Manager une équipe pour la première fois : 7 points de vigilance

N'hésitez pas à partager cet article :

Il y a une première fois à tout. C’est aussi valable en management. En effet, lorsque nous devenons managers, nous allons forcément un jour manager une équipe pour la première fois. Cet exercice est simple. Cependant, il y a des points de vigilance incontournables pour que tout se passe bien.

En effet, réussir à bien manager une équipe pour la première fois, nous permettra de prendre confiance pour la suite de notre carrière. Ce sera une expérience qui nous servira de base solide pour la suite. À l’inverse, rater sa première fois ne signifiera pas la fin de notre projet managérial. Cependant, cela pourrait instaurer le doute dans notre esprit.

Sans compter qu’il est tout de même préférable que cela se passe bien avec nos équipes plutôt que le contraire. Bien débuter, nous permettra de continuer à apprendre ce nouveau métier et d’engranger de l’expérience de manière sereine. Voici, selon moi, les 7 points de vigilance pour bien manager une équipe pour la première fois.

Manager une équipe pour la première fois : 7 points de vigilance

 

1. On se détend

Le premier point de vigilance est de se détendre. Lorsque nous devenons managers, nous pouvons avoir le sentiment que nous sommes investis d’une mission qui est d’expliquer à tout le monde ce qu’il doit faire. Or, pas du tout. Si nous sommes en reprise d’équipe, n’oublions pas que nos collaborateurs étaient déjà là avant notre arrivée et qu’il y a de fortes chances qu’ils soient encore là après notre départ. Nous ne sommes que de passage.

De plus, n’oublions jamais que la vie est bien plus large que simplement un poste de manager. Nous et nos équipes avons des vies personnelles où nous faisons d’autres activités. Nous y avons aussi de nombreuses responsabilités comme avec nos enfants ou avec des associations et activités sportives. Il s’agira donc de prendre au sérieux notre métier sans pour autant oublier que ce n’est pas toute notre vie, mais bien qu’un seul aspect.

 

2. Prendre le temps de bien commencer pour bien manager une équipe pour la première fois

Ensuite, n’oublions pas qu’une reprise d’équipe, en théorie, dure environ 3 mois. Cela nous permet de nous laisser le temps de bien nous intégrer avec notre nouvelle équipe.

Le premier mois est placé sous le signe de l’observation. Nous allons rencontrer individuellement tous nos collaborateurs, collègues et responsables hiérarchiques. Au besoin, nous pouvons aussi faire connaissance avec nos clients, fournisseurs, autorités locales ou encore actionnaires. Nous en profiterons aussi pour observer le fonctionnement de notre entreprise, de nos équipes et des différents services.

Ensuite, le deuxième mois nous permettra de commencer à mettre en œuvre les Quick Wins ou en français, les victoires rapides. Ce sont des actions faciles à mettre en œuvre et qui nous permettront d’obtenir nos premiers résultats. Il ne doit pas y avoir de grands changements pour ne brusquer personne. Par exemple, cela peut être de corriger des problèmes d’organisations évidents et que tout le monde valide. Ou encore, nous pouvons ranger certains lieux ou faire le tri des dossiers.

Enfin, le troisième mois sera l’heure du bilan et de la mise en dynamique des équipes. Nous ferons le point sur ce qui fonctionne bien et sur ce qui doit évoluer. Nous partagerons ce constat avec nos équipes et nous nous appuierons sur elles pour définir les plans d’action et nous mettre au travail.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment préparer un entretien de recrutement ? 4 conseils

 

3. Ne pas perdre de vue le cœur de notre métier

Le troisième point de vigilance, selon moi, pour bien manager une équipe pour la première fois est de ne pas oublier le cœur de notre métier. En effet, le stress que représente cette première fois ainsi que les nombreuses tâches et responsabilités qui surgissent peuvent nous amener à vouloir tout faire, mais aussi à vouloir tout contrôler.

Pour autant, telle n’est pas notre mission. N’oublions pas qu’en tant que managers nous devons apprendre à « faire faire ». Le cœur de notre métier est donc d’engager nos équipes pour qu’elles réalisent le travail et atteignent les objectifs.

Pour cela, nous devrons mettre en œuvre 3 grands axes :

  • Développer les compétences de nos équipes pour nous assurer qu’elles savent faire.
  • Faire participer les collaborateurs pour qu’ils aient envie de faire.
  • Donner les moyens de réussir à nos équipes pour nous assurer qu’elles peuvent faire.

Ainsi, parce que nos équipes sauront faire, auront envie de faire et pourront faire, alors serons-nous en mesure de déléguer pleinement. Par conséquent, nous serons au cœur de notre métier.

 

4. Être exemplaire pour bien manager une équipe pour la première fois

Afin de nous assurer que nous sommes tous sur la même longueur d’onde, nous pourrons utiliser l’exemplarité. En effet, parce que nous adopterons le comportement que nous souhaitons voir chez nos équipes, alors nous donnerons le cadre. C’est précisément en nous observant que les équipes se rassureront et sauront la posture qu’elles doivent prendre. En d’autres termes, c’est parce que nous serons solidaires et responsables que nos équipes comprendront qu’elles doivent agir de manière solidaire et responsable.

De plus, l’exemplarité va nous amener à mettre en œuvre ce qui a été décidé. Parce que nous allons passer à l’action, alors nous verrons si cela est bien réalisable. En effet, l’exemplarité ne nous permet pas seulement de passer un message auprès de nos équipes. Elle nous permet aussi d’y participer pleinement et de nous rendre compte si ces actions sont véritablement réalisables et légitimes. De cette manière, nous pourrons ajuster et réajuster les actions à mener pour atteindre les objectifs.

 

5. Être focus sur les relations…

N’oublions pas que le management repose sur les hommes et les femmes qui constituent notre équipe. De bonnes relations de travail sont donc incontournables.

Nous commencerons par prendre la décision de faire confiance. En effet, sans confiance nous ne pouvons pas travailler en équipe. C’est le ciment des relations. Nous ferons confiance dès le début. Ensuite, nous pourrons déléguer de plus en plus et progressivement pour entretenir cette confiance.

De plus, nous aurons à cœur d’écouter nos équipes pour mieux les comprendre et ainsi ajuster notre posture managériale. L’empathie ainsi que l’intelligence émotionnelle nous seront très utiles pour cela. En effet, parce que nous arriverons à percevoir ce que l’autre ressent, alors nous pourrons mieux comprendre ses blocages et sources de motivation. Nous pourrons aussi donner du feedback pour accompagner au mieux.

Enfin, n’oublions pas de mettre en œuvre les rythmes managériaux, à savoir des réunions individuelles et collectives régulières. En effet, la communication est omniprésente. Même notre non verbal communique sans que nous y prêtions attention. Ces réunions régulières nous permettront d’échanger et de faire le point sur les priorités. Ce sera donc l’occasion de clarifier les messages.

 

6. … et les résultats

L’autre grand aspect du management est la partie objectifs. En effet, comme nous l’avons vu, le manager s’appuie sur des équipes, d’où l’importance de la relation de confiance. Mais, il doit aussi mettre en dynamique vers des objectifs à atteindre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Montée en compétence des collaborateurs : les 6 étapes

Dans un premier temps, il pourra donc prendre sa casquette de leader pour donner une vision claire de la direction à prendre auprès de son équipe. Il en profitera pour donner tout le sens nécessaire et ainsi s’assurer que tous les collaborateurs ont bien compris pourquoi et comment y arriver.

D’ailleurs, le manager pourra aussi prendre sa casquette de coach pour accompagner ses équipes au mieux dans leur mise en dynamique. En effet, pour s’assurer d’un bon passage à l’action, les équipes devront pouvoir réfléchir, s’exprimer et participer à l’élaboration des solutions et plans d’action. Le manager-coach sera disponible pour aider à construire ce mouvement et à prendre du recul.

Enfin, le manager n’hésitera pas à donner de la reconnaissance et à féliciter lorsque les objectifs seront atteints. En effet, il est important de savoir fêter les victoires et de savourer les bons moments pour maintenir l’engagement et le plaisir de travailler.

 

7. Savoir se remettre en question sans douter pour manager une équipe pour la première fois

Enfin, le dernier point de vigilance pour bien manager une équipe pour la première fois est de savoir s’adapter et se remettre en question sans pour autant tout poser sur la table.

En effet, la complexité des relations avec ses équipes et l’atteinte d’objectifs toujours plus ambitieux nécessitent de savoir évoluer. Se remettre en question régulièrement nous permettra de mieux nous adapter à nos collaborateurs et d’ajuster notre posture.

Pour autant, en tant que managers débutants, nous ne devons pas tomber dans le syndrome de l’imposteur. En effet, nous avons forcément des points forts qui nous ont amenés à devenir managers. Nous avons donc une vraie légitimité à être là. Ne l’oublions pas pour garder une forte confiance en nous et oser passer à l’action.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant et Formateur en Management et Gestion du Temps

J’accompagne les managers à développer leurs compétences en management et en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.

 


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :