Pour cela, le management participatif est parfait. En effet, impliquer les personnes dans leur travail, c’est les impliquer dans les phases de réflexion et de décision. Par conséquent, cela développera l’esprit d’équipe et donc la motivation au travail.

Si nous demandions à nos équipes de simplement exécuter une tâche, cela impacterait de façon négative leur motivation. Elles n’auront pas participé à la réflexion et n’auront décidé de rien. De plus, il est fort probable qu’elles ne puissent pas réajuster le projet en fonction des événements sans l’accord de leur supérieur. Cela donnera le sentiment à nos équipes de n’être que des pions, sans pouvoir et donc sans importance.

À l’inverse, si nous les impliquons dans la réflexion, la décision et l’action alors elles se sentiront très utiles et importantes. Savoir comment motiver une équipe, c’est savoir leur donner de l’importance en développant leur implication au travail.

Ainsi, les impliquer c’est les faire participer. Si nous voulons que ce processus se fasse en profondeur, il faudra savoir impliquer les équipes sur la vision de l’entreprise et les valeurs de l’entreprise. Faire participer les équipes sur l’élaboration de la vision de l’entreprise et la définition de ses valeurs impliquera les équipes en profondeur. Elles connaitront et partageront la raison d’être de l’entreprise. Leur implication sera totale.

 

5 – Motiver une équipe en donnant de l’autonomie et des responsabilités

Enfin, une fois les équipes impliquées, nous pouvons désormais leur donner de l’autonomie et les responsabiliser. Savoir comment motiver une équipe, c’est savoir que cette étape vient en dernier. C’est souvent l’erreur que nous pouvons faire. Donner de l’autonomie et de la responsabilisation, alors que la relation de confiance n’est pas en place. Les équipes peuvent donc être sur leur garde et ne pas aller au bout des choses. Il en est de même si elles ne sont pas impliquées ou si notre égo est trop fort.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Implication au travail de ses équipes : 5 étapes pour l’impulser

 

Le cadre de travail

Le cadre de travail se devra d’être bienveillant pour encourager les prises d’initiatives. Le droit à l’erreur permettra à chacun d’oser agir pour réussir. Nous ne devrons pas oublier d’encourager et de féliciter nos collaborateurs dès que la situation s’y prête. La reconnaissance au travail est un levier incontournable pour cela.

De plus, évoluer dans une ambiance de travail détendue et agréable favorise grandement les chances de motiver une équipe. Pour cela, les opérations de Team building sont de plus en plus convoitées dans les entreprises. Elles renforcent la cohésion d’équipe, développent l’intelligence collective, améliorent la communication, accompagnent l’arrivée de nouveaux collaborateurs et permettent de se découvrir dans un contexte différent du travail.

 

Se faire confiance pour faire confiance

Il faudra alors leur donner de la confiance. Mais faire confiance aux autres c’est avoir confiance en soi. Nous retrouvons donc un nouvel aspect de développement personnel essentiel. Car si nous donnons de l’autonomie au travail et des responsabilités sans faire confiance à notre équipe, nous risquons d’être trop présents. Les équipes n’auront donc pas les coudées franches pour mener à bien leurs missions correctement.

 

Déléguer pour développer la motivation au travail

Mais si nous avons réellement confiance en nous et en notre équipe, alors nous pourrons leur confier des missions concrètes. Il faudra alors prendre le temps de bien définir la mission et le terrain de jeu (le cadre) de chacun. Pour chaque collaborateur, nous devrons nous demander :

  • Quelles missions ?
  • Quels objectifs ?
  • Quel est son rôle ?

Nous devons donc donner tout le sens nécessaire pour que les membres de notre équipe aient bien compris. Il sera aussi très important de donner tous les moyens nécessaires pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs :

  • matériels ;
  • financiers ;
  • humains.

Notre équipe devra aussi sentir que la responsabilité leur appartient. Nous n’interviendrons que si notre équipe nous le demande. Mais nos interventions devront juste être pour les aider dans leur réflexion. Développer la motivation au travail, c’est savoir responsabiliser ses équipes en les laissant résoudre leurs propres problèmes, prendre leurs propres décisions et assumer leurs actes.

 

Donner du feedback

Nous pourrons intervenir pour donner du feedback à nos équipes. Celui-ci leur permettra de savoir où elles en sont. Elles pourront alors mieux comprendre ce qu’elles doivent mettre en œuvre pour réussir.

 

Vous l’aurez compris, la motivation au travail passe par un style de management bien particulier favorisant l’écoute, la participation, la bienveillance et la proximité. Grâce à 5 étapes chronologiques, il sera beaucoup plus facile de motiver son équipe :

  • intégrer le collaborateur avec attention ;
  • mettre de côté son égo ;
  • créer une relation de confiance et favoriser la cohésion entre les équipes ;
  • impliquer des collaborateurs ;
  • développer l’autonomie et les responsabilités des travailleurs.

Dorénavant nous le savons, une équipe motivée accentue la productivité de l’entreprise, favorise la réalisation des objectifs et participe à la bonne ambiance de travail, dans un but de réussite collective.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Une pensée sur “Comment motiver une équipe : 5 étapes essentielles à la motivation au travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :