Réussir Son Management

Des outils pour impulser la réussite collective et être plus efficace

Nouvel embauché : 13 points fondamentaux pour bien l’intégrer

N'hésitez pas à partager cet article :

Après avoir sélectionné le candidat qui rejoindra notre équipe et notre entreprise, l’étape cruciale de l’intégration s’impose. En effet, une intégration réussie permet de mettre notre nouvel embauché sur la voie du succès. Cette phase d’intégration contribue grandement à son bien-être, à sa réussite professionnelle et, par conséquent, à celle de l’entreprise.

À l’inverse, une mauvaise intégration peut entraîner un sentiment de malaise chez le nouveau collaborateur et nuire à sa performance. Les chances de départ prématuré seront alors plus élevées.

Voici 13 points à ne pas oublier pour réussir l’intégration d’un nouvel embauché.

Nouvel embauché : 13 points fondamentaux pour bien l'intégrer

 

1 – Préparer l’arrivée d’un nouveau collaborateur

La première étape pour réussir l’intégration d’un nouvel embauché consiste à préparer son arrivée. Il est essentiel qu’il se sente immédiatement à l’aise et bien équipé dans son nouvel environnement de travail.

Par conséquent, il est important de faciliter son intégration en mettant à sa disposition tout le matériel et les outils nécessaires à sa fonction. Assurez-vous que son ordinateur est prêt, que sa boîte e-mail est opérationnelle, ainsi que tous les logiciels requis pour qu’il puisse être opérationnel dès le début. Si un téléphone lui est attribué, assurez-vous qu’il soit activé et fonctionnel.

Préparez également son bureau ou son espace de travail de manière claire et accueillante afin qu’il puisse s’y installer dès son arrivée. Cette organisation professionnelle témoigne de notre sérieux, renforce notre image de professionnalisme et facilite l’intégration du nouvel employé.

 

2 – Annoncer l’arrivée du collaborateur

Il est essentiel de prévenir toute l’équipe de l’arrivée d’un nouveau membre. Rien n’est plus embarrassant que de rencontrer des collègues qui ignorent l’arrivée d’un nouveau collaborateur. C’est pourquoi en informant chaque membre de l’équipe de cette arrivée, les premières interactions seront plus chaleureuses et constructives. De plus, le nouveau collaborateur se sentira attendu et apprécié.

Pour cela, prévoyez l’envoi d’un e-mail à toute l’entreprise quelques jours avant son arrivée. Ce dernier doit contenir une photo et une brève description du nouvel embauché. Vous pouvez également afficher un message de bienvenue dans un endroit central, tel qu’une salle de pause, pour signaler l’arrivée du collaborateur et favoriser son intégration.

Enfin, un petit cadeau personnalisé, tel qu’une tasse aux couleurs de l’entreprise avec le prénom du collaborateur, peut également marquer positivement son arrivée et renforcer l’esprit d’appartenance à l’entreprise.

 

3 – Être disponible pour faciliter l’intégration du nouvel embauché

Il est essentiel de consacrer du temps pour réussir l’intégration d’un nouvel embauché. En effet, ne vous contentez pas d’une brève présentation et d’une disparition rapide. Prenez le temps de créer une relation avec lui pendant la période d’intégration.

Pour cela, présentez-vous à nouveau et permettez-lui de faire de même. Profitez de cette étape pour présenter l’entreprise, ses collaborateurs et ses missions. Expliquez les modes de fonctionnement, les attentes et fournissez un livret d’accueil ainsi qu’un organigramme de l’entreprise.

Prendre le temps d’expliquer tous ces aspects essentiels en début de parcours est crucial pour une intégration réussie. Une fois que le collaborateur aura commencé à travailler, le temps viendra à manquer et les tâches quotidiennes prendront le dessus.

 

4 – Lancer le programme de formation

Même si le nouvel embauché est en période d’essai, il est judicieux de démarrer son programme de formation dès le début. N’attendez pas la fin de la période d’intégration pour engager des formations.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Note de cadrage : les 6 étapes clés pour faciliter ses projets

En effet, lancer rapidement des formations montrera la confiance que nous accordons au candidat, développera sa compréhension de la culture d’entreprise, le responsabilisera et renforcera ses compétences. Ces formations constituent un investissement pour garantir le succès du collaborateur.

Les premières formations ne doivent pas nécessairement être axées sur des aspects techniques spécifiques. Elles peuvent plutôt être axées sur le fonctionnement global de l’entreprise, les modes de collaboration, le style de management, la mission et la vision de l’entreprise ou du groupe. En effet, il est important d’immerger rapidement le candidat dans la culture de l’entreprise afin de favoriser son adaptation et sa compréhension.

Ensuite, il est essentiel de proposer des formations plus techniques sur les compétences du métier du nouveau collaborateur. Il s’agira d’identifier les besoins spécifiques du nouveau salarié, afin de personnaliser son parcours d’intégration.

 

5 – Favoriser l’intégration du nouvel embauché avec les collègues

Les relations entre les personnes, en particulier les collègues de travail, sont essentielles pour accueillir favorablement un nouvel employé. C’est pourquoi il est important de lui accorder du temps pour qu’il puisse établir des liens en passant quelques heures ou quelques jours avec chacun de ses collègues.

Ces moments permettent de mieux se connaître sur le plan professionnel et personnel. Ils constituent également une occasion d’impliquer les collègues dans le processus d’intégration et de les responsabiliser.

Par conséquent, encouragez-les à former et à accompagner le nouveau collaborateur pendant plusieurs semaines. Cette implication valorisera les collègues et leur permettra de montrer leur façon de travailler, d’exprimer leurs attentes et de faciliter ainsi les relations et les chances de succès. En cas de difficultés, il sera plus facile pour les collègues de s’adresser directement au nouveau collaborateur pour ajuster leur coopération.

 

6 – Solliciter un rapport d’étonnement

Intégrer un nouvel embauché dans une équipe, c’est également accueillir un regard neuf et extérieur au sein de l’entreprise. Il est bénéfique de recueillir son point de vue sur l’entreprise pour nous aider à nous améliorer.

Dès l’arrivée du collaborateur, informez-le qu’après 6 mois, vous lui demanderez de rédiger un rapport d’étonnement pour partager son avis sur l’entreprise. Cette démarche permet de responsabiliser le collaborateur tout en obtenant des feedbacks précieux pour découvrir ou confirmer les axes d’amélioration et les forces de l’entreprise.

 

7 – Checklist des détails administratifs

La mise en place d’une checklist des détails administratifs est essentielle pour garantir une intégration fluide et sans accroc du nouvel employé. Cette liste exhaustive des documents administratifs à préparer, tels que les formulaires d’emploi, les contrats de travail, et autres pièces nécessaires, permet de s’assurer que toutes les formalités administratives sont remplies en temps voulu.

De plus, elle facilite la communication entre les différentes parties prenantes, comme les ressources humaines et les départements concernés, afin d’éviter les retards ou les oublis. En mettant en place cette checklist dès le début du processus d’intégration, l’entreprise démontre son professionnalisme et son engagement envers le nouvel embauché.

 

8 – Attribuer un parrain ou une marraine

Bien que le candidat ne soit pas encore pleinement validé, il est judicieux d’attribuer rapidement un parrain ou une marraine expérimenté(e). Cette démarche facilitera son intégration en lui fournissant un soutien direct et personnalisé.

Le mentor pourra ainsi guider le nouvel arrivant, répondre à ses questions et partager son expérience pratique. Cette relation privilégiée favorisera une adaptation plus rapide en lui permettant de mieux appréhender les rouages de l’entreprise. C’est pourquoi désigner un parrain ou une marraine constitue une étape essentielle pour accompagner efficacement le nouvel employé dans sa nouvelle fonction.

 

9 – Feedback et suivi continu du nouvel embauché

Bien que le candidat soit encore en période d’essai, instaurer rapidement un système de feedbacks réguliers s’avère judicieux. Cela démontre notre engagement envers sa réussite et assure un ajustement continu du plan d’intégration.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment développer les compétences de votre équipe : 9 conseils essentiels

De plus, ce suivi permet d’évaluer l’efficacité des formations initiales et d’identifier les éventuels besoins de développement. En fournissant un feedback constant, nous favorisons une adaptation plus rapide et une progression continue du nouvel employé. En somme, cette démarche assure un suivi attentif de son évolution au sein de l’entreprise, renforçant ainsi son sentiment d’implication et de soutien.

 

10 – Établissement d’objectifs clairs

Il est crucial de souligner l’importance de fixer des objectifs clairs et mesurables dès le début de l’intégration du nouvel embauché. Cela permet de lui fournir des repères concrets et de stimuler son engagement et sa motivation dès le départ. En établissant des objectifs spécifiques, nous aidons le nouvel employé à comprendre ce qui est attendu de lui et à se concentrer sur les priorités de son rôle.

De plus, des objectifs mesurables facilitent l’évaluation de sa progression et permettent d’ajuster ses efforts en fonction des résultats obtenus. En somme, la fixation d’objectifs constitue un pilier essentiel pour une intégration réussie et une performance optimale du nouvel employé.

 

11 – Intégration à distance du nouvel embauché

Il est primordial d’aborder les stratégies d’intégration à distance pour les nouveaux employés qui travaillent en télétravail ou dans des succursales éloignées. Face à cette réalité, il est essentiel de mettre en place des mesures spécifiques pour maintenir un sentiment d’appartenance fort malgré la distance physique.

Cela peut inclure la mise en œuvre de technologies de communication efficaces pour favoriser les interactions régulières et le partage d’informations. De plus, organiser des sessions de visioconférence ou des réunions virtuelles permet de renforcer les liens entre les membres de l’équipe et de faciliter la collaboration à distance. Enfin, fournir un soutien continu et des ressources accessibles est essentiel pour aider les nouveaux employés à s’adapter à leur nouvel environnement de travail, même à distance.

 

12 – Support psychologique et bien-être au travail

Il est crucial de souligner l’importance de fournir un soutien psychologique et de promouvoir le bien-être au travail. Cela permettra d’aider les nouveaux employés à s’adapter au changement et à faire face aux défis éventuels liés à leur nouvelle fonction. En effet, cette démarche permet non seulement d’assurer le confort et la santé mentale des collaborateurs, mais également de favoriser leur intégration et leur engagement au sein de l’entreprise.

Offrir un environnement de travail favorable au bien-être contribue à renforcer la satisfaction professionnelle et à réduire le stress. Ceci peut avoir un impact positif sur la productivité et la rétention des employés. En encourageant un dialogue régulier et en fournissant des ressources d’accompagnement, l’entreprise démontre son engagement envers le bien-être de ses collaborateurs. Par conséquent, cela peut conduire à des relations de travail plus harmonieuses et à une meilleure performance globale.

 

13 – Aller plus loin avec un exemple concret

L’entreprise Patagonia, par exemple, offre la possibilité à ses employés de passer plusieurs mois au sein d’une association tout en étant rémunérés. Cette initiative permet aux employés de découvrir de nouveaux horizons et de se sensibiliser à de nouveaux sujets. Ils s’impliquent ainsi directement et développent une culture d’entreprise commune ou renforcent celle existante.

Patagonia est une entreprise libérée fortement engagée dans une démarche environnementale. Il est donc possible d’envisager d’accorder quelques semaines à vos employés pour qu’ils vivent une expérience supplémentaire. Cela contribuera grandement au développement de leurs compétences et de leur savoir-être, tout en renforçant leur fidélité envers l’entreprise.


N'hésitez pas à partager cet article :

3 thoughts on “Nouvel embauché : 13 points fondamentaux pour bien l’intégrer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​​Téléchargez gratuitement mon eBook  : 

40 conseils pour développer la motivation et la responsabilisation de votre équipe